Poubelles Catafalques à Béthune :

 

Au nom des élus municipaux "Républicains et Citoyens" de Béthune, j'ai saisi les services de l'Architecte des Bâtiments de France concernant les monstres qui ont envahi les rues de notre ville. Je lui ai adressé les photos de ces poubelles monstrueuses. Sa réponse est conforme à ce qualificatif. Nous devons être tous les gardiens vigilants du patrimoine de Béthune dont nous avons hérité.

C'est cela aussi la transmission. Ce n'était pas la peine de financer une étude pour mettre en place une "Aire de mise en valeur de l'Architecture et du Patrimoine" (AVAP) que le conseil municipal a voté.

Quelle autorité auront demain le Maire de Béthune et l'Architecte des Bâtiments de France pour interdire telle façade ou telle couleur! Et dire que cela a coûté près d'1 million d'euros! Si l'idée d'installer des Points d'Apports Volontaires n'est pas saugrenue pour se mettre en conformité avec les textes relatifs à la sécurité au travail des rippers comme cela m'a été répondu par des élus d'Artois Com encore faut il ne pas défigurer Béthune.

Ceux qui ont pris une telle décision ont une méconnaissance des caractères d'une vraie ville chargée d'histoire que les municipalités successives depuis les démolitions de la 1ère guerre mondiale ont su reconstruire suivant un plan parcellaire identique à celui existant avant la destruction du Centre ville.

La mise en valeur du patrimoine pour les villes moyennes est un des atouts dans la concurrence avec les métropoles et dans l'attractivité touristique. Alors ne gâchons pas cette carte. Il est encore temps. Il suffit de retirer ces poubelles-catafalques pour les mettre dans d'autres communes où l'histoire n'est pas aussi présente et installons un modèle de poubelle comme celles réalisées au Mont-Liébaut. Des villes historiques en France et en Europe du Nord ont montré l'exemple.

Ce n'est pas irréalisable. On peut faire des erreurs mais il faut y remédier. Il suffit d'avoir un peu de courage.
Jacques Mellick

Retour à l'accueil