Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 avril 2016 6 30 /04 /avril /2016 10:35
ça va mieux qu'ils disaient !!!

En 2017, les Français paieront 1000 milliards d'euros de prélèvements obligatoires

 

Une estimation, réalisée par la commission des finances de l'Assemblée et révélée par Le Parisien, soutient que les contribuables devront payer 1009,6 milliards d'euros de prélèvements obligatoires, l'année prochaine. Pourtant, le taux de prélèvement baisse. Explications.

 

Impôts, taxes, cotisations versés par les entreprises et les ménages... La facture risque d'être lourde en 2017. Au total, les contribuables devront payer 1009,6 milliards d'euros de prélèvements obligatoires, selon une estimation, réalisée par le ministère des finances et figurant dans un rapport par la rappporteure générale PS du Budget à l'Assemblée, Valérie Rabault. Dans le détail, le rapport parlementaire montre que l'ensemble des prélèvements obligatoires -TVA, impôts sur les sociétés, impôts sur le revenu, cotisations sociales, entre autres- restent particulièrement forts. Résultat, la facture fiscale se sera alourdie de 95 milliards d'euros, durant tout le quinquennat de François Hollande. Soit le même montant que sous Nicolas Sarkozy.

Cette estimation vient quelque peu contredire l'affirmation de Michel Sapin, selon laquelle «aujourd'hui, [les impôts] baissent», après avoir augmenté des années «sous la droite comme sous la gauche». Certes, la pression fiscale, rapportée à la richesse produite, diminue. Le taux de prélèvements obligatoires devrait atteindre, en 2017, 44% du Produit Intérieur Brut (PIB). Soit un niveau un peu supérieur à 2012 (43,8%), lorsque François Hollande a été élu. Mais nettement inférieur au pic de 2014 (44,8%)

Published by le journaliste
commenter cet article
29 avril 2016 5 29 /04 /avril /2016 13:01
Béthune : Le premier adjoint, Pierre-Emmanuel Gibson, blessé dans un accident de la route

Pierre-Emmanuel Gibson, le premier adjoint au maire de Béthune, a été sérieusement blessé dans un accident de la route, dans la nuit de lundi à mardi, sur l’autoroute A1, à hauteur de Roye, dans la Somme.

 

 

 

Published by le journaliste
commenter cet article
29 avril 2016 5 29 /04 /avril /2016 09:53
C'est vrai qu'elle pourrait : " Casser les voix"

La sortie de l'album de Carla Bruni reportée à cause de la primaire Les Républicains

Selon une information de RTL, Carla Bruni a reporté la sortie de son album en France, pour ne pas gêner la campagne de son mari Nicolas Sarkozy…

 

Gros souci de timing chez les Bruni-Sarkozy. la femme de l’ex président de la République a dû reporter la sortie de son album à cause de son mari. Pour cause, la date initiale, et maintenue aux Etats-Unis, tombe à la rentrée prochaine, période cruciale pour la primaire Les Républicains.

Eviter les interférences dans les projets du couple

L’emploi du temps de son mari, en pleine campagne pour la primaire Les Républicains, qui se déroulera en novembre 2 016. Et de peur que la sortie de cet album interfère sur les activités politiques de Nicolas Sarkozy - et vice versa —, sa sortie a été reportée. Les fans devront donc patienter.

 

Petite question : on va arrêter quand les conneries du show biz politique ?

Published by le journaliste
commenter cet article
28 avril 2016 4 28 /04 /avril /2016 18:49
Et à Béthune ???

la stratégie des Étoiles pour ne pas être «mangé» par plus gros

Deux chiffres parlent d’eux-mêmes : près de 50 000 entrées l’année dernière pour Les Étoiles, « 600 000 au CGR », estime Jean-Paul Korbas, directeur des Étoiles (510 000 entrées en réalité l’an dernier, ndlr).

À ma gauche, un cinéma estampillé Art et essai de quatre salles et ses 483 fauteuils ; à ma droite, un complexe de 12 salles et ses 2 600 fauteuils. Un combat qui semble perdu d’avance et pourtant, « on remplit notre contrat depuis 2002 et on est encore là. » Début des années 2000, c’est l’arrivée du CGR. En 2001, Les Étoiles tourne autour de 85 000 entrées ; l’année suivante, la chute est sévère, 19 000 entrées.

Published by le journaliste
commenter cet article
28 avril 2016 4 28 /04 /avril /2016 16:24
Explosion sociale ?

Pourquoi la France pourrait bien être au bord d’une explosion sociale inattendue

Débrayage spontané des conducteurs du RER A, opérations anti-loi Macron des routiers, arrivée à la tête de la CGT d'un marxiste vieille école : autant de phénomènes différents qui, considérés dans leur ensemble, donnent un aperçu du climat qui plane actuellement sur la France. Et l'on a peut-être tort de parler de simple grogne sociale contre le gouvernement, car ce sont peut-être les premières vaguelettes précédant le raz-de-marée.

Sans qu’on y prenne garde, des indices d’explosion sociale imminente se sont accumulés en France ces derniers jours. Même si l’apparence du pays est celle d’une eau qui dort (socialement)…

Avant l’explosion sociale, des mouvements en-veux-tu-en-voilà

Plusieurs mouvements sociaux ont convergé cette semaine, qui avaient tous un point commun : protester contre des projets de loi qui portent des réformes "libérales", c’est-à-dire qui obligent notamment le service public à plus de productivité.

Le projet de loi Macron, le plus décrié dans le débat public, est de façon très significative celui qui a le moins mobilisé dans les rues. La manifestation du 26 janvier n’a rassemblé que quelques milliers de protestataires dans les rues.

Essentiellement tournée contre le travail du dimanche, elle prouve que les salariés du secteur privé sont peu enclins, aujourd’hui, à descendre dans la rue.

La surprise est plutôt venue des autres cortèges.

Jeudi, ce sont les gaziers et les électriciens qui ont défilé. Ils étaient au moins aussi nombreux qu’à la manifestation contre la loi Macron. Ils dénonçaient la loi sur la transition énergétique, qui est accusée d’affaiblir le service public de l’énergie. Le même jour, les cheminots manifestaient contre la réforme ferroviaire et les suppressions d’emplois à la SNCF.

Ces mouvements de "rentiers", c’est-à-dire de profession protégée par un (quasi)-monopole aujourd’hui contesté par la loi, sont un bon indice d’une montée progressive de la grogne contre la transition dans laquelle la France s’engage.

Les routiers préfigurent-ils un grand mouvement de revendication?

Autre phénomène caractéristique de l’époque : les routiers n’en finissent pas de bloquer les routes pour obtenir une revalorisation salariale substantielle. Ils demandent 5%, leurs employeurs sont prêts à lâcher 2% au maximum. Les uns bloquent les routes, les autres renâclent à négocier. Les Français obligés de prendre la route trinquent.

Au-delà du simple conflit traditionnel sur les revalorisations salariales, le mouvement des routiers constitue une très belle illustration d’une transition sourde dans le mouvement social en France.

Published by le journaliste
commenter cet article
28 avril 2016 4 28 /04 /avril /2016 12:27
Ségolène est de retour ? ou la note d'humour de la semaine

Un tremblement de terre d'une magnitude 5.2 dans la région de La Rochelle

La terre a tremblé ce jeudi matin dans la région de La Rochelle. Un séisme d'une magnitude de 5.2 sur l'échelle de Richter dont l'épicentre est situé entre Rochefort et La Rochelle, dans le secteur d'Aytré selon un communiqué de la préfecture de Charente-Maritime.

 

Ségolène est de retour ? ou la note d'humour de la semaine
Published by le journaliste
commenter cet article
28 avril 2016 4 28 /04 /avril /2016 09:42
Non, ça ne va pas mieux

Une immense majorité de Français craint une «explosion sociale»

A peine 17 % des sondés jugent comme François Hollande que « ça va mieux »…

Pour François Hollande, « ça va mieux ». Mais pour les Français, cette affirmation n’a rien d’une évidence. Seuls 17 % d’entre eux sont d’accord avec le chef de l’Etat et une large majorité d’entre eux (78 %) redoutent au contraire une « explosion sociale », selon un sondage Elabe diffusé jeudi. Si 40 % des sympathisants de gauche approuvent les propos de François Hollande, 8 % seulement des proches de la droite sont de cet avis, selon cette enquête sur le climat social pour BFMTV.

Près de huit Français sur dix (78 %) estiment en revanche qu’il existe aujourd’hui en France « un risque élevé » d'« explosion sociale », contre 22 % pour lesquels ce risque est « faible ». Cette étude intervient alors que le mouvement Nuit debout va passer le cap de son premier mois et qu' une nouvelle journée de mobilisation contre la Loi Travail se déroule ce jeudi dans toute la France.

Les syndicats déjugés

Ce risque de crise sociale « avec une multiplication des conflits sociaux voire un blocage du pays » est réel pour 64 % des proches de la gauche et 84 % de ceux de la droite.

Enfin, seules 28 % des personnes interrogées font confiance aux syndicats de salariés pour défendre leurs intérêts, contre 72 % d’un avis contraire. Chez les seuls salariés, la confiance dans les syndicats grimpe à 34 %, mais 66 % d’entre eux ne leur font pas confiance.

Enquête réalisée en ligne les 26 et 27 avril, auprès d'un échantillon de 1.000 personnes de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.

Published by le journaliste
commenter cet article
27 avril 2016 3 27 /04 /avril /2016 12:32
Martine, question bête : "elle était où la gauche???"

Insultes, bisbilles, polémiques : le Conseil régional Hauts-de-France transformé en cour de récré

Prises de bec, noms d'oiseaux... Ça ne vole pas haut au Conseil régional Hauts-de-France...

Ce devrait être une séance capitale. Consacrée à la présentation notamment du 1er budget de la nouvelle majorité, qui sera voté fin mai. Un débat sérieux, important. Un acte politique majeur. Mais les journalistes qui ont assisté à la journée de séance pleinière au Conseil régional Hauts-de-France ont surtout retenu l'atmosphère, l'ambiance entre le groupe LR-UDI et le groupe Front National.

La journée a été émaillée d'invectives, d'insultes, de polémiques... Du petit spectacle politique.


Cris d'animaux, insultes, gestes déplacés : on a tout vu et entendu au cours de cette séance. Quand Frédéric Leturque (UDI) prend la parole, Marine Le Pen (FN) fait des bruitages de succion ou des gestes imitant la brosse à reluire pour le moquer. Le groupe FN reproche, lui, à Natacha Bouchart, la maire de Calais (LR) d'avoir insulté un des élus de leur groupe de "connard".

«Je reconnais avoir eu tort d'employer ce terme, mais c'était pour indiquer à mon voisin que les élus frontistes nous prenaient pour des connards depuis ce matin», Le groupe FN a quitté l'hémicycle en guise de protestation.

Les journalistes présents lors de cette séance rapportent d'autres propos peu aimables échangés publiquement ou non...

Le Président du conseil régional des Hauts-de-France Xavier Bertrand ne cesse d'accuser le FN d'être procédurier et attaché à simplement perturber le travail en séance. «Je ne dirai pas que c'est une cour d'école, car certains s'y tiennent bien mieux», a-t-il lancé. Le Front National lui rétorque qu'il ne sait pas mener les débats et les ignore ou les empêche de faire leur travail d'opposant.

Published by le journaliste
commenter cet article
27 avril 2016 3 27 /04 /avril /2016 11:51
"Oh hisse" tout le monde travaille...Mais

P'tite culotte gate" à Bercy

Les rumeurs suivant lesquelles Monsieur Michel Sapin se serait fait prendre à faire claquer l’élastique de la petite culotte d’une journaliste qui s’était penchée devant lui commencent, elles aussi, à coller à la peau du Ministre des Finances…..

On peut certes reconnaître à Michel Sapin un physique de bon vivant et une agilité digitale plutôt expressive….Et même suggestive

On peut aussi comprendre que l’agressivité de certaines tenues soit de nature à solliciter des gestes déplacés….Parfois même cela peut constituer un piège ….Un hameçon pour prendre du « Gros Poisson »….Il vaut mieux le savoir , et de toute façon savoir se retenir…

Et du même coup on peut se demander si ce ne sont pas les journalistes féminines qui l’auraient piégé avec un string en mâchoire de requin …Il semble en tous cas sur cette photo vouloir nous mettre en garde…..Ne vous inquiétez pas pour nous Monsieur le Ministre des Finances, nous savons bien quant à nous qu’il est bien plus agréable que ce soit la dame qui vous offre elle même sa petite culotte comme un trophée ou un souvenir…Nous vous laissons à vos sorcières qui cachent sous leurs strings des charmes de mantes religieuses….Et comme par hasard nous constatons qu’avec vous c’est encore et toujours la « Droite » qui prend tout….J’espère seulement que vous êtes gaucher, ne serait ce que pour pouvoir encore signer « nos » chèques …..

"Oh hisse" tout le monde travaille...Mais
Published by le journaliste
commenter cet article
26 avril 2016 2 26 /04 /avril /2016 17:19
Et Oh !….Et Oh!….On retourne au boulot

L’idée de Stéphane Le Foll ne semble pas partagée par tous puisque ni Manuel Valls, ni Emmanuel Macron, ni même Ségolène Royal n’auront jugé utile de participer au lancement de cette campagne qui on vous le jure , n’a rien à voir avec la candidature de François Hollande pour se succéder à lui même….

Il est vrai que malgré les illusions entretenues : le temps continue de se couvrir, du moins pour ce qui concerne l’électorat de gauche….

D’autres sont déjà désorientés par les négociations concernant les modifications du Code du Travail….Celui ci était devenu tellement compliqué qu’à force de vouloir favoriser les individus , on aura fini par nuire à la collectivité….Il n’empêche que cela reste difficile à accepter pour ceux qui y auront cru…

Hé Ho La Gauche !….Secouez vous de votre torpeur et pensez à soutenir pour 2017 le Président François Hollande….Oui, le même qui nous aura inondé de phrases et de citations destinées à rester dans l’Histoire de la République comme des témoignages de notre époque et face auxquelles certaines sorties de Franck Ribéry ne font que l’effet de copies foireuses destinées aux supporters footballistiques du QSG ( le Qatar Saint Germain)

Alors… » Hé Ho La Gauche »….On en reprend une louche ou on renverse la gamelle ?

Et Oh !….Et Oh!….On retourne au boulot
Published by le journaliste
commenter cet article