Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LE CH'TI BETHUNOIS

Jacques Mellick ne veut pas être oublié dans la prise de décisions

19 Octobre 2016 , Rédigé par le journaliste

 

Jacques Mellick n’a pas apprécié les dernières sorties d’Olivier Gacquerre.
 
 
Jacques Mellick n’a pas apprécié les dernières sorties d’Olivier Gacquerre.
 

L’invention de l’eau tiède. «  Il dit vouloir enfin réunir les six quartiers de Béthune ? Il invente l’eau tiède, dégaine l’ancien ministre. Il poursuit ce que nous avons commencé. Le quartier de la gare ? Il reprend nos propositions de 2007, que nous allions commencer à signer. Il ne faut pas oublier que lui et Stéphane Saint-André ont fait payer aux Béthunois 1,8 M€ pour se dégager de ces projets… Avant de les relancer.  »

La plateforme intermodale. «  On ne s’y opposera pas. Mais j’aurais gardé la SERNAM. J’en aurais fait un lieu pour les start-up ou des antiquaires, pour être en lien avec le Louvre Lens.  »

L’écoquartier. «  Je suis inquiet. Il faut garder l’esprit de l’écoquartier. Ce qui est proposé aujourd’hui ne correspond pas. Les voiries ont été réalisées selon un plan que j’approuve. Mais pour quel type de construction ? Il faut qu’il garde une identité, avec un type de population jeune, qui travaille à Lens, Arras ou Lille.  » Le Mont-Liébaut, où l’électorat mellickien est encore très vivace, n’en déplaise à l’actuel maire de Béthune qui en avait fait un de ses emblèmes durant sa campagne ? «  Il faut connaître le terrain. Et eux ne le connaissent pas. Dans ce domaine, on peut apporter une contribution positive.  »

Rappel à l’ordre. L’ancien maire veut être consulté avant que ne soient prises les décisions sur ces projets. Que sa voix porte, ce qui était le cas en début de mandat. «  Olivier Gacquerre ne doit pas oublier que son score, associé à celui de la droite, n’est que de 33 %. Il n’est pas majoritaire. Sa liste est un accident. Son intérêt est d’associer les compétences. Nous demandons une réunion tous les mois et demi pour discuter des projets et de leur avancement. Les chargés de missions devront travailler avec tous les conseillers municipaux. Nous avons des compétences. Nous n’accepterons pas n’importe quoi. » Si cela ne sonne pas comme un rappel à l’ordre…

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

sandcodav@hotmail.fr 19/10/2016 23:28

politique quand tu nous tiens de qui se moque t on la les electeurs c est ceux qui payent leurs impots: pour voir des bagarres de cour d ecole politique mais nous qui se levons pour travailler de plus dans le monde du social ne sont pas ecouter sur nos conditions de travail pour faire plaisir au conseil d administration politisé dans nos entreprises au detriment de nos santés morales pour leurs conforts politique une honte car aucun respect humain et moral