Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LE CH'TI BETHUNOIS

Voilà, c’est quasiment fini, les vilains containers quittent la ville.

29 Avril 2017 , Rédigé par le journaliste

Voilà, c’est quasiment fini, les vilains containers quittent la ville.Voilà, c’est quasiment fini, les vilains containers quittent la ville.

 

Ce n’est pas de la faute de la communauté d’agglo, ce n’est pas de la faute de notre « cher « maire, bref, ils ont du venir tout seuls, ils s’étaient invités et s’étaient installés un peu n’importe comment, un peu n’importe où, et puis ils ont été chassés. Ils repartent, on l’espère, eu égard à leur prix exorbitant de 900 000€, s’installer ailleurs.

Allez pour la bonne bouche, un gros flop pour en finir, sans doute provisoirement, avec cette affaire.

A l’angle des rues du Banquet Réformiste et du Boulevard Roger Salengro, il y avait un platane magnifique, sans doute le plus beau de Béthune, peut-être aussi le plus vieux, un tronc droit, un tronc lisse, un tronc important et une envergure exceptionnelle. Il avait été planté là il y a très longtemps et contrairement à certains de ses congénères disparus par fait de maladie et d’ailleurs remplacés, il était toujours là et il trônait, superbe.

Oui, mais voilà, à l’époque de sa plantation, il était tout frêle le petit jeunot, il avait été installé très près du carrefour, il ne gênait personne, ni les rares voitures, ni les gosses qui roulaient à vélo dans ce quartier, et puis les années ont passé, il a grandi, il a grossi, la route a été élargie, la circulation routière s’est multipliée, un stop a té installé au bout de la Rue du Banquet Réformiste. Notre arbre gênait la visibilité, une pauvre dame a été grièvement blessée en traversant sur le passage piéton par un camion qui ne l’avait pas vue. D’autres accidents avaient déjà eu lieu à cet endroit et il a fallu, le cœur un peu serré, accepter l’irréversible décision. L’arbre a été enlevé et à juste titre personne n’a protesté, il était effectivement devenu dangereux.

Voilà les containers et il faut bien les installer quelque part, alors nos pros interviennent, nos ultra-compétents installent 2 bunkers juste à côte de notre ex-arbre et voilà l’histoire recommence.et ils gênent bien plus que l’arbre

A ce stop les voitures avancent un petit peu, un petit peu plus pour essayer de voir si une voiture arrive, puis reculent en vitesse et puis réessayent et réessayent encore, un ballet pas drôle du tout

A Béthune la compétence a le pouvoir, enfin eux le pensent. Ils pensent aussi qu’avec le temps les Béthunois oublieront, moi, ça m’étonnerait.

Jean-Marc Dendiével.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article