Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LE CH'TI BETHUNOIS

Enfin proche du peuple .... Aucun des anciens élus :la demande des français, que le peuple ne supportent plus ....

14 Janvier 2017 , Rédigé par le journaliste

Emmanuel Macron s’arrête dans la cité du fond de Sains


Le temps de rire et Emmanuel Macron pousse la porte d’entrée. Une poignée de main franche au frère de Mercedès, accompagnée d’un « Vous allez bien ? » « Et vous ? », répond le Nœuxois pas impressionné. Une simplicité qui fait sourire l’ancien homme fort de Bercy. « Vous êtes d’où ? », demande-t-il. « Bin, j’suis d’ichi », rétorque l’homme. Le patois ne désarçonne pas le candidat Picard qui voulait connaître le lieu de naissance.

Nouveaux rires dans l’étroite cuisine de la maison de mines. Une chaleur qui plaît à Emmanuel Macron. Il ne devait faire qu’un passage pour constater « sur le terrain » le programme de rénovation thermique que connaissent 116 logements de la cité du fonds de Sains, mais l’ancien ministre reste bien plus longtemps.

Rires et embrassades

Il prend le temps d’écouter le résumé de la vie de Mercedès. « Combien j’ai d’enfants ? 9 ! », explique-t-elle. « C’est une véritable PME », plaisante Emmanuel Macron. « C’est tout mon bonheur », rétorque la dame de 65 ans, femme de ménage dans un lycée, affichant 34 ans de présence dans le quartier, et qui « veut encore travailler 1 à 2 ans. » « C’est pas pour rien que je m’appelle Mercedès ! »

Le patron du mouvement En marche ! l’embrasse et rit. Sensible qu’il est à la notion d’accueil, chère à la culture minière. Le temps d’un morceau de gâteau et d’un verre de jus d’ananas et le candidat est rattrapé par son programme du jour. Une nouvelle bise très chaleureuse et un « merci de m’avoir reçu ». Mais c’est Mercedès qui a le dernier mot en recevant un petit cadeau : « fallait pas monsieur, c’est gentil ! »… « et bonne chance pour les présidentielles ! »..

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Jean Pierre 14/01/2017 13:33

Ouais mais bon .... .
Alors Macron vaut sans doute se la jouer social mais ses lois passées à coup de 49-3 sont antisociales ... et ce n'est pas avec de grands sourires hypocrites qu'il me fera oublier la réalité de sa politique : Banaliser le travail du dimanche , distribuer des milliards de cadeaux fiscaux aux actionnaires des grands groupes...

En 1975 j'écoutais ça

Tous les sept ans et même parfois avant
On a droit au grand carnaval
Au carnaval de la magouille
Au grand défilé des embrouilles
C'est tellement bidonnant
Que ça en devient consternant

Le candidat de l'Ordre Moral
Avec sa gueule à faire châtrer tous les mâles
Il nous parle sans rigoler
De vieilles vertus desséchées
Travail, Famille, Patrie, ça va changer
Le Père la pudeur va nous réformer
Il nous dit dans son programme d'acier
Que les mâles doivent se retirer
Lui, il a quand même dérapé
Trois ou quatre fois dans sa moitié
Il est vrai qu' c'était pour engendrer
Des bons Français à l'âme bien trempée

Magouille blues {x6}

Les autres grands qui s'opposent
Viennent tous du même clan
Et c'est d'autant plus marrant
De les voir se casser les dents
En s'envoyant dans le nez
Toutes leurs turpitudes passées
Avant qu' l'un d'eux soit Président
Avant qu'il en prenne pour sept ans
Ces messieurs à image sociale
Essaient de nous r'monter le moral
Ils iraient même, qui l'aurait crû,
Jusqu'à nous montrer leur cul

Magouille blues {x6}

Ils n'ont jamais autant de cœur
Que quand il leur faut beaucoup d'électeurs
Quand le jour J sera passé
Finis les serments, finis les baisers
Finies les bonnes résolutions
On r'deviendra tous des pauv' cons
En attendant, ils veulent nous faire croire à
Des arguments de bazar
Français, Françaises, soyez réalistes
Gaffe aux socialo-communistes
C'est là qu'est le plus grand danger
Pour notre vieux pays traumatisé

Magouille blues {x6}

Moi, pour vous dire la vérité
Je suis plutôt pour le danger
La seule chose qui m'inquiète
C'est le mec qui s' trouve à leur tête
Car plusieurs fois par le passé
Il a sa veste retournée
Les seuls qui soient vraiment sympa
Qui soient un peu comme vous et moi
Je n' parle pas du royaliste
Ni bien entendu du fasciste
C'est ceux qu'auront au bout du compte
Deux ou trois pour cent des voix, pourquoi?

Magouille blues {x6}

Il est vrai que deux ou trois pour cent
Ça fait quand même pas mal de gens
Pas mal de gens qui s'ront fichés
Et qui un jour vont s' retrouver
Dans un stade militairement gardé
Où on pourra toujours chanter

Magouille blues {x6}