Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
LE CH'TI BETHUNOIS

Steph si tu nous lis !

30 Août 2012 , Rédigé par le journaliste

 moules.jpg

 

Encore ce lundi de braderie, avec ton repas royal, tu as encore dit que le PS de Béthune n’avait plus de bouches pour la traditionnelle « Moules frites ».

Tu as vu cela où ? si les représentants du PS « copernicien » ne vont plus siéger à tes conseils municipaux, c’est qu’il n’y a aucun intérêt de contester tes décisions prises à l’arraché avec ta majorité « bouillabaisse » autre repas traditionnel du sud de la France, majorité à la quelle il faut ajouter quelques arrivistes, dont un nombriliste aigu dans la ville de Béthune, qui doit toute sa carrière à un seul homme et qui ne représente que lui-même, encadré de personnes, excusez l’expression « qui bouffent à tous les râteliers » pourvu que ça leur rapporte  voir petit article vu ailleurs :

 

Sujet: Re: LA VERITE SUR BETHUNE APRES MELLICK    Jeu 9 Oct - 20:39

 
 

 

 

Depuis les élections Béthunoises et le départ de l’ancienne municipalité, un béthunois exprime sa joie rue du Rabat a Béthune.

IL est aussi très heureux que sa rue ne soit plus en impasse... Ben oui ...une ancienne adjointe qui ne voulait pas voir de circulation dans "SA" rue avait fait mettre des tas de terre en guise de barrage... Amaguiz disait elle ...comme dans la pub !

La vraie gauche quoi ….

Passons au chapitre des personnalités présentes le Maire d’Aix- Noulette, il a vu de la lumière, il est entré. Notre cher Henri de Verquigneul, 10 € de moules frites avec toi encore un gros délai pour les 6 millions d’euros de la défusion, ça vaut le coup et toi tu acceptes sans bouger.

Revenons au PS « moribond », s’il est dans cet état, pourquoi ne démissionnes tu pas de ton mandat d’intéri ….maire comme te supplie  de le faire ta grande copine la Tsarine de Lille, parce que le conseil n’est pas au complet ?? Non, Non, Parce que l’emblème qui t’a fait gagner aux législatives(le poing et la rose) se fane et se terni après 100 jours mornes ??? Non, Non

Tu as peur, car tu sais que l’équipe de « Copernic » est soudée et que la tienne est faite de profiteurs qui sont prêts (es) à tout pour gagner quelques €de plus.

Comme nous dit la presse, tu vas quitter une vice présidence, laquelle ? Ça va pas changer beaucoup, tu n’y es pas souvent… mais à 99% on sait qui va la prendre, AIE, AIE, AIE…

Alors tes leçons tu te les gardes et profites encore un peu, ça va se gâter et s’assombrir dans peu de temps.

Lire la suite

La rentrée, ça promet de beaux jours à Béthune.

28 Août 2012 , Rédigé par le journaliste

La rentrée, ça promet de beaux jours à Béthune.

Hier, journée de braderie, synonyme de rentrée politique dans la ville de Béthune, des petits stands, des gros stands, ce n'est pas le problème, de nombreuses personnes nous ont demandé s'il y avait des prochaines élections dans notre ville qui fut belle, mais  ça c'était avant.  En effet se basant sur l'exemple de notre "dépité majoral" notre 1er adjoint un peu laxiste s'est placardé sur tous les murs de la ville de façon sauvage et massive.

OG-maire.JPG

Il ne lui manque que la photo du président et le poing et la rose. Il pense peut être au "Non cumul", déjà mal barré aujourd'hui d'après les infos.

Pendant ce temps même pas tapi dans l'ombre, un autre prétendant s'apprête à continuer sa trahison nombriliste, pour lui tout est déjà ficelé il sera le futur adjoint de sa superbe affriolante, en faisant abstraction complète du "Shérif" et de notre "Brice le colérique" national, qui n'ont surement pas dit leur dernier mot..

Ca promet d'être chaud dans les chaumières, en résumé la phrase du jour ne serait pas " Qui va bouffer l'autre" bon appétit , bonjour.....   

Lire la suite

Vive la rentrée !

28 Août 2012 , Rédigé par le journaliste

 

 Le vieux ramasse-miettes et le marionnettiste

 

c-est-moi-I.jpg

 

 

Elle est repartie notre bonne vieille politique béthunoise, avec la braderie, ses stands politiques et ses petites phrases.

 

Les vacances n’ont pas changé notre bon vieux Daniel , toujours aussi méprisant. Qu’y peut-il, quand on s’aime trop on ne peut pas aimer les autres.

 

Eh non, Jean-Marc n’est ni un squatter, ni un prête-nom, tout simplement un socialiste.

Eh non, les copains qui t’ont suivi sont entiers et pas en miettes, respecte les.

Eh non,  les exclusions sont valables au minimum 2 ans, il faut lire les statuts

Eh non, 5ème sur Béthune aux législatives avec 12,20% ce n’est pas canon après 2 ans de campagne acharnée.

 

Enfin Daniel est libre de se choisir un surnom, puisqu’il en a décidé ainsi, nous l’appellerons donc notre vieux ramasse-miettes.

 

Henri n’aime toujours pas Copernic et pratique lui aussi l’exclusion, il cite Bruno Dubout, marionnettiste de talent qui tire sur les ficelles depuis longtemps finalement, Agir a été créé, je ne sais pas au juste, disons 1990 ? 1992 ? Enfin, il y a 20 ans quoi, pour détruire Jacques Mellick mais jusqu’à preuve du contraire, il est encore là. Coach Bruno veut rassembler la gauche, mais sans les socialistes, vaste programme.

 

La droite reste constante, elle ne fait pas de politique et supportera  quelques temps encore   notre SSA devenu national, donc encore moins présent, donc encore moins efficace. En dépit d’un affichage en ville très personnalisé OG continuera de lui apporter son imparfait soutien.

Qui suppléera SSA quand il  sera très pris à Paris, on peut penser aux radicaux, Brice ou le shérif? Bref, Béthune n’a pas fini d’être dans la panade

 

A suivre et vive le rentrée….

 

Tipimi.

Lire la suite

Scoop : l’obsession s’appelle Jacques Mellick

28 Août 2012 , Rédigé par le journaliste

La gauche béthunoise n'est pas radicalement mordue de son député-maire

 jmd-jm-copie-1.jpg

Sur le stand du PRG, les radicaux ont installé un jeu, hier : la pêche miraculeuse. Deux mois après un premier essai réussi, on a piqué la canne à pêche du nouveau député-maire et testé son hameçon sur la gauche béthunoise.

 

Ça ne mordra jamais. - Dans un courrier aux militants, le tout nouveau secrétaire de la section socialiste, Jean-Marc Dendiével, fermait déjà la porte à une réconciliation avec le député-maire comme avec leurs anciens camarades autour de Daniel Boys. Sur son stand, on préférait rappeler que « Stéphane Saint-André n'a pas été élu sur son nom mais sur le logo PS », moque Philippe Dantec. « La photo de François Hollande, c'est 20 % », pour Dendiével. « En tout cas j'espère qu'il sera meilleur député que maire », lâche un Dantec goguenard. Au fait, des nouvelles de Jacques Mellick, l'homme invisible hier ? « Il est toujours militant de la section », confirme Dendiével.
Ça commence à mordre. Daniel Boys est disponible. Pour lui, la stratégie est claire : partir à la conquête de la section socialiste de Béthune, squattée, selon lui, par un prête-nom de Jacques Mellick.
Merci pour lui…, mais élu à la majorité absolue des adhérents de la section du PARTI SOCIALISTE DE BETHUNE « La même chose continue avec un autre », constate-t-il. Ragaillardi par son score aux législatives, le président d'Aujourd'hui pour Béthune demain a demandé sa réintégration au Parti socialiste après son exclusion pour dissidence. Dans les partis où la règle prédomine et c’est le cas dans le Pas de Calais il faut minimum 2 ans, mais il reste le PRG, ils acceptent n’importe qui… Il regarde vers l'automne. Comment va-t-il s'y prendre ? Après le congrès du PS, les militants revoteront dans les sections. Les Mellickiens en miettes, ils seraient nombreux derrière lui.
Daniel Boys divers gauche 7,43 % 3 370 voix

Voix obtenues dans la 9ème circonscription du Pas-de-Calais

 

Récupérer la section, « ça fait partie de la stratégie, oui ». Il enfonce le clou : « Porte-à-porte pour Flajolet, tracts mensongers, faux-soutien de Dupilet : on a atteint le paroxysme du non-sens politique avec les élections législatives. Quand c'est comme ça, c'est que c'est la fin. Il faut tourner la page. » Lui en tout cas appelle à une refondation de la gauche béthunoise. Derrière Stéphane Saint-André ? « C'est à lui de clarifier les choses. Il peut y avoir un rassemblement de la gauche. J'y prendrai ma part. » Avec un poste d’adjoint à la clé, clarifions, clarifions …..

 

 

 Ça a déjà mordu. Derrière ses crêpes, le communiste Henri Tobo délivre un « scoop ». « On va se réunir en septembre pour réfléchir. » Qui « on » ? Les communistes et les membres d'Agir autour de Bruno Dubout, anciens soutiens du nouveau député-maire PRG. Il cite aussi des gens comme Henri-Claude Honnart. Les écolos, Daniel Boys ? Pourquoi pas. Mais pas Copernic. L'idée ? Créer une association. L'objectif ? « Ne pas refaire 2008. » En gros, « c'est pas pour partir avec la droite ou une pseudo composante de droite ». Suivez son regard, à quelques mètres du stand du PC, il y a celui de BNV

 

Force est de constater une fois de plus, et bien relayé par la presse que la vieille gauche béthunoise des Tobo, boys et Dubout s’intéresse  beaucoup plus à ce que peut faire Jacques Mellick qu’a l’avenir de la population béthunoise qui souffre comme jamais. C’est « qu’est ce que je peux avoir », les béthunois leurs enfants et petits enfants c’est un détail quand ils voient un point et une rose ils votent pour ce bulletin…

Lire la suite

Harkis les camps de la honte

26 Août 2012 , Rédigé par le journaliste

     
Article intéressant qui nous rappelle un passé pas très glorieux
   

   

En 1975, quatre hommes cagoulés et armés pénètrent dans la mairie de Saint Laurent des arbres, dans le département du Gard. Sous la menace de tout faire sauter à la dynamite, ils obtiennent après 24 heures de négociations la dissolution du camp de harkis proche du village. A l'époque, depuis 13 ans, ce camp de Saint Maurice l'Ardoise, ceinturé de barbelés et de miradors, accueillait 1200 harkis et leurs familles. Une discipline militaire, des conditions hygiéniques minimales, violence et répression, 40 malades mentaux qui errent désœuvrés et l' isolement total de la société française. Sur les quatre membres du commando anonyme des cagoulés, un seul aujourd'hui se décide à parler.

35 ans après Hocine raconte comment il a risqué sa vie pour faire raser le camp de la honte. Nous sommes retournés avec lui sur les lieux, ce 14 juillet 2011. Anne Gromaire, Jean-Claude Honnorat.


Sur radio-alpes.net - Audio -France-Algérie : Le combat de ma vie (2012-03-26 17:55:13) - Ecoutez: Hocine Louanchi joint au téléphone...émotions et voile de censure levé ! Les Accords d'Evian n'effacent pas le passé, mais l'avenir pourra apaiser les blessures. (H.Louanchi)

   
 
Lire la suite

Valls assume sa politique à la Rochelle

26 Août 2012 , Rédigé par le journaliste

progres.png

Sécurité. L’intervention du ministre de l’Intérieur a été très applaudie par les socialistes réunis en université d’été.

 

 valls-photo-afp.jpg  

 

4

L’ordre républicain et la sécurité. Les deux notions que le ministre de l’Intérieur a prôné hier, lors d’un discours très applaudi à l’université d’été du PS à la Rochelle. Son intervention a reçu une véritable ovation de la part des socialistes. Le discours s’est voulu ferme, fidèle aux convictions de ce ministre surveillé de près par l’aile gauche du parti.

L’occasion également pour Manuel Valls de clarifier sa politique. Sur la réforme du contrôle d’identité, il a assuré qu’il n’imposerait pas de techniques que les policiers n’accepteraient pas. « L’engagement de campagne, pour moi, c’est la lutte contre le délit de faciès, c’est rétablir des relations de confiance, et pas mettre en œuvre des dispositifs qui ne seraient pas opérationnels » a-t-il souligné.

Il a aussi mis l’accent sur l’importance de la sécurité dans la lutte contre la délinquance, liée à la prévention et à l’emploi. Une position saluée par les présents.

Sur la laïcité, il s’est dit fier d’avoir été un parlementaire qui a voté la loi interdisant le foulard, la burqa, suscitant là aussi les applaudissements.

Et il n’a pas oublié les Roms. (P.S n'en déplaise à certains)  Il a assuré qu’il mènerait « les démantèlements de campements où il y a de la misère sanitaire, sociale ». Il a reçu une standing ovation à la fin de son discours.

Lire la suite

"c'est un petit pas pour l'homme mais un bond de géant de l'humanité"

26 Août 2012 , Rédigé par le journaliste

Neil Armstrong, premier homme à avoir marché sur la Lune, est mort

neil_armstrong_premier_homme_a_avoir_marche_su.jpg

Par La Voix Du Nord pour La Voix Du Nord,

L'astronaute américain Neil Armstrong, premier homme à avoir marché sur la Lune le 20 juillet 1969 en prononçant la phrase célèbre "c'est un petit pas pour l'homme mais un bond de géant de l'humanité", est mort à l'âge de 82 ans.

Lire la suite

Aujourd'hui

25 Août 2012 , Rédigé par le journaliste

numerisation0007-copie-1.jpg

Lire la suite

Un peu de nostalgie socialiste

25 Août 2012 , Rédigé par le journaliste

  

Huit grandes réformes de la présidence Mitterrand

François Mitterrand, premier et seul président de gauche de la Ve République, a marqué son temps. A l’occasion des trente ans de l’anniversaire de son élection, le 10 mai 1981, retour sur les grandes réformes de ses  mandats.

 


-Lors de sa campagne présidentielle, François Mitterrand déclare qu’il est contre la peine de mort. Un projet de loi portant sur l’abolition de celle-ci est déposé à l’Assemblée Nationale le 29 août 1981 et est adopté un mois plus tard. La loi, défendue par Robert Badinter, garde des Sceaux du gouvernement Mauroy, est promulguée le 9 octobre.

Vote de l’abolition de la peine de mort à l’Assemblée Nationale le 18 septembre 1981.

-Le gouvernement Mauroy prend une série de mesures sociales qui renouent avec la tradition du Front Populaire. Parmi celles-ci, l’instauration d’une cinquième semaine de congés payés et la semaine de 39 heures.

 -Une loi nationalise des banques et grandes entreprises françaises est promulguée. Le plan de nationalisation figurait parmi les « 110 propositions » de Mitterrand lors de sa campagne. Huit entreprises, trente-neuf banques et deux compagnies financières sont concernées.

-La 82e des propositions du candidat François Mitterrand, visant à abaisser l’âge de la retraite à 60 ans, devient le 26 mars 1982 une réforme emblématique. Elle est effective à compter du 1er avril 1983.

 « Il n’y a pas de raison de juger le choix de chacun qui doit être respecté, aucune discrimination ne doit être faite en raison de la nature des mœurs. J’en ai pris la responsabilité », déclare Mitterrand le 28 avril 1980. Deux ans plus tard, l’Assemblée Nationale vote la dépénalisation de l’homosexualité.

- « La communication audiovisuelle est libre », stipule la loi du 29 juillet 1982. Mitterrand accorde aux radios libres et chaînes de télévision privées le droit de diffusion libre, une liberté qui reste encadrée.

-A la suite d’initiatives locales qui testent le principe du Revenu Minimum d’Insertion (RMI) sous un autre nom, ce dernier est adopté le 1er décembre 1988 par une large majorité : seuls trois députés s’y opposent.

 
Lire la suite

Il n'y a pas que des mauvaises nouvelles !!!

25 Août 2012 , Rédigé par le journaliste

Nous vous les livrons en soulignant quelques phrases de cet article de la Voix du Nord, ainsi qu'un commentaire majoritaire dans l'esprit même des socialistes.

martine-aubry4-600x400

 

La famille PS réunie à La Rochelle pour l'université d'été du retour au pouvoir

Par La Voix Du Nord pour La Voix Du Nord, Publié le 24/08/2012

 

Les socialistes ont ouvert vendredi à La Rochelle leur université d'été pour célébrer leurs victoires, évoquer l'après-Aubry et leur place par rapport à l'exécutif, sous l'œil d'Olivier Falorni, le tombeur de Ségolène Royal aux législatives dans cette ville.

Ce grand rendez-vous annuel du PS a démarré peu après 14H par un mot d'accueil de Maxime Bono, maire de La Rochelle, invitant quelques centaines de militants réunis en salle plénière à ne pas "bouder [leur] plaisir", après le succès de la gauche aux sénatoriales, à la présidentielle et aux législatives.

Cette université d'été pourrait être, pour Martine Aubry, à la tête du parti depuis l'automne 2008, le dernier rendez-vous comme première secrétaire.

Son mandat s'achève lors du prochain congrès, à Toulouse, fin octobre. Mais très vite - le 11 septembre au plus tard - le nom du futur premier secrétaire sera connu. C'est en effet ce jour-là, à la veille d'un conseil national, que devront avoir été déposées la ou les "motions" du congrès. Et c'est le premier signataire de la motion principale qui pourra prétendre à être le futur patron, avant un vote des militants les 11 et 18 octobre.

La Voix Du Nord

Georges p. le 25/08/2012 à 08h39

A la place de célébrer " LEUR VICTOIRE" les gloglos" feraient pas mal de se préoccuper un peu des affaires du pays, car depuis leur arrivée au pouvoir on ne peut pas dire qu'il y ait beaucoup de changement, cela se remarque d'ailleurs par les sondages, la cote de popularité Hollande en prend un sacré coup. N'est ce pas Mr le président, et pourtant "le changement c'est maintenant" !

Lire la suite
1 2 3 > >>