Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
LE CH'TI BETHUNOIS

L'AVEU

24 Février 2009 , Rédigé par JMP

 

Jeudi soir lors du conseil municipal à la question "Pourquoi avoir écarté le F.P.H. (Fonds de Participation des Habitants) du dispositif "Nos Quartiers d'Eté 2009" (ainsi que la plupart des associations adhérentes), réponse d'une élue (Estelle Pruvot) "C'est pour des raisons politiques".

BRAVO !

Alors que chacun sait que la force des associations Loi 1901 est dans leur indépendance vis-à-vis du pouvoir politique, à Béthune, il existe une ségrégation associative : les bonnes associations, c'est-à-dire celles dont les dirigeants sont favorables à la nouvelle municipalité et avec qui la mairie veut bien dialoguer et les mauvaises associations, c'est-à-dire celles qui ne rentrent pas dans les bons critères, qui ne sont pas "OUI/OUI".

Lieu de démocratie, les associations béthunoises doivent-elles répondre aux orientations politiques de la majorité municipale actuelle et les dirigeants associatifs renier l'éthique qui les anime.

MFM.

Lire la suite

Un tramway nommé Merville !!!!

24 Février 2009 , Rédigé par JMP

 

AVANT LES ELECTIONS

 

 

 

DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE – TOURISME – COMMERCE

 

TOURISME


• Béthune est une ville recherchée pour son cadre de vie. C’est aussi une ville qui pourrait accueillir plus de touristes.


• Nous souhaitons mettre davantage en valeur le patrimoine touristique de notre commune et engager rapidement une réflexion sur les retombées du Louvre à Lens.


• Nous travaillerons avec Artois-Comm qui possède la délégation "Tourisme".

 

• Le déficit actuel est le manque d’activité pour stabiliser les touristes en ville. Nous devons rechercher des solutions pour proposer des packs : gîte, couvert et surtout animation pour un bus de touristes (50 à 70 personnes).

 

• Etre en capacité de donner des activités culturelles, de détente ou autre en centre-ville (ou proche) pour les groupes sus-citès : visite de ville, caves……

 

• Relancer les salons disparus et en créer d'autres

 

• Re-matérialiser le canal entre gare d’eau et Port de Plaisance. Nous utiliserons le tracé comme lieu de mémoire de la batellerie. Nous y exposerons des objets et autres témoignages.

 

APRES LES ELECTIONS 

 

Ayant obtenu un poste de vice président, rémunéré, bien entendu, à Artois Com, SSA nous parle du rapprochement entre Béthune et Merville


Ce texte paru pendant la campagne des municipales, n'engage que le tourisme, mais se rend il compte, qu'avec son histoire que Béthune n'est pas dans les mines , il est en train de transformer notre ville en "ville dortoir" et de se priver de toute l'activité socio économique et aussi culturelle que va entrainer le "Louvres Lens" et donc aussi de toutes les subventions afférentes à ce projet ????

et aprés on nous dit que Béthune est endettée par la faute des autres, enfin

 

http://reinventonsbethune.over-blog.com/

Lire la suite

Payé par vos impôts !!!!

23 Février 2009 , Rédigé par JMP



Les contribuables béthunois financeraient-ils les activités politiques de St André et Boutinon ?

Des employés municipaux au volant de voitures appartenant à la ville de Béthune ont distribué, la semaine derniére, des tracts du parti politique kidnappé par SSA et Boutinon

Exemple : qui est le titulaire du véhicule Clio 3050 XC 62, appartenant à la mairie de Béthune

REPONSE AU PROCHAIN EPISODE !!!
Lire la suite

Manager de centre ville

22 Février 2009 , Rédigé par JMP

Vu  dans la Voix du Nord aujourd'hui, avec beaucoup de surprise :

Manager de centre-ville : un de plus ?.-

 

Pour animer et promouvoir le commerce, au conseil municipal, jeudi soir, Philippe Preud'Homme propose la création d'un poste de manager de centre-ville. «  Prévue dans le cadre du FISAC ».

D'une utilité n'éblouissant pas Daniel Boys. «  Trois personnes pour s'occuper du commerce, c'est pas un peu beaucoup ?

les 2 premiers étant d'une efficacité suffisante à voir le commerce de centre ville, complétement MORT, il faut dire que l'expérience du commerce ils savent de quoi ils parlent, surtout au niveau de la liquidation.
Maintenant un 3ème , bon courage à lui, mais, je pense que dans une ville super endettée (dixit SSA), et sachant que le poste du personnel, depuis la politique de titularisation à tout va de Bernard Seux, est un poste qui gréve énormément le budget de la ville, chercher l'erreur, je pense qu'il y a surement un copain à placer ?
Un manager qui n'aligne pas 2 mots sans faire de faute d'orthographe, un 2ème qui rase les murs, il doit avoir peur, le 3ème ?????????

Lire la suite

Le retour sur la cérémonie des voeux

19 Février 2009 , Rédigé par JMP

Nous avons appris ce soir, de façon officielle, que la facture du traiteur était de 7000 € et que l'animation 1000 € ce qui nous fait quand même déjà 8000 € , et que cette équipe de bric et de broc se rende compte qu'ils ont dépensé un gros 8 smics, et oui en 4 heures, pour un rassemblement de faux culs !!!!

Tout ça pour  mettre en Valeur leur  petite personne (ce n'est pas physique pour SSA) et que ce même rassemblement ( de faux culs) vienne leur baiser la main , en leur disant que ceux sont les plus beaux les plus forts, petit problème, ces chers faux culs avaient la même attitude du temps de l'ancienne majorité municipale, seule différence pas à manger (8000€ ) et on peut extrapoler 4000 € de boissons , je suis gentil, et la cela fait 12000 €, donc 12 gros smics, dans la période de crise et dans une ville en faillite, C'est ce qu'ils disent, quelqu'un peut me redonner l'excédent sur le compte administratif de 2007 ? 
                                 C'EST UN SCANDALE !!!!!!
c'est vrai qu'avec leurs indemnités,(que je précise en hausse) on perd un peu la notion de la misère , et des pâtes à partir du 5 du mois..
Mais on en parle beaucoup dans les chaumières ....pardon dans les HLM
Lire la suite

Scission ou indemnités

16 Février 2009 , Rédigé par Jean-Marc PRUVOST

Oliver Gacquerre et ses colistiers tirent leur part de couverture !

Ou quand « J'ai mis ma fierté de côté pour faire aboutir nos idées"

ça rime aussi avec portes-monnaie (au pluriel, il y en a 2 deux Monsieur et Madame)

 

 


Satisfait du bilan de la majorité municipale, le premier adjoint en revendique sa part. Sans critiquer leurs alliés, les centristes continuent à travailler de façon autonome et à appliquer leur programme.

 

C'est le message implicite que l'on a cru comprendre au cours d'une conférence de presse donnée samedi après-midi par les piliers de l'association Béthune notre ville à La Bibliothèque, un café de la Grand-Place.

 

« Un an après une campagne au terme de laquelle nous avons eu la très belle surprise de voir notre liste arriver en tête du premier tour, la même passion nous anime », attaquait Olivier Gacquerre. « J'ai mis ma fierté de côté pour faire aboutir nos idées.

 

Lire la suite

Pour sauver des classes

12 Février 2009 , Rédigé par JMP

Pour sauver des classes, les drapeaux ont flotté devant la sous-préfecture


jeudi 12.02.2009, 04:53 - La Voix du Nord  (tout arrive)

 


 Pendant une bonne heure, le petit groupe est resté planté devant la sous-préfecture. Sans esclandre.

Pendant une bonne heure, le petit groupe est resté planté devant la sous-préfecture. Sans esclandre.

|  PROTESTATION |

On a manifesté devant la sous-préfecture, mais rien à voir avec Arras. Pour autant, le syndicat SE-UNSA n'est pas mécontent d'avoir réuni des parents et des élus pour défendre l'école dans le Pas-de-Calais.

 

PAR ISABELLE MASTIN


bethune@info-artois.fr Ce matin, à Arras, le comité technique paritaire va affiner la liste des ouvertures et fermetures de classes (lire ci-contre). Une somme réputée ajustable après les recomptages de juin, voire de septembre, mais personne n'y croit vraiment. Le conseiller régional Daniel Boys a bien une solution : « Les naissances spontanées. » Ça fait rire jaune. Pas le moment de relâcher la pression. Hier donc, même si ce n'était pas la foule des grands jours, les drapeaux ont flotté. Des bannières du syndicat SE-UNSA, à l'origine du planton. Une trentaine de personnes. Motivées.

Des élus du syndicat d'abord, avec en tête Jean-Pierre Sansen, secrétaire d'arrondissement, et Philippe Dantec, enseignant du 2e degré au collège Verlaine. Vent debout contre les suppressions de postes (639 annoncées pour l'académie, « la plus lourdement touchée  ») ; les disparités, au Mont-Liébaut par exemple. « Il est classé en zone urbaine sensible. Le collège est bien traité en termes d'effectifs. On demande que les écoles soient aussi bien loties. » Pas mieux à Ferry, du côté de la gare, où Jean-Pierre Sansen redoute l'accroissement des effectifs. Le héraut parle encore de l'accueil des deux ans ; des emplois perdus ; des remplacements partiellement assurés. Du manque de dialogue avec l'inspecteur d'académie : « On a demandé audience, sans réponse. » Ils attendent du directeur de cabinet du sous-préfet, qui les a reçus en l'absence de Jean-Michel Bédécarrax, qu'il fasse passer le message.

Des parents d'élèves de la FCPE ensuite. « De Béthune, Barlin, Beuvry, Bruay. » Un papa de Vendin se demande au passage si les parents ont le droit de se mobiliser. On les y encourage... Des élus tout court enfin : Pas de Stéphane Saint-André, mais un Jacques Mellick entouré d'un aréopage d'anciens adjoints.  Nadine Lefebvre, maire de Beuvry. Alain Delannoy, venu en conseiller général qui abordera le sujet lundi en séance plénière. Une adjointe d'Hinges, etc. Tous venus défendre leurs écoles. Au représentant de l'État, la délégation a vanté « les spécificités locales. » Les craintes pesant sur l'automobile et l'emploi. Et, en annonçant une nouvelle manif' le 19 mars à 9 h devant la sous-préfecture, les syndicalistes se sont plu à réclamer « un milliard pour l'éducation ». Qui ne risque rien.....

Lire la suite

Rififi à l'hôtel de ville de Béthune le 09/02 18 h45

9 Février 2009 , Rédigé par JMP

C'est le feuilleton Dallas : vitres cassés, coups, claquements de portes.

Aprés les bagarres physiques des collaborateurs à l'hôtel de ville, ces dernières semaines, avec vitres cassés et descente de police pour les séparer

Aujourd'hui c'est la bagarre entes les élus
 
Olivier Gacquerre claque la porte de l'importante commission économique et des moyens et déclare "la mairie c'est le foutoir, c'est la désorganisation totale, on ne travaille pas dans la sérénité, on est informé de rien"

Bernard Seux s'adresant à Gacquerre lui dit : "vous avez été élus grâce à nous, mais c'est vrai , on apprend tout par la presse" POURTANT ELLE NE NOUS DIT PAS TOUT.....

BONJOUR L'AMBIANCE ENTRE LES ELUS ET LES COLLABORATEURS DE SAINT ANDRE.

BONJOUR LES DEGATS POUR LES BETHUNOIS.............

Lire la suite

Béthune les mines ? article repris sur les gens du Béthunois

9 Février 2009 , Rédigé par JMP

On nous avait promis une grande initiative entre les maires de Béthune et Merville lors des vœux à Olof Palme, le résultat est détonnant et résume bien toute la vision de notre maire !


Citation:

Les études relatives au barreau fluvial n'ont que « trop duré ». Il est grand temps de « passer à une phase opérationnelle, avec un budget et un échéancier ». À quelques semaines de la visite du secrétaire d'État aux transports, Dominique Bussereau, sur le site Roquette, les jeunes maires Jacques Parent et Stéphane Saint-André réclament un désenclavement du territoire et ont décidé de faire monter la pression de concert.


Qu’il est impressionnant de voir le premier magistrat béthunois jeter un tel pavé dans la mare, ou plutôt le canal c’est comme on veut ! Quel courage politique de voler dans les plumes de l’Etat radin quand on est incapable d’avoir une position cohérente sur les investissements à réaliser au cours de son mandat à l’échelon municipal !


Le tout pour un projet estimé à 200 millions d’euros quand l’Etat ne compte en allouer que 40 pour l’ensemble de la région, et c’est le journaliste lui-même qui met en doute la revendication des deux édiles.



Avant de promettre cadeaux aux petits voisins et crédits illimités au tourisme fluvial, le Maire de Béthune devrait certainement se préoccuper des projets de sa propre ville, comme par exemple sa Grand’Place, bien triste et sans avenir depuis l’annulation du projet de la Halle.

M. Saint-André devrait se rappeler la réaction des commerçants en réunion publique lorsque Jacques Mellick leur avait annoncé les possibilités de réouverture de l’ancien canal : « Mais Monsieur le bourgmestre, nous ne sommes pas à Bruges ici ! »

Citation:

Manifestation inédite d'une volonté politique amorcée par Stéphane Saint-André : « Nous souhaitons créer un réseau de villes capables de s'entendre sur des actions à mener, un "cœur de région", déconnecté des questions d'intercommunalité. » Hazebrouck, Aire-sur-la-Lys, Saint-Omer, Merville et Béthune... Cinq villes moyennes, « dont les maires ont la même sensibilité, ça peut aider », glisse Stéphane Saint-André, dans un sourire.


Alain Wacheux a du s’étrangler en dépliant son journal ! Son Vice-Président à l’Aménagement du Territoire « déconnecté » des questions d’intercommunalité pour des questions de « sensibilité politique » confirme sa détermination à tourner le dos au bassin minier pour lui préférer l’association des villes moyennes Béthune (28.000 hab) / Merville (9.000 hab) / Hazebrouk (21.000 hab) / Aire s/ la Lys (11.000 hab) / Saint-Omer (15.000 hab) dans laquelle la Cité de Buridan a plus à perdre que ses nouveaux p’tits camarades.

Comment accepter cet abandon du destin des 210.000 habitants d’Artois Comm face à l’émergence du Louvre-Lens et de la grande Agglomération Lens-Liévin dans laquelle Artois Comm’ se fera englober pour devenir une périphérie comme l’a justement souligné le Maire de Barlin au cours de ses vœux.

M. Wacheux l’a martelé au cours de ses vœux, Artois Comm’ est à un tournant de son histoire et doit maintenant construire son avenir avec la cohésion de tout son territoire.


Comment cela peut être possible avec un Vice-Président à l’Aménagement du territoire aussi peu impliqué et désinvolte ?


Saint-André doit assumer ses opinions et démissionner s’il ne s’estime pas convaincu par les objectifs de sa mission. Il est injuste pour le territoire qu’il envisage celle-ci uniquement comme un portefeuille supplémentaire.



Celui qui doit se gausser de tout ça devant ce Béthune en faillite d’idées qui renie son passé Artésien pour se tourner vers le miroir aux alouettes des vallées de la Lys et de Flandres, c’est notre député Flajolet !



Le vieux tigre de Saint-Venant aveugle son jeune rival béthunois en sortant les barreaux de chaise et le tapis rouge aux ministres invités … Pour combien de temps encore avant que lui et le « girafon » s’engagent dans une guerre où de toute façon les béthunois seront perdants.


Lire la suite

Qui après le Directeur des services techniques

7 Février 2009 , Rédigé par JMP



Monsieur l'adjoint chargé du personnel fait un audit de chaque service pour faire le ménage.
Après le directeur des services techniques il s'attaque maintenant au service informatique.

Ce n'est pas digne d'un élu de traiter le personnel comme ça


Un agent qui a peur et qui n'est pas seul !!!!!!
Lire la suite
1 2 > >>