Avec le nouveau mode de collecte des déchets prévu dans le centre de Béthune, les rippers craignent pour l’avenir de leur emploi

 

DSC_0366

 

« Nous l’avons appris dans la presse », explique Gabriel Briquet, responsable CGT à l’agglomération, au sujet du nouveau mode de collecte des déchets à Béthune. D’après lui et ses collègues syndiqués, il n’y a pas eu de discussion en amont avec les employés concernés. « Nos chefs de service nous ont dit qu’ils n’étaient pas au courant, pourtant ils ont travaillé avec le maire de Béthune. »

« Dans chaque équipe, il y a un chauffeur et deux rippers. Mais s’il n’y a plus de collecte en porte à porte, les deux agents ne seront plus nécessaires. »

 

Retour à l'accueil