Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
LE CH'TI BETHUNOIS

le copain de "Du Baylet"

30 Avril 2013 , Rédigé par le journaliste

tapie.jpg

Bernard Tapie se dit disponible pour aider Hollande

Au lendemain des annonces de François Hollande destinées à séduire les entrepreneurs, Bernard Tapie, l'ancien repreneur d'entreprises en difficulté, ancien ministre de François Mitterrand, soutien de Nicolas Sarkozy et désormais patron de presse sort du bois, dans le Parisien, pour proposer son aide à François Hollande.

Totalement d'accord, qu'il en profite en même temps pour ramener les 500 Millions d'Euros donner par Lagarde ...

Lire la suite

Proportionnalité

30 Avril 2013 , Rédigé par le journaliste

Vingt-cinq contrats emploi d'avenir étaient recrutés hier à Carvin

17400 h maire PS

Des emplois qui éclaircissent l'avenir pour six jeunes Béthunois dans la galère

26500 h maire PRG.

Elles est la, la  différence Philippe Kemel trouve cela normal et ne tire pas satisfaction des jeunes en état de précarité.

kemel.jpg

Stéphane St André double page dans notre quotidien, une belle photo de lui (il a vraiment d'en avoir rien à foutre ...)

emplois-qui-eclaircissent-l-avenir-582799.jpg

Pourtant et le dit lui même :

 

"le conseil régional a décidé de prendre en charge à hauteur de 25 % du SMIC des rémunérations dont l'État assurait 75 %. « Cela ne coûte pratiquement plus rien aux collectivités ",appréciait le député-maire qui lors de ses permanences voit défiler les demandeurs d'emploi.

 

Ce n'est donc pas un problème de budget.

 

Des questions se posent :

- Qui sont les heureux bénéficiaires ?

- Quels sont les critères de recrutement ?

- Pourquoi si peu ?  

Lire la suite

Qu’est ce qu’il fait. ????

30 Avril 2013 , Rédigé par le journaliste

 

 

cheminee.jpg

Licenciements chez « Cheminées Philippe » gros problèmes de jours chômés chez « Bridgestone »,bridgestone les « Autobus Artésiens » cheminee-2.png en grève le 6 mai pour licenciement suite à un appel d’offre non favorable, on va vous rappeler aussi la fermeture de la SEGPA de Verlaine, tout va très bien Mme la Marquise SSA.

Pendant ce temps que fait-il, il s’amuse à changer les serrures de ces ex amis de BNV et s’en prend aussi aux personnels amis avec les Gacquerre.

cheminee-1.png

C’est pas du temps de Mellick que l’on aurait vu un tel bordel, lui aurait défendu avec bec et ongles les entreprises locales.

Mais autre époque, maintenant c’est cool la vie… petites mesquineries, mais du moment que l’argent rentre !

Dans vos communes

30/04/2013 à 14h57

Béthune : polémique autour du changement de serrures des bureaux des adjoints de BNV

30/04/2013 à 14h45

Béthune : les serrures des bureaux des adjoints de Béthune notre ville changées sans prévenir

 

Et après on nous parle de démocratie, bel exemple, les voix achetées pour le vote et après cette ségrégation ! Bravo !!! A quand le mur des fusillés  ...

Lire la suite

Les 3 pots de fleurs fanées

30 Avril 2013 , Rédigé par le journaliste

__pictoJournee_commemorative_des_deportes_27-avril-2013_16.jpg 

Dimanche 28 avril  2013, journée nationale du souvenir des victimes de des héros de la déportation.

Journée importante pour le devoir de mémoire ;

Une seule question :  pourquoi le Dépité intéri..maire a convié les 3 pots de fleurs fanées par leur voyage politique,  elles sont vraiment fatiguées.

fleus-fanees.jpg

Droite, gauche; gauche, gauche; vert gauche ça use et ça fane…

Lire la suite

Bobos et gauche populaire

29 Avril 2013 , Rédigé par le journaliste

 

gauche.jpg

2 définitions dont on parle beaucoup, choisissez votre profil ...

Vous pourrez nous dire  par vos commentaires, comment et où vous vous situez

1 - Quand la gauche bobo transforme les hommes de gauche

 

Une chose est sûre, la gauche « bobo » ou « soixante-huitarde » ou simplement libérale-libertaire, se débat comme une forcenée pour imposer sa vision de la société, utilisant toutes les possibilités de techniques de marketing et les moyens financiers de ses riches mécènes (qui ne sont pas des ouvriers) pour que leur société de rêve, celle de la jouissance et de l’individualisme et de la culture à tout prix puisse prendre forme avant que leur génération ne s’éteigne.

2 - La Gauche populaire s'inquiète de la montée de ce qu’ils considèrent être du « populisme », et de l’adhésion des catégories populaires (les ouvriers notamment) vers la droite et l'extrême droite. De ce fait, et pour les conquérir, ils souhaiter privilégier un discours qui mise sur le social (réformes économiques notamment), plutôt que le sociétal (institutions, environnement, droits des minorités entre autres), les valeurs premières .

Ils se retrouvent autour de l'idée que la « défense des couches populaires et moyennes, la prise en compte de leurs intérêts et de leurs attentes, est à la fois la vocation identitaire et historique de la gauche et la condition stratégique de sa réussite ».

Pour la Gauche populaire, la gauche doit continuer de se définir par son souci de justice sociale et par la lutte effective qu'elle mène contre les inégalités. Ses animateurs insistent sur l'importance de porter l'aspiration à l'égalité des droits et au refus des discriminations notamment liées au sexe ou à l'origine, mais ils estiment que la gauche doit aussi poursuivre son combat contre toutes les formes de domination qui se nouent dans le monde du travail, autour du rapport salarial. Selon eux, une gauche qui perdrait toute attention à ce combat historique pour l'amélioration des conditions de vie des travailleurs alors même que le rapport capital/travail se dégrade à nouveau perdrait sa raison d'être. La Gauche populaire souhaite donc « renouer avec la vocation identitaire et historique de la gauche », en retrouvant « la base sociale pour laquelle est censée agir ».

Lire la suite

Mur des cons

29 Avril 2013 , Rédigé par le journaliste

mur-des-cons.jpg 

J’avais affiché sur le mur d’une pièce de ma maison mon « mur de cons ». Oh, je n’en suis pas très fier, mais j’ai cherché longtemps pout trouver des gens qui à mes yeux pouvaient être plus cons que moi.

 

Je tremble aujourd’hui, imaginez qu’un intrus vienne chez moi et qu’il ait envie de pisser par exemple, immanquablement il tombera sur mon « mur de cons », il le photographie et le publie sur Facebook, me voilà foutu, attaquable, condamnable. Horreur, malheur, on n’est plus chez soi.

 

Mais quelle est cette histoire de fous, le siège d’un syndicat ne serait pas un lieu privé ? Quels que soient ces syndiqués là leur siège ne leur appartient –il pas. Parce qu’ils sont magistrats, n’ont-ils pas droit à l’humour chez eux, entre eux. Des femmes ou des hommes qui ont choisi pour des raisons qui leur sont propres d’être des femmes ou des hommes publics ont-ils le droit de s’offusquer d’avoir leur photo sur un mur dans un lieu privé ? Sont-ils à ce point imbus de leur petite personne pour ne pas supporter la critique et les jugements (de valeur) et ceci d’autant plus qu’il ne s’agit en fait que d’aimables plaisanteries

Faut-il rappeler que l’un des photographiés a rendu célèbre la formule « Casse toi, pauv con ».

 

Stéphane Hessel avait dit « Indignez vous » Je ne pense pas qu’il donnait ce conseil à tous ces UMPistes qui figurant sur le « mur de cons » s’indignent ou font semblant. Non, je ne dirai pas qu’ils sont cons, ils sont tout simplement ridicules.

 

Lire la suite

Délire

29 Avril 2013 , Rédigé par le journaliste

 

poule.jpg 

 

Un reportage sur un village à la télé, une double page de la Voix du Nord sur l’élevage des poules et voilà l’idée géniale était née dans l’esprit de nos élus. La crise est finie, tout Béthune va manger des œufs. C’est après tout excellent pour la santé. Finie la morosité, finis les longs jours sans pain, vous aurez des poules chez vous.

 

Si, si je l’ai lu dans l’Avenir de l’Artois, chaque citoyen recevra 1 poule et 1 cage fabriquée par les services techniques. Le but: réduire les déchets ménagers.

Et attention, il ne s’agit pas de la cuire au pot, il y aura une charte à signer et la police municipale sera chargée de faire des contrôles.

 

Terrible, depuis que j’ai lu ça, pour m’endormir, je compte et recompte mes gallinacées qui sautent la barrière de mon jardin, puis je fais des cauchemars, me réveille en sursaut, je vois des poules partout, il y en a plein le plafond, elles chantent et ce n’est pas du Mozart, quel vacarme!

 coq--2.gif

Je n’arrive pas à me rendormir et je pense à ma ville: Les fêtes et animations doivent coûter moins cher, c’est Naïké qui s’y colle :

 

Pour les vacances de Pâques, atelier de peinture d’œufs, concours déco. Eveil rural : Chez le poussin comment reconnaitre les filles et les garçons. Comment récupérer l’eau de pluie, les poules boivent beaucoup.

 

Le 14 juillet à la Gare d’eau, concours de lancer d’œufs, jeux divers, défilé de mode « Autour de la plume » et clou du spectacle une  tentative de record du monde : La plus grosse omelette. Pour l’inscription au livre des records, chaque citoyen sera invité à apporter la production de sa poule du 1er au 13 juillet.

 

Pour les marchés de Noël et la musique dans les rues, Tino Rossi et son « Petit papa Noël » qui commence à nous pomper l’air sera remplacé par Maurice Chevalier dans « Viens poupoule »

 

Notre Municipalité, rien ne l’arrête vraiment ! Que de talents !

 

Une critique malgré tout, les services techniques doivent fabriquer des cages pour nos petites bêtes, ça va coûter quand même bonbon et puis que de temps perdu pour rien, des nids de poule il y en a dans toutes nos rues.

 

Réagir.

poule-1.jpg

Lire la suite

On attend quoi ? On attend qui ? Le retour avec humour

29 Avril 2013 , Rédigé par le journaliste

 Ce qui est sur c’est que l’hiver est fini et que le chantier ne bouge toujours pas ! Les grues promises en avril 2010, souvenez vous « Béthune, la ville qui s’invente », les grues promises dans le ciel béthunois et bien, en avril 2013, elles ne sont toujours pas là.

 

 

Tipimi

Tipimi, tu es une mauvaise langue, St André n’est pas un menteur, ce n’est pas son habitude, il attend les grues mais il n’a pas précisé, dans sa grande sagesse (il n’y a que ça de grand chez lui).

Vous remarquerez qu’ au lieu de cette pelleteuse (un peu playmobil), il s’est payé un chariot élévateur

 

Quelles grues il attendait : grue.jpg

Celle la : gues-2.jpg

Ou alors  peut être encore celle la : gues-prost.jpg

Mais ils peuvent tous et toutes venir la place est encore totalement libre.

Lire la suite

INCOMPREHENSION

28 Avril 2013 , Rédigé par le journaliste

Le Blog de Julien Dray

dray.jpg

 

INCOMPREHENSION

Le rejet par la commission des lois de l'Assemblée Nationale de la proposition de loi sur l'amnistie pour les délits commis dans le cadre de mouvements sociaux ne peut qu’interroger toute la gauche.

Nous vivons une crise terrible. La souffrance au travail ou l’absence de travail créent une tension sociale réelle. Combien de familles françaises vivent actuellement dans l’angoisse ? Angoisse devant l’avenir, devant la fragilité de nos usines, devant leur disparition, devant l’avenir incertain des jeunes générations ?

Pendant les années Sarkozy, les mouvements sociaux ont pris un tour parfois violent. Mais où est principalement la violence ? Du côté des salariés qui parfois enfreignent, il est vrai, la loi ? Ou bien n’est-elle pas plutôt d’un système économique de plus en plus injuste qui fait des salariés des quantités négligeables ?

On nous parle de dialogue social, certes. Mais où est le véritable dialogue social quand des fonds de pension s’emparent d’un outil industriel, le démembrent et laissent sur le carreau, des salariés, leurs familles et des régions entières ? Où est le« dialogue social » quand la seule issue, c’est le montant des indemnités de départ ?

On nous parle de « gros bras » ? Mais faut-il être aveugle pour ne pas voir que ces« gros bras » sont avant tout des pères de famille qui ont souvent des crédits sur leur maison, ont une famille à nourrir et ne se voient proposer aucune alternative si ce n’est l’enfermement dans la précarisation et le salariat kleenex ?

Après la belle victoire de mardi en faveur de l’égalité, on s’attendait à ce que la gauche continue de redresser la tête… On s’attendait à un geste en direction de ces salariés. Non pas pour encourager mais par soucis de concorde civile et sociale, il était utile de voter cette loi…

Que s’est-il passé entre le vote au Sénat et le vote en commission à l’Assemblée pour que l’on refuse subitement cette loi ? Que s’est-il donc passé pour que l’on voit, l’un des leaders du PS, actuel Ministre des Relations avec le Parlement, spécialiste des questions sociales et des relations avec les syndicats, annoncer, un peu emprunté d’ailleurs, le rejet de cette loi ?

Quels gages et à qui a-t-on ainsi donnés en rejetant cette proposition de loi ? Au MEDEF ? A Monsanto, puisque les faucheurs d’OGM étaient également concernés ?

J’entrevois déjà les raisons possibles d’une telle décision : Peut-on demander à la droite de condamner les violences des anti-mariage gay et amnistier les syndicalistes qui ont commis des délits ? Faux parallélisme, fausse symétrie. Quelqu’un qui défend son gagne-pain n’est pas l’équivalent d’un casseur issu d’un groupuscule d’extrême droite. J’ose espérer qu’on nous épargnera une décision basée sur un sondage… De grâce !

L’argument de dernière minute sur les risques d’inconstitutionnalité ne tiennent pas, il y avait tout le temps dans la navette parlementaire pour corriger cela ou pour amender en commission.

Peut-être, en revanche, doit on voir dans cette décision l’expression d’un inconscient de visant à aider le camarade Jean-Luc Mélenchon et sa manifestation du 5 mai…

Cette décision, si elle a été pensée comme un signal politique, est à l’évidence une faute politique. Il est encore temps d’éviter la tache indélébile : les parlementaires socialistes doivent être au rendez-vous !

Lire la suite

Vu ailleurs

28 Avril 2013 , Rédigé par le journaliste

titanic-sink-2.jpg

 

http://bethunetoutafaitentrenous.e-monsite.com/pages/le-paquebot-bethune.html

LE PAQUEBOT " BETHUNE "

Depuis quelques jours, pris par ma boutique, je n’ai pas eu cinq minutes à moi pour rencontrer mes amis et des amis de mes amis. Je me suis rattrapé hier pour mettre mon nez dehors et respirer, comme on dit « l’air du temps » à Béthune. Je n’ai pas été déçu, tant il y avait des lamentations. Dans la bande, il y a un commerçant qui m’a dit : « Béthune, c’est le paquebot ‘ Le Titanic’ ». Béthune s’enfonce doucement mais surement. Je lui ai répondu que je ne comprenais pas bien l’image.

Il m’a dit « Tu as vu le film ? Et bien, Béthune a heurté un petit iceberg en 2008. J’ai ri. « St André un iceberg ? Ca se saurait ! » « Non, me dit-il, c’est lui qui tient la barre, c’est le capitaine, si tu veux. Depuis cinq ans, il naviguait entre différentes difficultés, comme les autres villes de la région. Le problème, c’est qu’il n’avait pas de cap, il ne savait pas où il allait. Il dynamitait tous les projets que tu avais mis en place quand tu étais conseillé municipal, délégué dans tous les quartiers de Béthune et du centre ville.

Le bateau marchait à la godille, un coup a droite, un coup a gauche. Sourires et oui, a toutes les demandes des citoyens pour les endormir. Mais St André s’est endormi avec les Béthunois, son équipage se révoltait parfois mais rien n’y faisait, jusqu’au quatre avril où St André rencontre un immense iceberg Olivier Gaquere, et le paquebot se fracasse. Les voyageurs Béthunois essayent de sauter en mettant les chaloupes à la mer, ils partent de plus en plus vers les villes et villages où les taxes d’habitation et foncier bâtit. Il n’y a pas de nouveaux commerces. Même toi, Michel, tu avais déjà un commerce.

titanic1.jpg

 

Si tu regardes bien, il n’y a jamais eu autant de cellules commerciales vides. Les pizzerias, c’est bien, mais la situation économique de la France ne permet pas aux Béthunois d’y aller souvent. Remplacer une teinturerie par un bureau de la Matmut, ce n’est pas bon pour l’ensemble du commerce béthunois. Il faut une stratégie globale. Ce n’est pas les fêtes qui amènent les clients dans nos commerces. Ces fêtes, comme les musiciens du Titanic qui continuent à jouer jusqu'à ce que le bateau soit englouti.

La différence avec le Titanic, c’est qu’il n’y aura pas de trésor a trouver au fond de la cale du paquebot. Tout simplement parce que nous leurs avions laisse une petite banque avec le remboursement de la TVA suite en particulier à la construction de la piscine, argent que St André a dilapidé dans des fêtes culturelles peu appréciées par les Béthunois, alors que le maire de Bruay lui, a été plus intelligent en utilisant l’argent de la région pour faire des investissements qui rapportent de la TVA et qui dureront pour plusieurs générations.

Béthune coule, St André avec !!!

titanic2.jpg

 

Moi je veux aider avec tous ceux qui le veulent et mettre saint André sur une ile déserte pour qu’il ne fasse plus de dégâts

Mr François Michel.

Lire la suite
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>