Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LE CH'TI BETHUNOIS

Un de ces jours ils vont nous ressortir la "halle aux produits frais" !!!

3 Novembre 2016 , Rédigé par le journaliste

A Béthune, une autoroute vers l’avenir

 

Frédéric Petronio

 

Lors de sa visite à la mairie de Béthune, le vice-président chargé des questions de transport s’est prononcé favorablement au réexamen du projet de liaison routière rapide de type A24.

 

L’humeur de la semaine

Les grands projets structurants tels celui du barreau d’autoroute A24 ressorti des cartons par les élus béthunois ressemblent souvent à des « machins » comme aurait dit le Général de Gaulle. Ils surgissent un jour comme des idées géniales ou folles, la frontière entre les deux étant ténue. On mène de grandes études très coûteuses, on les enterre, on les oublie à moitié, puis un jour quelqu’un les ressort des cartons. La France et la grande région Nord en particulier en collectionnent des exemples, entre le canal Seine-Nord et feu le projet de troisième aéroport parisien. Tous relèvent de la même logique : faire exister économiquement un territoire coincé entre deux grands pôles. En l’occurrence ici, Lille et Paris. Et au-delà, Europe du Nord et Europe du Sud. Le projet défendu par l’adjointe au maire de Béthune en charge de l’économie et, on l’a bien compris, souhaité par Olivier Gacquerre en personne, s’inscrit exactement dans cette veine. Peu importe que l’on soit d’accord ou pas. L’important est de comprendre qu’au-delà des hommes et des femmes, le territoire est confronté à un virage que toutes les villes petites et moyennes doivent plus que jamais négocier. La création des grandes régions a deux faces : d’un côté, c’est un train à prendre. De l’autre, c’est un étouffoir terrible. Truisme que de dire que demain s’écrit aujourd’hui. C’est aussi une fatalité. Certes le barreau A24 implique beaucoup d’échelons, de phases budgétaires, techniques et administratives. Il n’est donc pas pour demain matin. Mais il procède d’une vision globale dont Béthune et toute son agglomération ont besoin. Tout en pensant développement durable, s’entend.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article