Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
LE CH'TI BETHUNOIS

l'exemple vient du haut

31 Janvier 2011 , Rédigé par le journaliste

etat-civil.jpg

  • Les statistiques de l'état civil suivent la tendance nationale

lundi 31.01.2011, 05:04 - La Voix du Nord

Pour David Boulet, « les chiffres de la ville de Béthune reflètent bien ce qui se passe au niveau régional et national. » La population reste donc stable avec environ 27 000 habitants. Mais le directeur adjoint des services a bon espoir de voir ce nombre augmenter dans les années à venir : « Les projets de constructions de logements devraient amener de nouveaux habitants. Béthune n'est pas une ville en déclin », conclut-il.

Voila une bonne nouvelle,  à Béthune, on ne meurt pas plus qu’ailleurs, il n’y a pas plus de naissance et on ne se marie pas plus.

Maintenant, un DGA (directeur général adjoint) ne se mêle pas de politique, et a,  de plus un devoir de réserve, nous savons bien que son supérieur hiérarchique direct, n’en a cure et se mêle de choses qui ne le regardent pas, avec ses discours d’adjudant  du service d’intendance.

Ce DGA se réjouit  des projets de logements, il y en a pas mal de réalisés et les autres sont les projets de l’ancienne majorité, seul bémol c’est que les nouveaux  habitants, vue le manque d’attractivité de Béthune,  vont s’empresser d’aller faire leurs courses à Lille ou à la porte nord à Bruay et si ils ont envie d’un bon ciné pas trop loin, retour une fois de plus à Bruay.

Béthune deviendra, si tout ce cirque continue une ville dortoir, comme nous l’avions annoncé, il y a déjà 2 ans.

 

courage-fuyons.jpg

Lire la suite

Les Vœux du peuple pour le peuple

30 Janvier 2011 , Rédigé par le journaliste

aux-voeux-des-socialistes-bethunois-et-918149.jpg

 

Aux vœux des socialistes béthunois, et à côté de Serge Janquin, Jacques Mellick plaide pour un « visionnaire du réel »

samedi 29.01.2011, 05:05 - La Voix du Nord

Jacques Mellick et Serge Janquin, entourés des candidats PS pour les cantons de Béthune Est et Sud.

|  VIE POLITIQUE |

Jacques Mellick l'affirme. La cérémonie des vœux à la section PS Copernic ...

qui tombe en même temps que celle organisée par le maire de Béthune est un pur hasard. Une histoire de disponibilité de la part de l'invité. Et quelle affiche ! Serge Janquin, l'actuel trublion socialiste, qui empêche le projet du tram de tourner en rond dans l'arrondissement. De quoi attirer du monde. Ils étaient bien 80, jeudi soir, rue Copernic. Parmi eux, les fidèles adhérents et sympathisants, d'anciens élus municipaux, et des candidats aux cantonales : Raymond Gaquère (Béthune Est) et Alain Delannoy (Béthune Sud).

Les deux vice-présidents d'Artois Comm. entouraient le député PS de la 10e lorsqu'il a déclaré de pas être « homme à chercher le conflit si ce n'est nécessaire, j'aurais aimé m'en passer mais mes remarques et inquiétudes n'ont pas été entendues ». Et à ceux qui soupçonneraient des ambitions politiques à Serge Janquin lorsqu'il a décidé de mettre ses pieds dans le plat du tram, le maire de Labuissière a assuré « ma carrière est derrière moi, mon envie c'est que la gauche et le PS ne se plantent pas avec le tram », et de prévenir « l'incompréhension peut mener au rejet », en faisant référence aux refus d'une partie de la population et de certains élus. Serge Janquin mettait ainsi en garde sur le volet du financement, non assuré, mais aussi du tracé, « une chirurgie lourde dans un tissu urbain . »

Le tram peut-il être fatal au PS ?

Que le tram ne devienne pas la halle fatale au PS béthunois. « Je plaide coupable ! » a commenté Jacques Mellick, qui estime avoir perdu l'hôtel de ville sur ce dossier. Au passage, il égratignait la majorité actuelle, coupable à ses yeux « d'abandonner le Mont-Liébaut ». « Si nous avions su faire une démarche d'écoute, la halle serait à Béthune au lieu d'être à Fouquières », estime l'ancien maire de Béthune. Sans parler de référendum, du moins pour le moment, Serge Janquin a proposé la création « d'un comité de citoyens, pour accompagner les élus. » « Raymond Gaquère : NDLR) a raison de proposer de refaire des études plus précises », estimait Serge Janquin en se tournant vers le maire de La Couture.

Les cantonales mais aussi les primaires à l'élection présidentielle, du 9 et 16 octobre ont été évoquées devant les militants, un nouvel exercice pour le PS, pas facile à organiser. « Nous ne pouvons pas nous permettre un nouvel échec », a déclaré l'ancien secrétaire de la fédération socialiste du Pas-de-Calais. « Serge, c'est un socialisme moderne que tu nous proposes », répondait Jacques Mellick qui précisait, pour conclure, « il faut être visionnaire, oui mais visionnaire du réel ».

·        DAVID CIENRIAK

 

 

Lire la suite

L'arroseur arrosé !

29 Janvier 2011 , Rédigé par le journaliste

13 allumés

Hier soir vers 18h00 , oh surprise !

Une dizaine de passants se sont arrêtés autour de la future fontaine, pensée, imaginée par SSA. En effet, des petits jets d’eau d’une quinzaine de centimètres sortaient des 13 bassins, inondant au passage les alentours. Une d’entre elles n’était pas éclairée.

Commentaires des spectateurs « privilégiés » : Minable ; Sans envergure ; On s’attendait à autre chose ; Si Béthune Capitale Régionale de la culture c’est ça, ça ne présage rien d’extraordinaire. Beaucoup d’argent dépensait pour pas grand-chose. N’y-avait-il pas autre chose pour rendre Béthune attractive car elle en a bien besoin.

Une passante, ex béthunoise, a même confié que Béthune avait bien changé en peu de temps.

Protégés par des barrières, les éclairages se sont éteints faisant apparaître davantage la boue qui s’est déjà accumulée dans le fond des bassins.

Tout cela pour dire que ce projet est à l’image des ambitions municipales : DESESPERANT.

Lire la suite

Le Godillot de Godot (bis).

29 Janvier 2011 , Rédigé par le journaliste

inconnu.jpg

 

A 6h12 ce matin, en lisant ma gazette à la page Béthune, quelle fierté, je suis un visionnaire, confirmation de que j’avais pressenti, le patron de la ville s’appelle Pierre Godot .

 

La fierté fut mon premier reflexe, mais elle n’a pas duré longtemps, l’effarement l’a remplacé immédiatement.

 

Les cafetiers viennent manifester leur colère et  demandent une audience au maire pour parler de leur et de notre Grand Place et qui les reçoit,

l’éphé-maire , non. Absent ? Peut-être.

le premier adjoint, Absent? Peut-être.

mais il y a encore 11 adjoints derrière .Absents? Peut-être.

N’y a-t-il pas un Directeur de cabinet? Absent aussi, surement pas. Plus autorisé à parler. Peut-être?

 

Et c’est donc le Godot qui répond, et c’est donc le Godot qui récite la volonté municipale, et c’est donc le Godot qui va donner des consignes de modération à la police municipale (bravo à notre cher confrère Aimer Béthune pour son article du 20/12/2010, la patate chaude de la sécurité), Godot qui dit « nous allons faire des efforts, très vite, sur la signalétique».

 

Empruntons à Pierre Vassiliu « Qu’est-ce qu’il fait, qu’est-ce qu’il a, qui c’est celui-là, il a un drôle d’accent ce gars-là, l’a une drôle de voix, on va pas le laicher (sic) faire les gars.. »

Non plus sérieusement, pour qui il se prend celui-là qui ne savait peut-être pas situer Béthune sur la carte avant le 15 septembre 2010, celui qui ne sait rien de Béthune mais qui en parle, celui qui sait tout par contre sur Puget sur Argens, Saint-Rémy de Provence, Aix en Provence, Marseille, Toulon ou La Seyne sur Mer et qui n’en parle pas.

Béthune a élu des hommes et des femmes pour qu’ils travaillent, pas pour qu’ils se réfugient sous l’aile protectrice  d’un salarié quel qu’il soit.

 Qui est-ce Godot , l’actuel patron de Béthune dont Sa Suprême altesse est le Godillot.

 

Lire la suite

Barrières, barrières.

29 Janvier 2011 , Rédigé par le journaliste

barrieres.jpg

 

 

souris  

Notre petite souris très courageuse et aussi très observatrice, nous a fait remarquer qu'aux services techniques, il n'y avait plus de barrière d'après ses sources il y en avait à peu près 250.

N'écoutant que son courage, elle se balade un peu partout en ville, elle a remarqué qu'il y en avait partout, une vingtaine entourant la pissotière éclairée qui crache maintenant , je vous rassure de l'eau, pas du champagne.

Pour revenir aux barrières, plein sur la place, une dizaine et depuis longtemps à l'école Sévigné, devant  toutes les écoles et un partout en ville.

Là, nous nous sommes un peu inquiétés et avons consulté le Dr Psytron d'aimer Béthune :

Quelle ne fût pas notre surprise devant sa réponse scientifique : il y quelqu'un qui souffre d'une névrose obsessionnelle caractérisé par le moi qui prend le parti du Surmoi et il y aussi une perte du sens de la réalité, revenant aux barrières de la ville, il nous a dit que SSA devait encore souffrir de sa petite enfance, car les barrières lui rappellent le parc quand il essayait de passer au dessus des barreaux déjà trop haut pour lui à l'époque !!!.

 

Lire la suite

Brèves et retour sur les vœux scandaleux.

29 Janvier 2011 , Rédigé par le journaliste

 

De nombreux lecteurs ont été écœurés par ces vœux scandaleux, ils nous ont rapporté  leur profond dégout dans une situation de crise. nous vous rappelons qu'ils étaient réservés aux personn...Ali...tées  

Notre petite souris nous a fait remarquer quelques faits qui posent questions

souris

- pourquoi y avait-il beaucoup de gens de l'extérieur et peu de béthunois ?

souris

- pourquoi à ses vœux  il manquait plein de personne de l'opposition ? pas invitées, les socialistes de Copernic, le groupe d'aimer Béthune , mais il manquait quelques membres de la pseudo majorité de façade , malgré le rappel d'unité de SSA, elle n'a pas vu Mesdames Cirilli, Ecuyer, ni Messieurs Caron Lemée pourquoi , la réponse de la mairie sera surement en vacances , en maladie ou en réunion. souris

Nous ne voulons pas croire que D Boys était présent alors que tous les autres B Seux, André Delhaye JP Deruelle, Estelle Pruvot, Michel Piard, C Duquenne, Jacques Mellick, F Queste, I Péru et M Cauche avaient superbement  évité cette fanfaronnade....

 

  

- elle qui voyage partout, avait vu des cartons de champagne achetés en fin d'année. A-t'il servi pour la cérémonie des vœux ?  Pourtant ce n'était pas la marque ni les mêmes bouteilles d'après notre souris.

souris

Elle nous a dit que le traiteur avait remporté pas mal de plats de sucrés ou de salés, faut dire aussi que sur 700 attendus et invités personnellement, il y a beaucoup de reste, Croyez vous que le traiteur va donner les restes au restau du cœur ? Nous le souhaitons.

rose-rouge 

Pendant ce temps la à Copernic, c'était le peuple socialiste réuni avec rosé, bière et pizza

Lire la suite

La princesse est la vache à lait béthunoise

28 Janvier 2011 , Rédigé par le journaliste

 

La princesse paiera « cash »

Qui règle l'ardoise d'une cérémonie de voeux municipaux ? Qu'il y ait des bulles ou non, on y trinque aux frais de la princesse. Hier soir, dans la salle Olof-Palme à Béthune, la princesse a bu à crédit. Le montant de la dépense lui sera réclamé quand elle devra acquitter ses impôts locaux.

 Ce soir, au pied des pistes de ski de Nœux-les-Mines, la princesse paiera rubis sur l'ongle. Si elle souhaite prendre un verre, elle devra ouvrir son porte-monnaie : les consommations seront payantes et 40 % de la recette seront convertis sur le champ en dons pour le centre communal d'action sociale. Et il ne faudra pas s'offusquer d'entendre parler de boit-sans-soif : ce sera pour un compliment.   CH. L.

 villedary.jpg

Toutes nos félicitations à Jacques Villedary pour cette belle initiative, les profiteurs vont- ils boire sans soif comme à Béthune l'avenir nous le dira ???

Lire la suite

Extraits des contres vérités

28 Janvier 2011 , Rédigé par le journaliste

stephane-saint-andre-dessine-la-carte-d-916025.jpg

Stéphane Saint-André dessine la carte de la nouvelle intercommunalité

vendredi 28.01.2011, 05:05 - La Voix du Nord

D'abord en rang d'oignons pour une poignée de main à chacun des invités puis sur l'estrade de la salle Olof-Palme où elle a parlé d'une seule voix, celle de son maire. Point de numéro de duettistes comme il y a deux ans (en janvier dernier, on avait renoncé aux petits fours par économie), mais un seul orateur pour affirmer que « n'en déplaise aux esprits grincheux, jour après jour, sans bruit, sans effet d'annonce, sans démagogie, nous rendons sa fierté à Béthune. » Ou encore pour aligner les chiffres de l'héritage « des hommes du passé et du passif » : « un parking souterrain qui coûte à la ville 1 million d'euros chaque année, un centre aquatique qui coûte 2 millions d'euros, des défusions qui nous privent d'1 million d'euros. »

Sur ce passage nous disons qu’ils étaient plutôt comme des endives à serrer des mains.

De plus les vieux grincheux d’hommes du passé ont les chiffres exacts pour la piscine et le parking pour 2009, l’année dernière (2010) son excellence ne les a toujours pas fournis.

Le parking 417 000 € en sachant que si la halle était la il n’y aurait plus grand-chose comme paiement de la ville, mais bon sa majesté n'en a pas voulue….

La piscine 934 000 € (dont 266 000 € de scolaire pas tous béthunois) le déficit de l'ancienne piscine était de 920 000€/an.

Pour les 1 million de soit disant perte sur la défusion, qui a inscrit les 6,3 millions d’Euros en recette pour avoir un budget équilibré mais insincère ? En plus qui a arrêté la procédure à l’encontre de Verquigneul ?

Comme vous le voyez, manipulation de bas niveau passer du simple au double pour ne pas montrer son incompétence qui est de notoriété publique, il est vrai que plus on est petit plus les choses paraissent grandes.

N.B : Tous les chiffres sont vérifiables à tout public sur le compte administratif 2009 de la ville de Béthune.

Dans un discours à coloration humaniste, ni l'annonce de la livraison de trois cents logements cette année, ni celle de l'arrivée des premières grues sur l'éco-quartier Testut, ni celle de l'inauguration de la maison verte et de l'épicerie solidaire ne constituaient des révélations. Pas plus que l'allusion à l'accueil du Louvre et de la Comédie française dans le cadre de la capitale régionale de la culture.

 

La,  c’est quand même du grand art, s’approprier tout ce que les autres ont fait ou obtenu, sans que lui ne lève le petit doigt sans aucun orgueil et avec une fierté inébranlable.

En conclusion encore une soirée ¨paillettes¨, pour 250 personnes, 700 invitations lancées, il y a quand même du déchet, mais ceux présents ont écouté un discours de mensonges éhontés d’un seul homme, et oui !!! Ce n’est plus l’entente cordiale !

Lire la suite

Le Godillot de Godot

28 Janvier 2011 , Rédigé par le journaliste

godillot.jpg

Le monde marche sur la tête et tout est à l’envers, Béthune n’échappe pas à cette mode.

 

 

Voilà Godot qui, dans un récent Conseil Municipal répond à une attaque de l’opposition à la place de l’éphé-maire et Sa seigneurie acquiesce d’un  coup de menton soumis.

 

Voilà Godot qui aux vœux du personnel fait un discours de combat, honteux par ailleurs,  et Sa Sainteté qui l’a lu auparavant , l’a approuvé et l’applaudit.

 

Voilà Godot qui dans une note de service confond l’administration de la République et  l’administration communale, et Son Super Admirateur n’y trouve rien à redire.

 

Et voilà comment notre SSA préféré est passé du rôle de patron qu’il aurait pu et du être au rôle de Serviteur Servile Assistant, et voilà comment notre petit homme est devenu le Godillot de Godot.

 

Tipimi.

couip-de-pied-aux-fesses.jpg

Lire la suite

Fin 2011 ?

27 Janvier 2011 , Rédigé par le journaliste

auchan-new-photo.jpg

Pour les 50 ans d'Auchan, l'hyper rêve du nouveau magasin et des 1 000 emplois annoncés

jeudi 27.01.2011, 05:04

Entériné avant fin 2011.- « Si le permis de construire n'est pas déposé avant le 31 décembre, le projet n'aura pas lieu », affirme Olivier Louis. Pas une menace. Simplement de la lucidité... économique. Auchan n'est pas le seul à avoir des projets d'agrandissement. Carrefour à Auchy-les-Mines l'a précédé et Leclerc à Noeux-les-Mines y réfléchit aussi. Olivier Louis est confiant dans le partenariat entre Auchan, Hammerson et la municipalité. Les conditions pour que ce projet aboutisse ? La maîtrise foncière déjà. En voie d'être faite. Mais aussi et surtout les infrastructures routières. « On peut avoir le plus bel outil du monde, si on n'a pas les infrastructures routières pour y accéder, le projet n'aura pas lieu. » Autrement dit, une route qui part de la rocade jusqu'à l'hyper et un rond-point. « Avec la ville et le sous-préfet, on avance sur le montage financier, avec la participation active des collectivités locales. » Dans le meilleur des cas, une partie du projet pourrait sortir de terre fin 2012. Et si le projet capote, un plan B pour Auchan ? « On n'a pas voulu travailler sur un plan B. Si ça ne se fait pas, Hammerson ira mettre ses billes ailleurs. C'est ça le risque. Il y a plein d'autres lieux. »

 

A titre d'information, le rond point ¨Leroy Merlin ¨à Verquin a couté 5 millions d'euros au Conseil Général, avec une infrastructure  routière existante.

Sachant que toutes les collectivités locales Artois com., le Conseil Général et le conseil Régional ont tous des problèmes de financement dus au désengagement de l'état, qui lui même n'a plus un sou s'il veut réduire le déficit du pays.

Et que toutes ces collectivités sont gérées en PIP (plan pluriannuel d'investissement), vous savez la grosse nouveauté du siècle inventée par SSA et Brice pour le budget 2010 et que d'après nos informations très fraiches, d'hier, rien de prévu.

Et en plus tout ceci bouclé en 2011

La question est comment vont-ils faire ??????

Pour le groupe Hammerson : il y a plein d'autres lieux

Surtout que  le groupe hammerson n'est pas comme certains électeurs, les promesses ne leurs suffisent pas !

Lire la suite
1 2 3 4 5 6 > >>