Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
LE CH'TI BETHUNOIS

Prêts !

30 Juin 2013 , Rédigé par le journaliste

starting.jpg

Quelle course en perspective. 2 étapes seulement les 9 et 16 mars 2014, mais entre ces 2 dates une semaine de folie, de rencontres plus ou moins secrètes, de négociations discrètes, les nuits seront longues.

 

Dès le 26 août, à la Braderie de Béthune, présentation des équipes.

L’E.P.O. est remplacée par l’élaboration des promesses outrancières

La transfusion sanguine par les trahisons en série.

Il n’y a plus de coachs, ils seront en 1ère ligne.

 

On annonce des équipes plus ou moins crédibles.

 

L’équipe UMP, divisée jusqu’au 5 juillet, mais réconciliable (peut-être !) autour d’un vote interne que l’on souhaite plus brillant que leurs votes nationaux

 

L’équipe UDI cachée sous le nom de Béthune Notre Ville groupée autour d’Olivier Gacquerre, une liste où promis, il n’y aura que des compétences (Rappelons toutefois que pour le 1er essai il y a eu pas mal d’erreurs de casting et que ce n’est pas mieux parti) où promis, il n’y aura pas de politiques (sauf peut-être des engagés auprès de Borloo),

 

L’équipe du Front Familial animée  par Grand Papy, fifille et la p’tite nièce et représentée ici par un enfant de troupe formé à la va-vite aux techniques de dénonciation, de mépris et de populisme ordinaire.

 

Et puis les équipes annoncées autour d’egos plus ou moins surdimensionnés.

 

Daniel Boys qui avait promis tant de places d’adjoints (e) qu’il lui aurait fallu doubler le nombre d’élus. Même ses plus chauds partisans à l’origine se posent des questions. Il a recruté à tour de bras mais hélas pas mal d’extérieurs à Béthune, il va falloir surveiller les listes électorales et les inscriptions de la dernière heure.

 

Bruno Dubout, qui avec AGIR, se tatoune un peu. Il a mis du temps, mais il se rend compte aujourd’hui que SSA, son ex-poulain ne fait pas le poids. Pourvu que Jacques Mellick se présente pour qu’il ait quelque chose à dire.

 

Henri-Claude Honnart semble avoir rencontré « des gens » susceptibles de le suivre, il ferait son marché dans l’équipe de SSA. Autant dire que s’il persiste sur les critères de sa charte, il devra rejeter pas mal de monde, à commencer par  le maire actuel, à commencer par celle qui a fait recruter maman.

 

SSA, bien sur, qui n’a pas encore compris qu’il n’a pas été élu sur « sa très grande valeur », mais qui a tout simplement bénéficié d’un superbe concours de circonstances. 3ème au 1er tour de 2008, il ne fera guère mieux aujourd’hui. Elu contre et pas élu pour aux municipales, il fait le vide autour de lui. Il a commencé par rejeter, il est en train de subir le même sort (voir plus haut). Elu Député grâce à Baylet qui a imposé un PRG, grâce à une affiche photo avec François Hollande placardée partout et surtout élu contre la droite au bilan catastrophique. Ce n’est pas SSA qui a été élu mais une étiquette.

 

Et puis encore d’autres équipes :

 

JPC annonce aussi une liste basée sur la société civile, difficile à réaliser mais pourquoi pas ?

Et enfin et surtout les socialistes béthunois. Ils travaillent sur leur programme, ils avancent. Ils n’ont pas encore choisi leur tête de liste, ils sont ouverts à des alliances avec ceux qui partageraient leurs envies. Leur 1er souci c’est de présenter une liste soudée, forte de ses diversités mais aussi de ses talents et de ses compétences, ils ne mettront pas leur drapeau dans leur poche, même si l’on cherche à leur voler. Leur 1er souci c’est aussi Béthune et les Béthunois. Ils se refusent à accepter le déclin, ils veulent que Béthune retrouve  la place qui est la sienne dans la communauté d’agglo, dans le Département, dans la Région et dans le futur dans la Métropole.

Le passé de Béthune est grand, son avenir doit l’être aussi.

 

La liste de ces équipes est déjà bien trop longue mais il n’est pas sûr du tout qu’elle soit complète, peut-être que dans l’ombre…..Qui sait ? Je vous laisse sur votre faim, ce sera le mot de la fin.

 

                                                                                Tipimi

Lire la suite

Fusion des droites et de l’extrême droite

30 Juin 2013 , Rédigé par le journaliste

 dray

 

Fusion des droites et de l’extrême droite : un mouvement social et culturel de fond.

Nous devons comprendre ce qui se déroule sous nos yeux. Un mouvement social puissant, une lame de fond idéologique provoque une réaction en chaine, dont l’un des effets a bien été la partielle de Villeneuve-sur-Lot mais dont d’autres se feront bien vite sentir.

Ce mouvement culturel touche de larges pans de notre société et induit des conséquences en cascade.

La question de l’attractivité électorale est centrale pour la droite puisque les reports de voix tendent à devenir automatiques. Il ne s’agit plus de s’appesantir sans fin sur les accords d’appareils mais de prendre en compte les effets de fusion des électorats de droite et d’extrême droite.

La gauche doit donc modifier son approche. Le discours de diabolisation devient fragile. Le puissant mouvement social droitier qui a eu lieu dans le pays ces derniers mois a aussi induit un effet générationnel important.  De plus en plus, pour les cadres, comme déjà pour une bonne partie de l’électorat, les frontières doivent être abolies entre l’extrême droite et le reste de la droite, on a fait ensemble quelque chose dans la rue, on est plus des adversaires irréductibles.

Comme le soulignent deux spécialistes de notre géographie électorale – Joël Gombin et Florent Gougou – le Front National est parti à l’assaut des régions ouvrières de gauche (alors qu’il s’est emparé des régions ouvrières de droites voici environ deux décennies).

Autre fait important : quand un candidat du FN passe devant l’UMP, cette dernière s’effondre. Le cas le plus évident est celui d’Orange où Jacques Bompard, transfuge du FN, est à la tête d’une municipalité d’extrême droite hégémonique. Situation rééditée par son épouse à Bollène, puis rééditée sur l’ensemble de la circonscription par le Maire d’Orange qui est ainsi devenu député.

L’abolition des frontières entre droite(s) et extrême-droite est le principal acquis de la « Manif pour tous ». Loin d’avoir concerné l’électorat ouvrier d’une France ouvrière du Nord-Est (qui s’est peu mobilisée sur le sujet), elle a surtout rendu acceptable le Front National aux yeux d’un centre-droit « démocrate-chrétien », en particulier dans l’Ouest. Habile, le FN qui avait amorcé une mue rhétorique républicaine, à l’initiative de Marine Le Pen via Florian Philippot, a aussi avancé sa jeune députée Marion Maréchal pour séduire une jeunesse catholique militante. C’est à Rennes et à Nantes, notamment, que l’on a assisté aux plus intenses mobilisations des opposants au « mariage pour tous ». A sa manière Patrick Buisson l’a aussi noté quand il parle d’une première manifestation « d’un populisme chrétien ».

La fusion est en marche et procède par additions sinon par multiplications. Cette génération « Manif pour Tous », qui vient de naitre, partage les mêmes codes, les mêmes références, les mêmes combats et, finalement, la même interprétation du monde. C’est ce qui fait sa force. Elle veut se protéger et défendre une identité morale, sociale et culturelle face à un monde nouveau, envahissant, perturbant et dérangeant l’histoire. Au sens littéraire du terme, avant d’être politique il s’agit d’une réaction qui se coalise.

Les appareils politiques la suivent avec plus ou moins de succès, sans en être pleinement organisateurs mais en tentant de la capter ce vaste mouvement social. L’UMP essaye en fait de suivre une évolution de fond plus qu’elle ne l’initie.

Existe-t-il encore une droite réticente à cette fusion ? Oui, mais elle est, désormais, largement minoritaire et cantonnée à quelques personnalités…

Lire la suite

St André le diviseur.

30 Juin 2013 , Rédigé par le journaliste

 

 

En réponse à St. André, Dubout, Boys et Honnart.                        

austerite3.jpg

 

St. André aurait l'investiture du Ps ?

 

Peut être,  mais à voir ...

 

Après tout on ne va se disputer avec St. André qui sera le représentant de l'austérité, de l'augmentation des impôts pour les classes moyennes, de l'abandon du cumul des mandats, du vote du traité européen qui soumet la France au dictat de la finance internationale, de la diminution des prestations sociales, du gel des salaires des fonctionnaires, de la soumission aux ordres de la cour des comptes qui aggrave la dureté de la vie pour les plus humbles...

 

Bonne chance à St. André

 

                                   Signé : la gauche populaire

 job-d-abord-copie-1.jpg

 

Lire la suite

Le bilan ???

30 Juin 2013 , Rédigé par le journaliste

oh-mon-bateau-2

 

Et oui, le lycée de filles, la clinique Méresse, la station Esso emblème de l'entrée de ville, la Rue Edouard Herriot, la zone Auchan et le plan Hammerson, la patinoire squattée, les magasins fermés, le dépotoir du centre sportif, Ducrocq- Catoire, le cinéma, le grand hôtel, le parking boueux de la gare, le magasin des tabacs, l'eau stagnante dans les fossés chez Testut etc..etc.. sans compter les nouveaux cancers qui s'annoncent comme l'ancien dispensaire ou l'ex Recette des Finances, voire la permanence du Député toujours fermée. Putain! heureusement qu'ils n'ont pas fermé la prison!

Bravo beau bilan!

 

Fatigué

titanic-sink-2

 

 

 

 

 

 

 

Lire la suite

Réflexion d'un lecteur !

30 Juin 2013 , Rédigé par le journaliste

Etrange ressemblance , avoir l'investiture PS pour les municipales de 2014 c'est pas un peu ca :

casseroles_trainer.jpg

Lire la suite

Avis du jour

30 Juin 2013 , Rédigé par le journaliste

 

 

Stéphane Saint-André : « Je suis serein. Nous avons un bilan et nous ferons des propositions innovantes. On sera en tête de la gauche au premier tour. S’il n’y a pas 36 listes de gauche, on sera en tête tout court. Et s’il n’y a qu’une liste de gauche, on passera dès le premier tour. »

 

Le bilan : les photos valent mieux qu'un long discours.

auchan-hamerson.jpg

 

1-albert-1er

parking-gare.jpg

 

 commerce

 

 ex auchan

 ex lycée

 

 

ex syndicats

 ferry

 

 vlile-propre.jpg

en réumé  :  

 titanic-sink-2.jpg

 oh-mon-bateau-2.jpg

Lire la suite

Quelle crédibilité !

29 Juin 2013 , Rédigé par le journaliste

majorité de prout

 

Pour les prochaines municipales de nombreux candidats sont sur leurs starting-blocks, ils se préparent et pensent à un programme.

Tous ont plus moins déjà dit que pour notre ville, il faudra avoir plus de responsabilités dans Artois Comm.

 

Et puis voilà, après un conseil municipal proche de l’implosion c’est le conseil communautaire de mercredi soir et un vote  pour octroyer ou non 2 200 000€ pour la recapitalisation de la Société d’économie mixte ADEVIA au bord du gouffre.

 

Décision difficile certes, la SEM ADEVIA est, rappelons-le l’aménageur de l’écoquartier TESTUT qui est qui est un des nombreux échecs du Député-maire actuel.

Fallait-il voter contre, pour ou s’abstenir ? Je ne suis pas assez au fait ni de l’affaire, ni de ses coulisses pour en juger.

 

Je suis quand même capable d’interpréter les faits.

Le maire, courage fuyons, est absent. Yvon Bultel, adjoint PRG a voté contre, les autres membres de ce qui était la majorité municipale se sont abstenus. La proposition a néanmoins été adoptée.

 

Cela veut quand même bien dire que la situation est plus que tendue à l’intérieur de ce groupe ex-majoritaire, chacun fourbit ses armes en vue des prochaines municipales, le bateau est complètement à la dérive. Il ne s’agit plus de l’équipe de Béthune Notre Ville, il s’agit du dernier carré qui soutenait le maire qui présente un front divisé. Même des élus PRG n’ont pas voté comme Bultel.

 

Cela veut dire aussi que Béthune n’est absolument plus crédible à l’intérieur d’Artois Comm., comment espérer dans ces conditions y reprendre la main avec de tels comportements.

 

Seule une équipe soudée peur avoir une chance  de sauver notre ville, seule une équipe soudée pourra peser dans la communauté d’agglo. Et c’est ce que nous vous proposerons.

 

Jean-Marc Dendiével.

Lire la suite

Ces clowns qui nous gouvernent

29 Juin 2013 , Rédigé par le journaliste

Par La Voix du Nord

clowns.png

On le sent un peu gêné aux entournures, Stéphane Saint-André, quand on lui demande si, oui ou non, le cirque Médrano avait l’autorisation de la ville pour s’installer sur la place du Général-de-Gaulle. « On leur avait envoyé un premier courrier pour leur donner l’autorisation mais on s’est aperçus que le cirque Pinder avait réservé le 8 juillet auparavant. Par correction, on a donc demandé à Médrano, qui n’avait pas encore réglé les droits de place ni la caution, de reporter son spectacle. » Son adjoint Yvon Bultel est plus direct : « On n’a pas besoin d’aller au cirque, on a déjà le conseil municipal ! »

66880300.gif

Lire la suite

Encore un cirque de plus !!

29 Juin 2013 , Rédigé par le journaliste

 mdr

Béthune : polémique autour de l’installation du cirque Médrano

Par Ruben MULLER pour La Voix du Nord, Publié le 28/06/2013  par la voix du nord 

Par Ruben MULLER

Le cirque Médrano a dressé son chapiteau vendredi matin sur la place De-Gaulle sur fond de polémique. L’association Nord Circus affirme qu’il n’était pas autorisé à le faire. Médrano y voit la cabale d’un concurrent.

La polémique sur l'installation du cirque Médrano à Béthune ne l'a pas empêché de faire chapiteau comble hier après 

 

Jeudi matin, le cirque Médrano a dressé son chapiteau sur la place du Général-de-Gaulle à Béthune. Avec ou sans autorisation ? La situation est confuse : la mairie l’avait accordé par un courrier en date du 26 avril, signé de la main d’Yvon Bultel, adjoint délégué à l’animation. Mais elle s’est ravisée à cause de la proximité de la date réservée par le cirque Pinder, qui investira la place le 8 juillet.  

Côté mairie, Stéphane Saint-André indique « avoir demandé à Médrano de reporter son spectacle par correction pour Pinder. Ils n’avaient pas encore réglé les droits de place (500 €) et la caution (3 000 €) ». Les responsables du cirque affirment le contraire. La seconde date du cirque Médrano prévue cette année sera-t-elle maintenue ? « Ça mérite peut-être une sanction », estime le maire.

autruche 

Donc après celui de lundi dans le salon d'honneur de l'Hôtel de Ville, Médrano sur la place de Gaulle , suivi comme son ombre par Pinder.

Tout ceci dans un capharnaüm municipal le plus total....

GERER C’EST PREVOIR ET NE PAS PREVOIR C’EST DEJA GEMIR

"Béthune la ville des cirques en tout genre moi j'y crois...."

 

coup de pied au cul

Lire la suite

La majorité prout, prout à la SSA

29 Juin 2013 , Rédigé par le journaliste

 

Artois Comm. se divise sur le vote de 2,2 millions d’euros pour relancer Adevia

majorite-de-prout.jpg

La société d’économie mixte Adevia, chargée à Béthune et l’aménagement de l’écoquartier Testut, est une grande malade. Pour la remettre sur pied, mercredi soir, Artois Comm. a décidé de lui transfuser 2,2 millions d’euros. Au terme d’un débat houleux.

 « On ne doit pas jouer comme ça avec l’argent du contribuable », a enchaîné Yvon Bultel (PRG), dénonçant le manque de transparence et tremblant de voir l’affaire Adevia devenir l’affaire Cahuzac du Pas-de-Calais.

Source voix du Nord

 

Il n' y a pas de chef dans cette mairie, ils sont 4, 1 vote contre 3 abstentions, eh oui pas d'autorité rien que des épouvantails.

Brice nous dit de pas jouer avec l'argent public, c'est pourtant ce qu'il fait depuis 5 ans, les autres, ni oui, ni non, pas d'opinion;

Nous ne sommes d'ailleurs pas certain que si SSA était seul, il aurait la majorité.

Tous se foutent de la ville de l'agglo de tout en général, pourvu qu'a la fin du mois, il y ait un virement du Trésor Public sur leur compte.

Lire la suite
1 2 3 4 5 6 7 8 9 > >>