Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
LE CH'TI BETHUNOIS

Le Grand Débat.

29 Novembre 2011 , Rédigé par le journaliste

seul.jpg

 

 

Daniel Boys veut au conseil municipal un groupe à lui  tout seul….ça donne envie de sourire mais bon,  après tout pourquoi pas, il existe bien des sociétés commerciales unipersonnelles , des sociétés avec un  associé qui se réunit forcément tout seul . Je ne pense pas qu’en matière municipale ce soit prévu quelque part et en tout état de cause il faudrait, je l’espère pour la démocratie, une délibération du conseil municipal.

Mais allez, admettons, j’espère alors que dans le même sens Anne Ecuyer demandera aussi la création de son groupe, seule, il serait au moins aussi largement aussi justifié que celui de Daniel. Et puis la porte serait alors ouverte et l’on pourrait imaginer le gros groupe d’Olivier Gacquerre qui lui permettrait une expression propre sans en passer par la «  Voix du Nord ». En fait si en plus les 5 groupes ou groupuscules de cette majorité composite et décomposée (merci à Charles-Olivier Bourgeot pour son excellent article du 24 novembre), existaient en tant que tels ça rendrait sans doute le débat plus lisible.

Allons-y, rêvons le prochain conseil municipal et rajoutons une page au magazine d’informations municipales pour leur expression politique

 

3 groupes d’opposition :

 

Le PS MRC: Jacques Mellick, Catherine Duquene, François Queste, Isabelle Péru, Michel Cauche, Isabelle Guillemant.

 

Aimer Béthune : Bernard Seux, Jean-Pierre Deruelle, André Delhaye, Michel Piard, Estelle Pruvot

 

Europe Ecologie Les Verts : Anne Ecuyer

 

4 groupes 1 pied dedans un pied dehors :

 

Europe Ecologie Les Verts (Bis) : Joêl Caron

 

Les Gens du Béthunois : Notre Zonard et l’invisible Naïké

 

Le gros groupe Gacquerre :  OG donc et son chef Amel, Label Odile et son boy Fabrice, Evelyne Brassart, Brigitte Pascal, Françoise Réaux bien sur , Régis, l’homme invisible , et notre jeune et jolie BoBo : Constance.

 

Les Radicaux Valoisiens : le touquettois Philippe Preud’homme, l’écartée par le coach  Liliane et Joël Lemée

 

 

Le groupe inclassable :

 

Aujourd’hui pour Béthune demain : L’egoconcentré Daniel Boys.

 

 

 

 

 

Le groupe leader

 

Le PRG avec Oui Oui le triste sire, l’infatigable gaffeur Brice, l’inexistante Planquée, l’ « harmonieuse » Monique, La Lilloise Anais qui présente la  particularité de n’être jamais sur le terrain et enfin bien sur je ne l’ai pas oublié, je le gardais pour la bonne bouche, unanimement aimé, son beau-père le shérif Jean-René.

 

 

9 groupes, avec chacun un temps de parole, il va revivre notre conseil municipal, Daniel, incontestablement, c’est encore une bonne idée, bravo.

 

 

Tipimi.

Lire la suite

Lettre ouverte à Daniel Boys.

29 Novembre 2011 , Rédigé par le journaliste

 

 

 

 

J’ai lu sans plaisir l’article de la Voix du Nord qui cite quelques unes de tes phrases.

 

Tu y parles de démocratie, nous ne donnons pas le même sens à ce mot, tu as été élu dans un groupe et tu as été élu parce que des camarades  t’avaient choisi. A mes yeux en quittant ce groupe tu trahis une partie de ceux qui t’avaient désigné, et ceux aussi qui ont passé des tracts ou collé des affiches entre autres pour toi.

Tu parles de l’intérêt collectif de Béthune, je te suivrais sans aucune réticence sur ce terrain si je ne  doutais pas.  Hélas, je doute de toi et vraiment, je doute à cause de ce que tu écris ensuite .

 

Dans l’avant dernier numéro du bulletin municipal l’article du groupe PS MRC  n’a pas été publié « Non reçu » est-il écrit à l’emplacement qui lui est réservé. C’est dommage mais ainsi que je l’ai écrit dans une lettre ouverte à la presse jeudi dernier (mais non parue, ce qui ne me gêne pas vraiment) j’avais porté moi-même cet article et dans les délais, et le respect de la démocratie de ce maire là n’en a pas permis la publication alors comment peux-tu dire que tu étais en désaccord!

J’avais écrit aussi que pour le dernier article, publié celui-ci, dans le dernier  bulletin municipal, remis également par mes soins, la signature était « pour le groupe PS MRC Michel Cauche » Or voilà le maire a modifié cette signature et indiqué les membres du groupe sans ton nom. et bien évidemment tu nous accuses de t’avoir  rayé C’est pas nous, Monsieur, pas nous, ne t’en déplaise..

 

Il y a 2 solutions

Ou bien faisant sien l’adage diviser pour régner, Saint-André t’a supprimé de son propre chef et tu t’es laissé piéger

Ou bien il a demandé ton avis et il t’a rayé à ta demande et tu es un politicard magouilleur et menteur.et je te cite « digne des temps qu’on croyait révolus »

Dans le 1er cas tu dois des excuses aux camarades de ton parti

Dans le 2ème cas tu dois des excuses en plus à tous les lecteurs du journal.

 

Dans les 2 cas tu as prouvé ton incapacité et ton illégitimité à devenir un leader responsable et digne.

 

 

. Il faudrait aussi être plus clair en nous disant  à qui tu veux transmettre le flambeau mais c’est rien, c’est bien, ça m’a fait sourire.

 

 

Jean-Marc Dendiével.

Lire la suite

Il existe encore des grands rêveurs

29 Novembre 2011 , Rédigé par le journaliste

futsal-new.png

  •  
  • Entre le club de futsal et la Ville, petits tacles et autres contrariétés

mardi 29.11.2011, 05:07- La Voix du Nord

Michel Gambart demande à Olivier Gacquerre de respecter ses engagements.

| ON EN PARLE |

Olivier Gacquerre lui reproche d'utiliser le club de futsal à des fins politiques. Le président Michel Gambart dément catégoriquement et accuse le 1 er adjoint de ne pas respecter sa part de contrat. Au milieu de ce conflit désormais ouvert joue une équipe au plus haut niveau qui fait salle comble à chaque match.

David59

Mardi 29 novembre 2011 à 11h56

la subvention d'un club n'est pas un droit. Un club doit remplir un rôle social dans sa ville et pas les poches de quelques uns...

 

David59

Mardi 29 novembre 2011 à 12h01

il serait bien que le Président du club publie les comptes, recettes dépenses et budgets prévisionnels du club pour que le lecteur intéressé puisse, non pas prendre parti, mais au moins se faire un avis. Il serait également souhaitable de connaître les montants et répartition des subventions entre toutes les associations sportives de la ville

 

 

Le titre de l'article fait référence à la dernière phrase de David59;

On ne nous dit pas tout entre le futsal et l'aviron,aviron.jpg il n'y a pas photo et pour les barquettes les membres ne sont pas non plus béthunois

Lire la suite

la vérité cachée

28 Novembre 2011 , Rédigé par le journaliste

 

 

Suite à la réunion de quartier du Centre Ville et en réaction aux propos tenus notamment par monsieur Saint-André, Maire de Béthune j’ai  transmis cette lettre à la presse le 23/11/2011 à 17h aux fins éventuelles de parution. Apparemment la Voix du Nord n’a pas jugé cet article « utile ».

Il paraît donc sur notre site

 

                                                                     Jean-Marc Dendiével

 

Lettre ouverte à Monsieur le Maire de Béthune.

 

Un peu de contre-vérités, quelques omissions, des affirmations assassines et voilà l’opinion manipulée

Monsieur le maire, je suis obligé de reconnaitre que vous pratiquez la manipulation  avec un art tout à fait consommé.

 

Quel talent quand vous affirmez que les impôts n’augmenteront de pas plus de 5% sur la durée de votre mandat. Votre présentation à la réunion des citoyens du quartier Centre Ville m’a totalement impressionné, vous arrivez, sans l’affirmer clairement, à faire croire que c’est le SIVOM qui a instauré une colonne supplémentaire sur les feuilles d’impôt taxes foncières ou taxes d’habitation. C’est une contre-vérité, bien entendu. La municipalité peut avec les impôts perçus par la commune payer les services du SIVOM ou faire facturer directement les dits services par ce prestataire en instaurant une colonne syndicat de communes. Quelle est la meilleure solution ? Je ne me prononcerai pas, les 2 présentent des avantages et des inconvénients, mais en tout état de cause la décision de la créer ou non dépend de la seule municipalité et pas du SIVOM comme, habilement, vous essayez de  nous le faire croire.

 Bref, un peu d’histoire. Jusqu’en 1998 pas de colonne syndicat de communes sur nos feuilles d’impôt. Le maire de l’époque l’institue en 1999, vous ne pouvez pas l’ignorer, vous êtes alors son chef ce cabinet. Jacques Mellick et son équipe sont élus en septembre 2002, le budget 2002 est bien sur voté depuis quelques mois, ça ne vous empêche pas de tenter de faire croire que l’augmentation des impôts 2002, c’est déjà du Jacques Mellick. Budget 2003 le maire décide de supprimer la colonne SIVOM, le total des 2 colonnes commune et syndicat de communes était de 18,20% + 4,82% en 2002, il est de 23,93% en 2003 sur une seule colonne. Vous comparez dans vos tracts 18,20% et 23,93% et vous hurlez devant cette augmentation, il fallait bien sur comparer 23,02 et 23,93  la ficelle est grosse mais ça peut passer. 2009 vous réinstaurez la colonne SIVOM, le taux communal 2008 26,3% est baissé à 24,66% la colonne SIVOM 1,8% total 26,46% augmentation très légère, vous prétendez que l’impôt n’augmente pas, allez je vous l’accorde c’est un petit accroc. 2010 les choses se gâtent 24,66% (=) + 2,59%, l’augmentation est bien du fait du SIVOM mais l’accroc est un peu plus gros : 27,25% contre 26,3%, 2011 le total est de 28,38% contre 26,30% soit une augmentation depuis 2008 de 7,90% mais vous affirmez haut et clair que l’impôt n’a augmenté que de 5% en 3 ans et qu’il n’augmentera plus sur le mandat en cours, nous avons le droit de douter.

 

Autre sujet qui fâche, le parking de la Grand Place. Il n’a certes pas grand sens sans la halle aux produits frais prévue mais rejetée par votre majorité. Tout à fait son droit d’ailleurs, là n’est pas le problème, par contre les chiffres cités sont un travesti de la réalité 650 000€ de recettes de surface pour Q Park non réalisées par la ville!

1)  vous oubliez comme d’habitude de déduire les dépenses qui sont aujourd’hui prises en charge par Q Park, personnel, assurance, entretien, investissement etc. Cette omission est fondamentale

2)  J’ignore si ce chiffre est bien celui des seules recettes de surface mais en tout état de cas je vous rappelle que la zone payante a été agrandie parce qu’il y a le parking souterrain et en conséquence sans ce parking souterrain les recettes de surface seraient bien moindres. Vous faites semblant de l’ignorer, nouvelle omission.

 

 

Vous vous déclarez par ailleurs adepte fervent de la démocratie participative. Un tout petit exemple suffira. Boulevard Salengro, tous les riverains concernés regrettent cette grosse ligne blanche qui sépare leur trottoir en 2, personne ne sait expliquer les panneaux peints tous les 20 mètres, les vélos ne roulent plus sur la rue mais sur le trottoir, croyant sincèrement être sur une piste cyclable. Le danger est réel quand les gens sortent de chez eux. Cela vous avait déjà été signalé lors d’un rendez-vous « coin de rue » Cela vous a été répété à la réunion du quartier du centre ville. Votre réponse par l’intermédiaire de Mme Delmotte est merveilleuse. Nous savons que le chemin de l’Harmonie ne vous plaît pas et bien nous allons faire un  autre. Quel conseil de quartier a été questionné, voire simplement informé ? A quels riverains a-t-on demandé un avis ?

Vous, adepte de la démocratie participative ! Quelle belle contrevérité

 

C’est exactement comme la Charte Anticor que vous avez signée, on se demande encore pourquoi, vous n’en respectez quasiment aucune des clauses, c’est là une escroquerie intellectuelle  permanente. Le dernier exemple, tenez, le magazine d’informations municipales vient de sortir, à la rubrique expression politique figure, pour cette fois, la tribune du Groupe PS, MRC, il était signé, "pour le groupe Michel Cauche" de quel droit vous êtes vous autorisé à changer cette signature? Trahison de la Charte. C’était encore mieux le magazine précédent. J’avais moi- même porté la tribune de ce groupe à la Mairie et à la bonne date et j’ai lu avec surprise et dégout «Tribune non reçue » petite manipulation dans les faits, grosse manipulation dans les principes.

 

Monsieur le Maire, vous ne pouvez après 3,5 années de pouvoir vous contenter de rejeter les fautes sur vos prédécesseurs, vous le voyez, ça finit par agacer.

 

 

 

Jean-Marc Dendiével

Ex conseiller municipal

Ancien inspecteur des Impôts.

Lire la suite

Nous n'avons pas les mêmes valeurs

28 Novembre 2011 , Rédigé par le journaliste

fete de la musique zup

Marché de Noêl Mont liebaut

Ci dessous marché de Noêl centre ville

bethune_mdn2010_1.jpg

Pourquoi écrire ou parler il suffit de regarder

Lire la suite

Bizarre ou zarbi ???

26 Novembre 2011 , Rédigé par le journaliste

pour-bethune-notre-ville-une-fin-de-ma-1449730-copie-1.jpg

 

jeudi 24.11.2011, 05:06- La Voix du Nord

Olivier Gacquerre et son groupe espèrent pouvoir baisser les impôts avant la fin du mandat.

| • LES VISAGES DE L'ACTUALITÉ |

       Presque majoritaire dans la majorité, le groupe Béthune Notre Ville, celui d'Olivier     Gacquerre, bombe le torse pour faire ses propositions au « patron ».

 

Donc pour expliquer un peu aux béthunois, ils sont majoritaire, ils font des appels de pied à l'opposition, pour travailler ensemble, voir réponse " d' aimerbéthune" publiée hier dans nos articles hier, ils ont les clefs de la mairie, mais le patron reste le petit, ils ont peut être peur qu'il fasse un caca nerveux

caca.gif

Lire la suite

. Une surprise peut en cacher une autre

26 Novembre 2011 , Rédigé par le journaliste

pour-bethune-notre-ville-une-fin-de-ma-1449730.jpg

vu dans la Voix du Nord cette semaine

Il y a 3ans ans et demi c'était la pire des chose qui risquait de ruiner la ville de Béthune pour le pole de la gare, et la comme  par hasard, on retrouve de l'intéret au BEA, mais pour Condette, pendant ce temps la, le quartier de la gare se meure dans le vide absolu, imaginez un peu ce que pensent les visiteurs (s'il y en a encore) quand ils arrivent à la gare de Béthune.

gare riciotto 

L'enfance. Sur la feuille de route d'Evelyne Brassart, retenons la création une nouvelle structure petite enfance de 30 places. Autre point soulevé : les classes vertes. Objectif : « Envoyer plus d'enfants pour des séjours plus courts », explique-t-elle. Et puis, la Ville « est propriétaire d'un site à Condette, juste derrière le château d'Hardelot ». Un bâtiment qui n'est plus aux normes, mais dispose toujours de trois dortoirs de 50 places. « L'ancienne municipalité envisageait de vendre ce site. Ça n'a pas fonctionné. L'idée est donc le réhabiliter pour la petite enfance, l'enseignement, la jeunesse par le biais d'un bail emphytéotique administratif (BEA) sur 20 ans. Ils font les travaux et nous devenons locataires. On se donne 5 ou 6 mois pour désigner un emphytéote afin qu'à l'été 2013, on puisse en profiter. »

parking gare

Lire la suite

COMMUNIQUE D’AIMER BETHUNE...in extenso

25 Novembre 2011 , Rédigé par le journaliste

Suite à la publication tronquée du communiqué des élus du groupe AIMER BETHUNE, dans la Voix du Nord d'aujourd'hui, nous le publions in extenso ci-après.

COMMUNIQUE D’AIMER BETHUNE

Dans une récente déclaration par voie de presse et au nom de son groupe, Olivier Gacquerre avait manifesté une volonté de concertation avec les oppositions sur les dossiers d’aménagement de Béthune dont l’évolution les inquiète aussi. Pour sa part, le groupe Aimer Béthune avait répondu favorablement sur le principe, mais avait demandé quelle était la position de Monsieur le Maire devant l’initiative de son premier adjoint. Cependant, force est de constater qu’une nouvelle fois le silence règne du côté de Stéphane Saint-André.

Or, certains éléments interpellent également les oppositions : le rapport inquiétant de l’aménageur Adevia dont on peut estimer que le projet Testut ne « pèse plus très lourd », les conditions d’insécurité dans laquelle les agents municipaux travaillent et qui nécessiterait d’urgence de nouveaux locaux, un rapport « Chapuis » (dont bien sûr l’opposition n’a pas eu copie) essentiel sur l’aménagement de Béthune mais qui rencontre une discordance municipale, un aménagement autour de la gare qui ne décolle pas de l’état de projet depuis bientôt 4 ans,…

En ce sens, le groupe Aimer Béthune propose au groupe Béthune Notre Ville dont Olivier Gacquerre est le président, au groupe PS-MRC, à Anne Ecuyer et d’autres individualités qui partagent nos analyses et nos inquiétudes, de se réunir dès que possible pour aborder ces sujets fondamentaux pour le présent et l’avenir de notre ville. Nous sommes convaincus qu’il y a au moins autant de matière grise dans les oppositions de plus en plus majoritaire, que dans la majorité qui se cherche.

Les élus d’Aimer Béthune

Lire la suite

observations intéressantes

23 Novembre 2011 , Rédigé par le journaliste

 

 

Bruno Dubout appelle au rassemblement des forces de gauche à Béthune

Fondateur d'Agir, ancien adjoint de Bernard Seux, proche de Stéphane Saint-André, Bruno Dubout appelle la gauche béthunoise, « profondément divisée depuis 15 ans », à discuter pour se rassembler pour les prochaines échéances cantonales, et surtout présidentielles et législatives. ...

Pourquoi maintenant ?

Et la politique menée par la majorité ?

« Je la soutiens totalement même si je n'exclus pas des divergences d'appréciation sur certains points. Stéphane Saint-André fait un excellent travail. »

Votre appel au rassemblement des forces de gauche, est-ce une façon de préparer les prochaines municipales ?

« Les municipales, on aura le temps d'en reparler. Ce n'est pas la 1re urgence. L'urgence, c'est le débat national. Que les cantons restent à gauche. Les législatives, aussi, qui ont lieu avant les municipales. Il y a une vraie attente de l'union de la gauche à Béthune. Peut-être ne parviendrons-nous pas à dépasser les rancoeurs et le poids des ambitions personnelles, mais l'enjeu justifie que nous cherchions au moins à dialoguer. Cessons donc de privilégier ce qui nous divise. Acceptons de discuter, avant les échéances cantonales, mais surtout présidentielles et législatives, de ce qui peut nous rassembler face à la dictature de l'argent. »

 

Et bien tout ça c'est très bien, mais c'est du verbiage de 1ère qualité;

 Rappelons un peu d'histoire , pour quoi le scission entre le PS et Agir, simplement une non nomination comme secrétaire de section socialiste, les anciens s'en souviennent, donc AGIR avec quelques uns que nous ne citerons pas , nous voulons faire travailler vos méninges, mais cherchez bien...

Lui aucune fonction officielle à part le C.C.A.S, certainement pas gratuite, mais aussi d'autres fonctions, beaucoup plus dans l'ombre des handicapés de la majorité à la limite d'une réforme P4 (tout le monde ne connaît pas, mais un peu réforme psy)

Mais plus grave certains d'entre nous l'appellent             le " Richelieu"  de Béthune, nous pensons avec les mêmes ambitions que l'original, voir les certains coups de fil en conseil à SSA, mais la  à, le comparer à Louis XIII il ne faut pas déconner.

richelieu

Donc en remarquant sa culture, à prés tout z'artzup c'est lui, il reste l'éminence grise, mais il doit se ressaisir et penser qu'en 2014 il ne sera plus au CCAS, ni son bouffon à la mairie.

Lire la suite

Bobo populiste égal SSA

22 Novembre 2011 , Rédigé par le journaliste

 

La visite du candidat Chevènement ébréchée par Arc International

mardi 22.11.2011, 05:29- La Voix du Nord

la-visite-du-candidat-chevenement-ebre-1445089.jpg

L'ancien ministre comptait visiter l'unité de production arquoise. L'entrée lui a été refusée par la direction d'Arc International.

| LE VISAGE DE L'ACTUALITÉ |

Jean-Pierre Chevènement comptait sur son déplacement à Arques et une visite à Arc International pour placer sa campagne présidentielle sur le thème de la réindustrialisation. Lui qui voulait se faire « l'avocat » de l'entreprise en réclamant notamment un euro moins fort pour éviter les délocalisations, n'a pas réussi à se faire ouvrir les portes du géant verrier. Récit d'un rendez-vous manqué.

PAR DAVID MONNERY

saintomer@lavoixdunord.fr PHOTO GUY DROLLET

Hormis le déjeuner de campagne partagé avec une quinzaine de soutiens régionaux et autant de journalistes, la visite dans l'Audomarois du président d'honneur du Mouvement républicain et citoyen (MRC), n'avait sans doute guère été bétonnée. Là où le communiqué de presse annonçait une « rencontre avec les salariés d'Arcopal », le candidat Chevènement comptait en fait visiter l'unité de production arquoise d'Arc International. Niet, faisait savoir la direction de l'entreprise à midi, tout juste encline à ouvrir les portes de son showroom au candidat à la présidentielle. « Mais je ne suis pas un hôtelier qui vient acheter sa vaisselle !, s'indigne l'ancien ministre. Vous vous rendez compte, je visite plus d'une douzaine d'entreprises d'ici décembre. Je vais chez Areva, le leader du nucléaire, je vais chez Peugeot à Sochaux, etc. partout on me reçoit. Il n'y a qu'Arc International qui ne m'ouvre pas ses portes. Je constate que c'est une entreprise fermée et c'est contre-productif ».

Jean-Marie Alexandre, vice-président de la Région, et premier secrétaire départemental du MRC, est dépité. Car non seulement Arc International « reçoit de l'argent public » pour faire face aux difficultés. Mais en plus elle « se prive d'un avocat merveilleux ». Jean-Pierre Chevènement en l'occurrence qui assure avoir « toujours été à l'écoute des chefs d'entreprise JE souhaite faire bouger les lignes dans le bon sens. » Le 21 avril 2002, et le FN au second tour ? « Pas ma faute », réplique Chevènement mais celle de « ceux qui se sont davantage occupé des bobos en laissant tomber le populo.

Pour cette remarque nous ne pouvons que constater sur Béthune et la, le responsable direct n'est que notre intéri...maire Sa Superbe Asticotée bethune_saint_andre_stephane.jpg

 La réindustrilaisation du pays, c'est mon grand thème de campagne car la France sans usine, c'est la fin de la France. » De cette France-là, hier, Jean-Pierre Chevènement n'en a pas vu grand-chose à Arques, si ce n'est cette salariée d'Arc International, présente au restaurant. Agent de maîtrise à temps plein, titulaire de deux BTS, dix-sept ans d'ancienneté et 1 250 E net à la fin du mois. Le leader du MRC en reste coi : « Ça ne demande pas de commentaires. »

Lire la suite
1 2 3 > >>