Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LE CH'TI BETHUNOIS

SOUPÇONNÉ D'AVOIR JOUÉ UN RÔLE OCCULTE DANS L'AFFAIRE DSK, LE GROUPE ACCORHOTELS RECRUTE SARKOZY.

23 Février 2017 , Rédigé par le journaliste

SOUPÇONNÉ D'AVOIR JOUÉ UN RÔLE OCCULTE DANS L'AFFAIRE DSK, LE GROUPE ACCORHOTELS RECRUTE SARKOZY.SOUPÇONNÉ D'AVOIR JOUÉ UN RÔLE OCCULTE DANS L'AFFAIRE DSK, LE GROUPE ACCORHOTELS RECRUTE SARKOZY.
 
 
 

 

 

Mardi 21 février, le groupe hôtelier français AccorHotels a annoncé la nomination -"à la demande" express de son PDG Sébastien Bazin- de Nicolas Sarkozy en tant qu’administrateur indépendant.

En 1993, Bazin avait été reconnaissant envers Sarkozy à la suite de la prise d'otages d'une maternelle de Neuilly-sur-Seine : alors maire de la ville, Sarkozy était intervenu directement pour faire libérer des enfants -dont la fille de Bazin.

En 2011, le groupe AccorHotels (dont Bazin était alors le principal dirigeant) avait été accusé par des enquêteurs indépendants dans l'affaire DSK.
Propriétaire de l'hôtel Sofitel de New York, le groupe avait notamment couvert Brian Yearwood et Derek May, deux employés qui avaient manifesté une étrange joie (filmée par une caméra de vidéosurveillance) après avoir appelé la police.

En juin 2011, un mois après l'affaire du Sofitel, Sarkozy rendra service à Bazin en faisant l'intermédiaire avec un racheteur déterminant du Qatar.

En outre, René-Georges Querry, alors responsable de la sécurité du groupe hôtelier (aujourd'hui cadre du groupe Casino de Jean-Charles Nouari), est un proche de Claude Guéant, alors ministre de l'Intérieur et fidèle serviteur de Sarkozy. Cet ex-commissaire fut officiellement le premier à prévenir l'Élysée de l'arrestation de Dominique Strauss-Kahn.
Querry a toujours prétendu avoir appris la nouvelle après un match de football auquel il assista avec Pascal Boniface, son ami qui a ultérieurement rédigé une tribune pour garantir -en dépit de contradictions dans les différentes versions de Querry- sa bonne foi.

Six mois avant l'affaire du Sofitel, dans un entretien accordé à un site spécialisé sur la sécurité des entreprises, Querry reconnaissait incidemment auprès de l'interviewer que "le risque de présence de micros dans les chambres d’hôtel, installés à des fins d’espionnage" ne "relève pas du fantasme".

Rappel : jamais identifié, un mystérieux Français -présenté comme un "négociant en vins" et installé dans la chambre voisine de DSK- avait été en contact avec Naffisatou Diallo, juste avant la prétendue tentative de viol.

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article