Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
LE CH'TI BETHUNOIS

W.C

28 Juillet 2009 , Rédigé par le journaliste

Remarque à M. le Maire et non pas à Stéphane, comme la plupart des employés municipaux l'appelle.

 

En tant que citoyen béthunois, j'ai une suggestion à faire : J'ai lu dans un quotidien que M. SSA avait refusé l'installation de toilettes dans le cadre de la ducasse du 8ter (motif : Trop coûteux !).

 

N'aurait-il pas été judicieux d'installer une partie des vespasiennes vertes actuellement sur la Grand Place près des manifestations du 8ter ?

 

Walter Caufe.

Lire la suite

Putain, 5 ans !!!

28 Juillet 2009 , Rédigé par le journaliste

  Vous avez tous reçu le torchon de Saint André dans vos boites aux lettres, voici nos remarques, vous avez aussi pu remarquer que les tracts et courriers de la Ville sont maintenant en bleu UMP ... :

1er paragraphe : Il y a un an... réduire le train de vie de la ville (ah bon ? On a embauché d'abord à  tour de bras  les copains ; Les réceptions et apéritifs dînatoires se multiplient.. . Les économies ? Sur le dos de la culture.), maîtriser la fiscalité (S'il n'y avait pas eu d'argent dans les caisses, comment SSA a-t-il fait ?) tout en poursuivant l 'aménagement de notre belle cité (Donc, il ne fait que suivre ce qui a été commencé).

3ème paragraphe : Nous nous sommes mis au travail sans attendre (1er travail : augmenter les indemnités des élus).

4ème paragraphe : Les projets de logements, d'implantation de cinéma, d'immeubles de bureaux et d'embellissement de la ville sont poursuivis. Pour la 2ème fois, il le reconnait : aucun nouveau projet à mettre à son actif ; SSA ne fait que continuer et inaugurer les projets initiés par l'ancienne municipalité).

6ème paragraphe : Nous allons maintenant pouvoir travailler (Voir 3ème paragraphe : Ils se sont mis au travail ou pas ? A vous de choisir) dans la sérénité (On se demande pourquoi SSA n'est pas serein : A le voir toujours seul, son équipe de bric et de broc doit être effectivement très uni !) et l'efficacité (Donc, là aussi SSA reconnait ne pas être efficace).

 

etc, etc...

On reprochait à J Mellick d'aller trop vite, mais la c'est le bon vieux diesel, même pas turbo, il faut 1 an 1/2 pour démarrer, le pire c'est que rien n'est encore prévu, sauf la Mulliez -ville de droite, avec toutes les concessions que la ville va devoir faire .....

Lire la suite

allergie à la nouvelle municipalité ???

27 Juillet 2009 , Rédigé par le journaliste



·         Le vague à l'âme des ginkgos bilobas qui fait roussir le quartier de la gare



lundi 27.07.2009, 04:59 - La Voix du Nord

 

 

 

Des arbres réputés sains qui ont bien mauvaise mine.

Quelle mouche a piqué les ginkgos bilobas de l'avenue de Lens ? Et ceux de l'avenue du Maréchal-Juin ? Sans maladie apparente, ces arbres ornementaux roussissent comme si le soleil les avait grillés.


·         Coïncidence ou ????

·          

·         Même les arbres du quartier de la gare ne supportent pas la nouvelle municipalité, c’est tellement triste !!!!

Lire la suite

Que dire de plus !!!

26 Juillet 2009 , Rédigé par le journaliste

 

Que dire de plus !!! Sinon remarquer le changement de ton dans la Voix du Nord

 

  • Nouvel échec pour les Estivales... Et mat...

Le tournoi d'échec ? Plus d'une dizaine de personnes l'ont cherché hier après-midi. Il devait avoir lieu de 16 h à 18 h sur la Grand-Place, dans le cadre des Estivales, mais rien. «  Il devait aussi y avoir des structures gonflables et des jets d'eau. Et ce labyrinthe, il est tout petit, ça prend 10 minutes pour le faire. Les grands dépassent des arbres... », Constate une Béthunoise, consternée. Elle vérifie encore le programme des Estivales. Confirmé : échec pour l'organisateur, la ville de Béthune. Vendredi, les services animation et événementiel avaient prévenu de nouvelles animations : quatre concerts. Mais omis de préciser l'annulation du tournoi.

Non, rien n'a changé

Dans un communiqué cette semaine, la municipalité fait savoir que «  suite à la décision du Conseil d'État » (de confirmer la validité du scrutin municipal), «  nous allons maintenant pouvoir travailler dans la sérénité et l'efficacité (...). Nous appelons à l'apaisement et au rassemblement pour faire de Béthune une ville moderne, une ville centrale forte, riche de son passé et confiante dans son avenir ». L'avenir proche, c'est un communiqué de l'opposition, masquée. Il n'est pas signé, mais il a un air de famille avec ceux qui sont régulièrement déposés dans nos boîtes aux lettres. Enfin, celui-ci tournoyait sur un trottoir avec des dizaines d'autres exemplaires. Le coursier s'est peut-être lassé. Les élus, non. Dans la majorité comme dans l'opposition, ils radotent. Sujet du communiqué des opposants : « Le quartier de la gare en péril ». Patinoire, cinéma, kart, hôtels, bowling, bureaux, pôle multimodal... «  Que devient ce projet mis en place par l'équipe de Jacques Mellick et Daniel Boys pour revitaliser (...) le quartier ? » «  Pour notre avenir, pour la vie dans notre quartier, exigeons la réalisation de ces projets. »

 

Voila de la « petitesse » partout, pas de projet, pas d’organisation, un bac à sable qui sert d’urinoir le soir sur la grand place, un autre qui sert de litière pour chats et chiens au Mont Liébaut, je me demande même si il ne serait pas bon, pour les enfants de faire intervenir les services vétérinaires d’hygiène de la DASS.

Les 6 ans (maintenant) de SSA et de son équipe vont rester comme une période noire pour la ville de Béthune, elle avait déjà connu, une période grise en 2001, 2002, heureusement l’équipe de J Mellick avait pu remonter la pente, maintenant, surtout après le « Louvre Lens » Béthune  va devenir une Mulliez-ville de droite, complètement endormie, même plus : dans un COMA profond, espérons que la ville en sortira en 2014 !!!

Lire la suite

Saint- André n’aime pas le personnel.

25 Juillet 2009 , Rédigé par le journaliste

 

Dans une lettre adressée au personnel  SSA attaque le Président de l’Amicale du personnel…

Du jamais vu !

Où est l’indépendance de cette Association ?

Après la main mise sur la « Régie de quartier »

Après la tentative de « virer » la Présidente du F.P.H

Après le « Stade béthunois foot »

Après… Après…

C’est au tour de l’Amicale de faire les frais de        «  l’apprenti dictateur. »

Lire la suite

le labyrinthe

23 Juillet 2009 , Rédigé par Delphine

Un labyrinthe , pourquoi pas s'il donne un souffle de vie à notre Grand'Place qui en a bien besoin. Malheureusement celui-ci est à l'image de la vision municipale: "étriqué".
Quant aux plantations exotiques, leur disposition, leurs contenants différents ne sont certainement pas de nature à valoriser notre pauvre centre ville.

DELPHINE

Lire la suite

Béthune centre plage , BOF !!!

22 Juillet 2009 , Rédigé par le journaliste

"Bravo aux ouvriers des services techniques qui ont réalisé le "labyrinthe". Ils ont suivi les ordres. Pourtant c'est ridicule ! C'est du n'importe quoi ! Mais qui a eu cette idée ? Pour ma part, je n'en sais rien.

 

La plage en centre ville ? Le sable (épaisseur minimum), les palmiers sur les pavés... C'est beau !

 

Notre beffroi béthunois en aura vu ! L'an dernier, c'était la tyrolienne !

Lire la suite

Qui est ce petit homme ?

16 Juillet 2009 , Rédigé par le journaliste



Un de nos fidèles lecteurs  nous a dit que s’il n'y avait pas quelques cérémonies officielles, (organisée par lui même pour avoir l'impression d'exister, l'utilité reste à démontrer) personne ne s'intéresse au maire de Béthune. En effet le premier magistrat de la ville est quand même resté au moins 2 heures à la terrasse d'un célèbre café de la place du beffroi, le soir du 14 juillet, sans aucun accompagnant, ses colistiers sont ou ? Et de plus maintenant que la foire politique du recours est passée, sans dire bonjour à personne, pensez vous il est au dessus du peuple !!!

Lire la suite

Le Torchon brule de plus en plus !! EH oui

12 Juillet 2009 , Rédigé par le journaliste

Bruno Dubout : « Opposer sport et culture est démagogique »

Le fondateur de Z'ArtsUp ! a avalé son café de travers en lisant dans le journal (notre édition de vendredi) les déclarations de Michel Piard, adjoint aux finances. « Il est démagogique d'opposer sport et culture. Déshabiller l'un pour habiller l'autre sera sans effet sur la dette », nous écrit le chef de file du groupe Agir dans un communiqué cosigné par Nathalie Jakobczyk, ancienne adjointe à la culture. Tout en rappelant que redresser les finances de la ville était le premier objectif de la liste de Stéphane Saint-André qu'il soutenait dès le premier tour, Bruno Dubout se refuse à obtenir cet objectif « en ne faisant plus rien ». Rappelant que la force de Béthune réside dans son histoire, son patrimoine et son rayonnement culturel, il s'interroge sur l'opportunité de ce tour de vis à un an de l'opération « Béthune, capitale régionale de la culture ». Et en se réclamant d'une « gestion progressiste, de gauche », il conclut : « Il est important pour nous de savoir si les propositions de M. Piard n'engagent que lui car si tel n'était pas le cas, ce serait l'abandon de la politique culturelle que nous défendons. 

Lire la suite

1ere mesure d'aprés !!!

10 Juillet 2009 , Rédigé par le journaliste

·         Michel Piard cherche les bons comptes dans les économies

vendredi 10.07.2009, 04:49 - La Voix du Nord

 

Dix jours après l'examen des comptes administratifs et le vote du budget supplémentaire, Michel Piard, adjoint aux finances, s'exprime à nouveau sur les chiffres et révèle quelques choix. Certaines animations culturelles ne seront ainsi plus annuelles.

PAR CH.-OLIVIER BOURGEOT

bethune@info-artois.fr Les caisses sont vides. À Béthune, le refrain est connu. Stéphane Saint-André le chante depuis un an et demi. Michel Piard le relaye dans les choeurs. Et au moment de se pencher à nouveau sur son budget primitif, l'adjoint aux finances reprend ce tube de 2008. «  2001 et 2002 ont été deux années difficiles. Entre 2003 et 2006, la ville s'est désendettée. Cette dynamique vertueuse aurait dû se poursuivre. » Ça ne l'a pas été, dit-il, pointant du doigt les 17 M E d'emprunt contractés en 2007, notamment pour ce centre nautique. Cela porte à 60 M E la dette, soit «  130 % du budget global alors que la moyenne nationale est de 100 % », se désole-t-il.

Fort de ce constat, le néo-valoisien passe au couplet suivant. Celui des deux choix qui s'offraient à la municipalité : augmenter les impôts ou baisser les charges. La municipalité a tranché pour le second. La raison ? Un Béthunois paie en moyenne 1 461 E quand l'habitant d'une commune de même strate en débourse 1 240 E. Allons donc pour la baisse des charges de fonctionnement. Première cible : le budget animation. «  L'idée, c'est comment faire moins, mais mieux. » Ce refrain entendu laisse place à un autre, nouveau. La culture en pâtira. Le festival Z'artsUp ! et Béthune Rétro devraient par exemple ne plus avoir lieu que tous les deux ou trois ans. Un choix assumé. «  À un moment donné, quand on fait trop d'animations, les Béthunois s'y perdent. Et puis, pendant des années, le sport n'a pas été valorisé, la culture l'a été davantage, aujourd'hui il y a un contre-balancement. » La municipalité espère glaner 400 à 500 000 E.

Travailler en régie

Mais on est encore loin des économies souhaitées grâce aux travaux en régie. La deuxième cible. «  Là où le mode opératoire le plus courant était de faire appel à des entreprises extérieures pour n'importe quelle opération, on fonctionnera en régie municipale en valorisant le travail des agents des services techniques, explique-t-il. Ça nécessite une refonte des équipes. » Gain envisagé : 1,7 M E .

Côté recette, sans augmentation d'impôts, Michel Piard compte pourtant en prélever davantage. Comment ? En faisant appel au conseiller délégué Joël Lemée, proclamé spécialiste de l'observatoire de la fiscalité. Ce logiciel est censé faire des miracles en terme de perception. L'idée : combler les manques, revoir la valeur locative de certains logements, percevoir la taxe foncière oubliée de certains autres. Tous ces défauts représenteraient 15 % de la fiscalité béthunoise, selon Joël Lemée. Autant de petits plus qui évitent la hausse des taxes. Et les départs. Piard : «  Les gens en ont ras-le-bol des impôts. Il y a un réel risque d'exode. » Et lorsqu'on l'interroge sur l'augmentation des indemnités tant décriée par l'opposition, Michel Piard les justifie : «  Il y a un travail de fond à faire. Aujourd'hui, une ville de 28 000 habitants comme Béthune doit se gérer comme une entreprise. Il n'y a pas d'actionnaires mais des Béthunois. Il faut leur rendre des comptes. » Bons, de préférence. •
1 er commentaire

Réduire le budget de la culture est le signe d'une mauvaise gestion et d'une régression intellectuelle, quelle que soit la municipalité ou le pays qui adopte cette pratique. Ce n'est pas là qu'il faut faire des économies. A Béthune, supprimer les gerbes de fleurs sur les tombes de maires oubliés, les cérémonies inutiles comme celle du clocheton de la mairie où il n'y avait que les élus, baisser le salaire du maire et de ses adjoints et des conseillers municipaux auraient été des actions plus futées. Là on va supprimer des manifestations pour les habitants. Servir et non se servir disait le Maire. On en est loin.


2ème commentaire

Béthune, Capitale régionale de la culture ?

 

Scotchée par l'interview de M. Piard paru dans la VDN.

 

Comme tout bon "droitier", on s'en prend d'abord à la culture. Il est vrai que la culture est dérangeante car elle interpelle souvent et ça, ce n'est pas bon pour le "peuple". Sans doute certains intellectuels estiment qu'elle doit être réservée à une élite.

 

Aberrant alors que SSA est nouvellement PRG donc de gauche (enfin de façade).

 

De plus,s'en prendre à la culture pour réaliser des économies alors  le louvre lens doit ouvrir et Béthune être capitale régionale de la culture en 2011.

 

Il faut s'interroger. Si Béthune a été désignée, au cours du mandat de la précédente municipalité, c'est que les différents partenaires (Région, Artois Com...) ont considéré que Béthune avait des atouts et des bases solides en matière de culture. Aujourd'hui, premièe victime Z'art up. Dans ces conditions, Artois Com ne va-t-elle pas retirer ses billes dans les investissements culturels béthunois (Lab Banque ?).

 

La municipalité actuelle est-elle entrain de tout démolir ?

 

Il est vrai qu'en mairie de Béthune, on n'en est pas à une incohérence près.

 

Maïté Coeuré.

 

Lire la suite
1 2 > >>