Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LE CH'TI BETHUNOIS

Et une de plus !!!

10 Mai 2017 , Rédigé par le journaliste

Candidate à l’investiture En Marche !, Marguerite Deprez sera fixée ce jeudi midi

Marguerite Déprez-Audebert a soutenu Alain Juppé à la primaire avant de soutenir Emmanuel Macron.
Marguerite Déprez-Audebert a soutenu Alain Juppé à la primaire avant de soutenir Emmanuel Macron.

Marguerite Deprez-Audebert attend un coup de fil. Au terme duquel elle aura le feu vert pour se lancer dans la bataille de la 9e circonscription. Ou regagner ses pénates, au profit d’une autre candidature. L’adjointe au maire de Béthune et conseillère régionale confirme qu’elle est sur les rangs… mais peut-être pas seule. En vertu d’un accord avec le MoDem, l’investiture En Marche ! dans la 9e circonscription est « fléchée » pour une candidature MoDem. «  On a prospecté pendant dix jours avec Hakim Elazouzi pour voir les candidats possibles. Et à chaque fois c’est revenu sur moi  », raconte-t-elle.

« Avec M. Gibson, on ne se fera pas face. On sera chacun dans son couloir. Lui a de grandes jambes, il a un peu d’avance. »

Cette candidature a été évoquée mardi soir en bureau municipal à Béthune. Si Marguerite Deprez-Audebert est bien investie ce jeudi, elle affronterait entre autres, le Républicain Pierre-Emmanuel Gibson, qui incarne comme elle la majorité municipale constituée autour d’Olivier Gacquerre après les élections de 2014. Deux adjoints issus d’une même majorité qui se disputent une place à l’Assemblée nationale, ça ne ferait pas désordre ? Olivier Gacquerre répète que sa majorité est unie. Le signal envoyé risque à la fois de contrarier ce discours, et de provoquer l’éparpillement des voix de la droite et du centre. «  Avec M. Gibson, on ne se fera pas face. On sera chacun dans son couloir. Lui a de grandes jambes, il a un peu d’avance. M. Gibson n’est pas mon adversaire. C’est le FN, et peut-être le député sortant. C’est une élection nationale. Macron a gagné et je suis dans une optique où il faut lui donner les moyens. Il faut qu’il ait la majorité pour gouverner. M. Gibson, avec les Républicains, n’est pas dans la même optique. Sur les dossiers béthunois, nous sommes à l’unisson.  »

« J’ai proposé de me mettre en congé de la majorité municipale provisoirement »

Marguerite Deprez-Audebert a sorti le parapluie en bureau municipal : «  Si je suis investie, j’ai proposé de me mettre en congé de la majorité municipale provisoirement pour ne pas susciter de tension.  » Preuve que la concurrence possible entre les deux adjoints sur un enjeu extra-municipal n’est pas sans risque, localement.

 

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Élections nationales|Béthune (62400, Pas-de-Calais)

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article