Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LE CH'TI BETHUNOIS

SMART CITY QU’IL DISAIT

19 Mai 2017 , Rédigé par le journaliste

 

 

Smart, mot anglais qui peut se traduire par intelligent, mais aussi par élégant, chic, coquet et c’est au nom de la Smart City (cf. haut de page 8 du premier exemplaire de la publication municipale d’avril 2017) que notre ville avait hérité de superbes containers ressemblant fort à des toilettes de chantier. C’est ainsi également que la responsable de la communication municipale (Amel Gacquerre en principe) nous avait concocté un parfait article encensant nos super poubelles, le choix de leur emplacement et l’important travail des élus.(page ci-jointe), enfin pas de tous les élus puisque notre maire a déclaré ne pas être bien au courant.

Bien entendu tout le monde a pu les voir et les a rejetées, non seulement elles étaient moches, , horribles, incompatibles avec notre centre ville, mais en plus le choix de leurs emplacements paraissait parfois ahurissant comme sur une place handicapé Place du 73ème, sur une piste cyclable Rue Légillon, dans la perspective de l’Eglise Saint-Vaast , face à un espace commercial Bd Raymond Poincaré, à côté des grilles du Jardin Public etc.. etc.…, à des endroits dangereux en raison du manque de visibilité comme près de l’Eléphant bleu, Rue de Lille, Bd Roger Salengro et autres, avec une entrée sur la route pour nombre d’entre eux, détruisant nombre de places de parking. Bref, rejetées elles ont été retournées à l’envoyeur et notre pauvre majorité n’a pu que réécrire une page 8 sans risque de critique sur les déchets verts. Du coup la publication d’avril 2017 a commencé à être distribuée à compter du 15 mai.

Oui, mais bilan de l’opération les 16500 premiers exemplaires ont été, devinez ? jetés à la poubelle et remplacés Coût supérieur à 10 000€. Pour être complet il faut ajouter que le précédent magazine n’avait pas été distribué partout et que déjà des milliers d’exemplaire avaient suivi le même chemin.

C’est moins bien entendu que les 900 000€ consacrées à l’achat de ces dites poubelles, que les 120000€, chiffre cité pour l’installation des mêmes et que les 60 ou 80000€ (chiffre estimé) pour leur renvoi et leur stockage.

Dans le même journal, la majorité se vante des énormes économies réalisées sur les dépenses de fonctionnement, on peut penser qu’il y a encore des marges de manœuvre.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article