Le chef de l'Etat, qui quittera ses fonctions au mois de mai, souhaite prendre ses distances avec la politique et s'investir dans une fondation.

S'il se dit qu'il regrette d'avoir renoncé à se porter candidat pour un second mandat, François Hollande ne compte pas rester inactif après l'Elysée. Le président de la République souhaiterait ainsi s'investir dans une grande fondation à caractère social qu'il a lui-même lancé en 2014, du nom de "La France s'engage".

Pas emballé à l'idée de siéger au Conseil constitutionnel, dont il souhaitait supprimer l'intégration de droit des anciens présidents de la République, François Hollande pourrait se consacrer pleinement à "La France s'engage". Peu connu du grand public malgré une forte promotion, ce label a pour but de "promouvoir des projets isolés mais prometteurs grâce à un soutien actif et mieux piloté des pouvoirs publics". le label prendra une nouvelle dimension sous l'impulsion de François Hollande, pour devenir une grande fondation à caractère social et culturel.

A l'Elysée, on confirme l'intérêt du chef de l'Etat pour cette reconversion : "Le président a annoncé qu'il avait envie de s'y investir, mais il est trop tôt pour connaître précisément le rôle et le statut qui sera le sien", prévient-on dans l'équipe présidentielle.

Concernant le Conseil constitutionnel el les indemnités qui vont avec, on parie ??? Allez arrêtez les conneries  : abolition des privilèges qu'ils disaient....