Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 juillet 2015 5 03 /07 /juillet /2015 19:45
Les élus du MRC s'engagent.

Partager cet article

Published by le journaliste
commenter cet article
3 juillet 2015 5 03 /07 /juillet /2015 01:15

le député réclame une aide de l’État

 

L’établissement se donne deux ans pour revenir à l’équilibre financier. Dans ce contexte délicat, des fermetures de lits (entre 16 et 33) et 24 suppressions de postes sont annoncées, juste avant les congés d’été

 

DSC_0077.JPG

Ça va mal au centre hospitalier de Béthune. « 4,2 millions d’euros de déficit et 14,5 millions de factures impayées auprès de fournisseurs. Le risque de mise sous tutelle plane au-dessus de nos têtes », rapporte la CGT du centre hospitalier - syndicat majoritaire (avec près de 70 % aux dernières élections).

Qui était le président du directoire de l'hôpital de 2008 à 2014 ?

il préférait garder une directrice traitée au Johnny Walker!

Après tout ça c'est le manque de 4,2 en déficit et 14,5,. en impayées presque 19 millions quand même, mais tout le monde sait bien qu'ils ont une peur bleue du PRG et sutout de Sa Saintetée afollée , je suis comme la fosse, trés septique.

On ne récolte que les graines qu'on sème.

Enfin jamais qu'une connerie de plus

Enfin "Simson" est en embuscade pour 2017...

Partager cet article

Published by le journaliste
commenter cet article
2 juillet 2015 4 02 /07 /juillet /2015 17:23

Catorive, de nombreux projets pour changer l’image du quartier

 

Une réunion publique s’est tenue lundi soir dans le quartier de Catorive devant près de 100 personnes, pour évoquer les différents projets : nouveau parc, jardins ouvriers, lutte contre les inondations, vidéosurveillance… Le programme souffre encore des quelques réserves des habitants.


Le parc Catorive va bientôt sortir de terre. Le lieu est le cœur du projet d’aménagement du quartier. Photos « La Voix »

Un quartier sous surveillance

Habitants de Catorive, souriez vous serez bientôt filmés ! D’un coût de 100 000 €, la vidéosurveillance va prendre ses quartiers dans le nouveau parc Catorive (et au pôle sportif Léo-Lagrange dans le centre). « Catorive sera le premier quartier de Béthune équipé », précise le premier adjoint, PEG. « À quoi ça sert des caméras dans un parc clôturé ? Il en faut dans les rues où les jeunes se réunissent », peste une riveraine. Un dispositif de vidéoprotection mobile se déplacera dans toutes les rues du quartier, selon les besoins.

Partager cet article

Published by le journaliste
commenter cet article
2 juillet 2015 4 02 /07 /juillet /2015 13:39

" DSK doit se dire qu’il est peut être le seul capable de s’opposer à Sarkozy et Marine Le Pen."

"Jack Is Back". Le 21 juin dernier, Dominique Strauss-Kahn faisait son apparition sur le réseau social Twitter à travers ce post mystérieux. Simple retour médiatique pour certains, début d’un retour politique pour d’autres… 36% des Français sont d'accord ...
 

Partager cet article

Published by le journaliste
commenter cet article
2 juillet 2015 4 02 /07 /juillet /2015 13:29
Etonnant!!!

D'après des sources bien informées le maire de Béthune dit aux commerçants de Béthune d'allaient se faire voir ailleurs s'ils ne sont pas contents du réaménagement des rues du centre ville avec ces affreux pots de fleurs , rue des treilles par exemple, empéchant livraisons et déchargements..

Depuis qu'il se laisse pousser la barbe il est devenu la "Bête"

Avis à la population on cherche toujours la "Belle", les idées sont les bienvenues, j'ai bien ma petite idée ...MDR...

Enfin devant la super activité de la ville est ce vraiment raisonnable ?

Partager cet article

Published by le journaliste
commenter cet article
2 juillet 2015 4 02 /07 /juillet /2015 00:47
Retour sur le conseil municipal

Ah ce merveilleux discours introductif de Gibson, idyllique, notre ville aujourd’hui, il nous convaincrait presque, mêlant habilement  aujourd’hui et demain …ou après-demain, il n’y a plus de friches, tout est net et propre, « Béthune in Eden » revit.

 

J’ai fermé les yeux et un instant j’ai vu  nos rues sans maisons à vendre, sans maisons à louer, sans magasins fermés, sans trous dans les trottoirs, sans creux et bosses rue d’Arras. Le quartier de la Gare  encombré par les gens faisant la queue devant le cinéma, plus loin le quartier Testut illuminé, plus aucune parcelle libre, il n’y avait plus d’herbe dans les caniveaux du Mont-Liébaut, ni sur les trottoirs de Catorive, le Stade Béthunois jouait en D2 et le SBBL jouait une Coupe d’Europe dans une super salle neuve.

Je me suis pincé, Gibson , alias Coué en remettait une couche  Mais non aujourd’hui l’ancienne sécu. est toujours une friche, l’ancien lycée de filles aussi, devant chez Pepito il y a toujours des monts de terre, le cinéma attend encore son premier coup de pioche et aucune parcelle n’est vendue, ni même approchée par un quelconque investisseur dans le quartier Testut, dans l’hyper centre des rideaux de fer cachent des vitrines vides, la ville est sale et le Mont-Liébaut à l’état d’abandon.

Certes la municipalité fait des efforts et je souhaite de toutes mes forces qu’elle réussisse pour que notre ville survive mais il paraît qu’à force de tenter de nous faire prendre des vessies pour des lanternes on risque, comme le disait Coluche, de se brûler les doigts

 

Gipé

Partager cet article

Published by le journaliste
commenter cet article
1 juillet 2015 3 01 /07 /juillet /2015 18:15
Canal Seine-Nord

Les Grands étapes du projet

 

- 1990  Michel Delbarre, Ministre de l’Equipement, Jacques Mellick, Ministre de la Mer, Georges Sarre Secrétaire d’Etat aux voies navigables demandent un rapport à Mme Yvette Chassagne, 1ère femme Préfète de France sur le Canal Seine-Nord et le canal Rhin Rhone

 

- 1993 : Débat public sur l’opportunité de la liaison à grand gabarit à partir de ce rapport

 

- 1995-1998 : Etudes préliminaires et concertation sur le choix du fuseau de tracé.

 

-  Mars 2002 : Choix du réseau du tracé

 

-  Décembre 2003 : Inscription du projet comme priorité nationale par le Comité Interministériel d’Aménagement et de développement du territoire (CIADT)

 

-  Avril 2004 : Inscription de la liaison fluviale à grand gabarit Seine-Escaut comme projet prioritaire du Réseau Trans-Européen de Transport (RTE-T) par le Parlement et le Conseil européen

 

-  Novembre 2004- Juin 2006 : Etudes d’avant-projet sommaire, concertation avec les acteurs du territoire.

 

- Novembre 2006 : Approbation de l’avant-projet sommaire.

  •  

- 15 janvier 2007 –31 mars 2007 : Enquête préalable à la Déclaration d’Utilité Publique

 

- 12 septembre 2008 : La Déclaration d’Utilité Publique est actée.

 

- 3 août 2009 : Loi Grenelle I  Contrat partenariat public privé pour le financement et la construction du canal.

 

- Novembre 2012 :Bouygues se retire du projet, Vinci déclare que le projet ne peut être rentable.

 

- 2013 : Union sacrée des grands élus de Picardie et du Nord Pas de Calais qui défendent le projet

 

Daniel Percheron, et Dominique Riquet député européen, Maire de Valenciennes obtiennent le déblocage de fonds européens

 

 

- Février 2013 : Frédéric Cuvillier , alors Ministre des Transports demande la révision du  projet dans sa conception et dans son financement

 

11 décembre 2013 : Rémi Pauvros rend la copie d’un commission créée à cet effet chiffrant le coût du projet reconfiguré à 4,5 milliards d’euros

 

Juillet 2014 ; Daniel Percheron rencontre François Hollande et Manuel Valls pour relancer le canal Seine- Nord

 

26 septembre 2014 Arras . Article du Figaro : Cela fait plus de vingt ans que le projet est régulièrement remis au goût du jour puis enterré. Il semblerait cependant que, le 26 septembre, le premier ministre Manuel Valls ait officiellement relancé le chantier du canal Nord Seine Europe en annonçant le début des travaux pour 2017.Pour mémoire, le canal Nord Seine Europe est une voie fluviale  de 106 km qui permettra de relier Paris aux ports belges et néerlandais en connectant l’Oise aux canaux du Nord et Dunkerque à l'Escaut. Le chantier devrait coûter 4.5 milliards d’euros, avec un cofinancement européen de 40%. Il devrait employer de 12 à 15.000 personnes.

 

- 29 juin 2015 L’Europe accorde à la France 979 millions d’euros pour la période 2016-2020 pour le projet Seine Nord. Le projet est définitivement relancé et on envisage la mise en service pour 2022 ou 2023.

 

Voies .Navigables de France est un Etablissement Public à caractère industriel et commercial jeune, il est né en 1991 en remplacement de l’Office National de la Navigation Il est sur le projet depuis 1993 , date à laquelle il s’est installé à Béthune grâce à un ministre de l’époque qui s’appelait Jacques Mellick. La lutte avait été chaude entre Béthune et Conflans Sainte Honorine dont le Maire n’était autre que Michel Rocard qui premier ministre en 1991 avait créé VNF.

VNF a donc bien travaillé depuis plus de 20 ans sur ce projet, qu’il en soit remercié et félicité.

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Published by le journaliste
commenter cet article
1 juillet 2015 3 01 /07 /juillet /2015 10:39

Prise de bec entre avocats, audience suspendue : tension au tribunal de Béthune...

 

Les murs du tribunal correctionnel de Béthune ont tremblé ce mardi... L’audience a été émaillée par des vifs échanges entre plusieurs avocats jusqu’à ce que le procureur demande une suspension d’audience et l’intervention du bâtonnier.


Ambiance électrique cet après-midi au tribunal de Béthune... PHOTO ARCHIVES JOHAN BEN AZZOUZ

Ambiance électrique, ce mardi après-midi, dans la salle d’audience du tribunal... Une affaire a cristallisé les tensions. Un dossier d’escroquerie que l’avocat de la défense avait tenté de faire renvoyer, n’ayant a priori pas eu le temps de consulter la procédure. Finalement le dossier devait être évoqué... jusqu’à un rebondissement. L’un des avocats des parties civiles, Me Zehnder – doyen du barreau de Béthune, ancien bâtonnier et secrétaire général de la conférence nationale des bâtonniers – a pris la parole pour dénoncer les pratiques de son homologue arrageois, Me Mbarga. « Les règles les plus élémentaires de la déontologies n’ont pas été respectées ! » a-t-il tonné.

Ayant confiance braves gens, la justice est la même pour tous !

Partager cet article

Published by le journaliste
commenter cet article
1 juillet 2015 3 01 /07 /juillet /2015 09:41
Qui a peur de la démocratie

Le peuple Grec subit depuis janvier dernier, une pression et un chantage intolérable de la part des institutions européennes, des gouvernements de la zone Euro et du Fonds Monétaire International. Ces derniers refusent d’accepter le verdict des urnes et l’élection démocratique d’un nouveau gouvernement qui propose des alternatives crédibles aux politiques d’austérité imposées par le monde de la finance.
Depuis le mois de janvier, le nouveau premier ministre A. TSIPRAS remet en cause les plans d’austérité dont sont victimes des millions de citoyens grecs. Il propose des mesures économiques et sociales adossées à des réformes visant à une plus juste répartition des richesses dans le but d’oeuvrer à une véritable justice sociale, à l’égalité des droits, à la transparence politique et fiscale, bref à la démocratie. L’augmentation du salaire minimum, le rétablissement du treizième mois de pension de retraites, le renforcement des services publics, le développement de politiques en termes de logement et d’éducation font parties des mesures urgentes dont a besoin le peuple grec.
Cela doit d’abord passer par un moratoire sur le service de la dette, afin que les sommes conservées soient affectées au redressement de l’économie et que le remboursement de la dette n’empêche pas toute possibilité de redressement économique. Cela doit aussi passer par la recapitalisation des banques, sans que les sommes ne soient comptabilisées dans la dette publique du pays.
Depuis plusieurs mois, une « négociation » est engagée entre le gouvernement grec et les institutions européennes pour trouver une issue à cette crise. Des compromis ont été acceptés, le calendrier des réformes revu. Mais en guise de conclusion, c’est un véritable diktat que proposent MERKEL, HOLLANDE et LAGARDE. Pour eux, une seule solution : la soumission aux exigences des banques !
En référer au peuple, quoi de plus normal ! C’est ce que propose le premier ministre grec en organisant un référendum le 5 juillet prochain.
Pourtant, une nouvelle fois, cet acte démocratique est contesté. Au mieux, ce serait au conseil européen de choisir la question qu’il faut poser aux grecs.
Derrière la pression exercée sur le peuple grec, c’est l’ensemble des citoyens d’Europe que l’on souhaite bâillonner. Le FMI et les dirigeants européens veulent faire de la Grèce, un exemple pour tous ceux qui souhaitent rompre avec cette logique d'austérité et faire entendre une autre voix.
C’est le principe même de la démocratie qui est remis en cause !

Partager cet article

Published by le journaliste
commenter cet article
30 juin 2015 2 30 /06 /juin /2015 23:58
Le retour

 

Après 15 jours d'absence voulue, quoi de neuf ???

Rien...

Des conseils municipaux sans intérêt, des réunions d'Artois comm, ou Sivom ou rien n'avance.

Beaucoup d'annonces pas suivies d'effet, des Facebooks de tous les bords sans intérêt.

Des maires qui regardent les poules avec admiration.

Des autres blogs qui se prennent pour Marianne avec toujours les mêmes conneries qui n'intéressent personne et avec une pseudo pub pour des bouquins qui ne se vendent pas à part chez les tordus de tout bord.

Un "républicain' Sarkoziste très discret qu'on ne voit plus beaucoup, peut être des scrupules ???

Un PS pas encore enterré mais un peu mort.

Nous allons vous dire ce qui se passe dans cette ville ou rien n'avance qui devient aussi triste que Bruay centre même Noeux est plus vivant...

Partager cet article

Published by le journaliste
commenter cet article