Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
LE CH'TI BETHUNOIS

COMMUNIQUÉ

30 Octobre 2011 , Rédigé par le journaliste

COMMUNIQUÉ

 

La Section du Parti Socialiste de Béthune a pris acte des déclarations de Daniel BOYS suite aux récents développements de l'"Affaire CARLTON".

 

Elle souhaite, simplement, rappeler que tout militant qui se dit socialiste, élu de surcroît dans une équipe, est tenu à un devoir de réserve et de solidarité envers ses camarades, surtout pour une affaire dont aucun fait n'est avéré, prouvé et vérifié.

 

Par ailleurs, elle rappelle que seuls sont habilités, à Béthune, à s'exprimer au titre du Parti Socialiste : les portes-parole : Marie-France MASSARD, Joeffrey GUYOT et François QUESTE. Tout autre personne qui viendrait à faire une quelconque déclaration n'engagerait qu'elle même et non le Parti Socialiste.

 

François QUESTE

Lire la suite

Au nom de la rose

30 Octobre 2011 , Rédigé par le journaliste

 

Aux yeux et aux oreilles de François Queste, les déclarations et les état d'âme de Daniel Boys sur les derniers développement de l'affaire Carlton (notre édition de jeudi) n'engagent que lui-même. « Tout militant, qui se dit socialiste et de surcroît engagé dans une équipe municipale est tenu au devoir de réserve et de solidarité surtout pour une affaire dont aucun fait n'est avéré », rappelle-t-il à son camarade. La section socialiste béthunoise n'a habilité pour seuls porte-parole que Marie-France Msssard, Joffrey Guyot et François Queste, précise le communiqué officiel des instances coperniciennes

Lire la suite

origine du mal

28 Octobre 2011 , Rédigé par le journaliste

dette.jpg

Lire la suite

Vérité intégrale sur l’affaire dite ¨Carlton¨

27 Octobre 2011 , Rédigé par le journaliste

 

 

Nous ne reprendrons pas la photo que tout le monde a vue en 1ere page de la Voix du Nord, par respect de la vie privée.

Nous, amateurs en rédaction d’article, nous vérifions toujours nos informations et ne portons pas atteinte au droit à l’image de personne privée, en activité ou en loisir privé.

Le Journaliste s’est permis de raconter n’importe quoi sur une soi disant affaire, mêlant de près ou de loin DSK (ce qui reste à prouver), ceci en reprenant une photo tirée dans un album strictement privé.

A la suite de cela, un droit de réponse avait été promise à notre ami Jacques, avec des questions posées par ce journaliste, lui-même ;

Mais que ne ferait on pas pour vendre du papier comme tous les magazines à scandales dit ¨people¨ la réponse promise fut encore tronquée, par pure esprit revanchard ou diffamatoire.

Nous vous livrons l’intégralité de la réponse de Jacques Antonio Mellick.

Remarquons quand même que certain petit ambitieux ne devrait pas tirer parti de ce genre de calomnie. (Soit dit en passant du 27/10/2011)

Nous avons supprimé les adresses mail par pur respect de la vie privée  

 

 

De : Eric Dussart <edussart@
À : Mellick_jacques@

Envoyé le : Mardi 25 Octobre 2011 15h04
Objet : La Voix du Nord

M. Mellick,

comme convenu par téléphone, je vous envoie (avec un peu de retard, par la faute de difficultés de circulation en rentrant sur Lille), quelques questions que je désirais vous poser hier soir :

Quels sont vos liens avec Dominique Strauss-Kahn ? A quand remontent-ils ?
Lui avez-vous rendu visite à Washington, et si oui, était-ce privé ou dans le cadre de votre engagement politique ?
Connaissez-vous M. Fabrice Paszkowski et si oui, comment l'avez-vous rencontré ?
Enfin, puisque cet article est paru, avez-vous un commentaire à apporter à ce que j'ai écrit aujourd'hui, en page 6 ?

En vous remerciant de vos réponses,
Bien à vous,

Eric Dussart

 

 

Monsieur Jacques MELLICK

Pharmacien

Mellick_jacques@

 

 

Voix du NORD

Monsieur le Directeur

8, place du Général de Gaulle

BP 549

59023 LILLE CEDEX

 

 

 

Mardi 25 Octobre 2011 18h49

 

Monsieur Dussart,

 

Suite à notre conversation téléphonique je vous apporte les réponses aux questions que vous m'avez posées.

Je vous joins également mon droit de réponse que je vous demande d'insérer à la même place c'est à dire à la une de votre édition en vertu de l'article 13 de la loi du 29 juillet 1881 sur la presse.

 

Quels sont vos liens avec Dominique Strauss-Kahn ? A quand remontent-ils ?

 

Je connais Dominique Strauss Kahn depuis 2002. Il était venu soutenir la candidature de mon père lors des élections municipales. J'ai à sa demande créer l'association gauche en Europe 62 en 2004 pour organiser la diffusion de ses idées et projets. J'ai participé à ses côté aux différentes batailles politiques (référendum constitutionnel, congrès du Mans, campagne des primaires de 2006). Ce combat je l'ai poursuivi auprès de Pierre Moscovici après le départ de DSK au FMI.

 

Lui avez-vous rendu visite à Washington, et si oui, était-ce privé ou dans le cadre de votre engagement politique ?

 

Je lui ai rendu visite à Washington dans le cadre de mon engagement politique auprès de lui. Il m'a confié une étude sur la politique du médicament et nous avons préparé son retour en France dans le cadre des primaires socialistes avec la mise en place de comités de soutien que j'avais commencé à structurer. Ce voyage politique a été entièrement financé par moi même.

 

Connaissez-vous M. Fabrice Paszkowski et si oui, comment l'avez-vous rencontré ?

 

Je connais Fabrice Paszckowski dans depuis le milieu des années 90 lorsqu'il était salarié de mon frère. Il a ensuite monté sa propre société.

 

 

 Enfin, puisque cet article est paru, avez-vous un commentaire à apporter à ce que j'ai écrit aujourd'hui, en page 6 ?

 Je tiens à réaffirmer de façon formelle que je ne suis impliqué ni près ni de loin dans l'affaire du Carlton.

Je suis sidéré que mon nom y soit associé. Je n'ai été ni inculpé, ni entendu, ni même cité dans le volet judiciaire de cette affaire. Je condamne tout amalgame entre mes déplacements politiques auprès de DSK et les supposés voyages organisés par les milieux d'affaires. Je déplore cette photo parue en première page de la voix du nord avec ce titre affaire de proxénétisme où je me trouve en présence de Dominique Strauss Kahn et d'une personnalité du monde médical qui n'est pas Fabrice Paszkowski et qui n'est lui non plus en rien concerné par cette affaire du Carlton. Ce type d'amalgame nuit gravement à mes proches, à ma famille et à ma vie personnelle.

Lire la suite

Et à Verquin ça va ? c’est calme ?

26 Octobre 2011 , Rédigé par le journaliste

incivilites-.jpg

 

 

Mais qu’est ce que c’est que ce cinéma, SSA survolté, répressif, sécuritaire. Il tape du pied et gesticule « Y en a marre qu’il dit », ça tombe bien, nous aussi.

 

La municipalité précédente voulait mettre des caméras devant les écoles et lycées, l’actuelle majorité a bien entendu arrêté le processus pour ne pas faire comme les grands. Les abords des établissements scolaires sont prioritaires et les incivilités y fleurissent, de là à surveiller le Grand Place allons, quand même, ce n’est pas le beffroi de Chicago.

 

Que la police municipale soit employée à  régler les problèmes d’incivilité et de petite délinquance surtout le soir, c’est son boulot mais, de grâce, je ne les paye pas avec mes impôts locaux pour qu’ils fassent rentrer des sous dans les caisses de l’Etat. Les  stops, la vitesse, les ceintures, les téléphones au volant c’est le boulot de la police nationale, ils y passent d’ailleurs assez de temps.

 

Ne donnes pas de leçons sur les poubelles, à entendre les commerçants, tu es incapable de régler ce problème dans l’hyper-centre et ne dis pas que c’est la faute de la communauté de communes, tu en fais partie et à ce que je sache,le maire de Béthune y a son mot à dire, même s’il n’est qu’un intéri-maire.

 25 septembre 3-copie-1

 

Que le préfet, obéissant aux ordres de son patron chasse sur les terres du FN, allons soit, mais pas toi SSA, ça suffit. Des contraventions de 35€, tout le monde est d’accord, mais pour les autres, et quand on commence, on ne sait pas où l’on s’arrête. Les phrase du style « Je veux une très grande sévérité », « en ligne de mire le rassemblement des jeunes ». « excédé » ne sont pas acceptables.

 Va-t-on arriver aux dénonciations, faut-il instaurer le couvre feu à 20h30, à quand le contrôle des papiers par la police municipale. Vas-tu bientôt l’armer ??

Si, comme le suggère le journaliste, tu veux reprendre la main sur ta majorité au bord de la dislocation, choisis un autre thème

Si tu ne supportes pas la ville, retourne à Verquin dans ta  rue du Paradis, avec un nom comme ça elle doit être calme, sans même un chien, ni une poubelle. Et fais attention, tu as déjà été signalé comme ne respectant pas le stop .à l’entrée de Béthune.

 voit boutinon

 

Yann Amar

 

Lire la suite

la cigale

25 Octobre 2011 , Rédigé par le journaliste

La Cigale ayant chanté depuis 2008, elle se montre un peu pour continuer à chanter après 2014.

Les questions remarquées dans cet article laissent perplexes, beaucoup de béthunois. Tout va très bien dans la majorité !!!

  •  
  • RÉPRESSION MOLLE ?

mardi 25.10.2011, 05:07 - La Voix du Nord

La récente visite du préfet du Pas-de-Calais, avec dans sa mallette de VRP la vidéosurveillance, et les derniers ajustements législatifs (re)place le maire au centre des débats sur les questions de sécurité dans la ville.

Et sur ce sujet sensible, Stéphane Saint-André compte bien ne pas se laisser déborder par l'aile droite de la majorité municipale.

En septembre dernier, c'est Fabrice Lefrancq, élu de la liste Béthune notre ville, conseiller municipal délégué notamment à la sécurité publique, qui présentait les arrêtés municipaux encadrant la vente d'alcool à Béthune. Interdite entre 22 h et 8 heures mais aussi sa consommation à 200 m des entrées et sorties d'un établissement scolaire ou encore près d'un bâtiment public. Hier, c'est le maire qui est entré en scène. Seul. Face à des journalistes invités à rendre compte du durcissement de la politique municipale en matière de sécurité et de lutte contre les incivilités. Il n'y a rien d'incongru à ce que le « patron » présente en personne les nouvelles dispositions, mais on peut aussi se poser des questions. Y avait-il urgence ? Serait-ce un problème d'agenda ?

Indisponibilité de dernière minute ? Conférence « conviviale » qui se voulait juste une précision plus qu'une réelle annonce... les raisons peuvent être nombreuses pour tenter d'expliquer cette rencontre en tête-à-tête, entre journalistes d'un côté et le maire, seul de l'autre.

Une autre peut aussi être avancée. À moins de 3 ans des prochaines élections municipales, Stéphane Saint-André, maire d'une majorité aussi hétéroclite que fragile, voudrait-il envoyer un signal ? Le discours sécuritaire du candidat PRG ne souffre d'aucun complexe, s'il devait un jour être comparé à celui d'autres composantes politiques du conseil municipal. Au cas où le sujet s'inviterait dans les débats de 2014. Face à un dur sentiment d'insécurité, faudrait pas présenter une répression molle.

cigale

Lire la suite

Pour vivre heureux vivons cachés

24 Octobre 2011 , Rédigé par le journaliste

hammerson-des-avancees-esperees-1395472.jpg

 

Projet Hammerson : des avancées espérées pour la fin de l'année

lundi 24.10.2011, 05:05 - La Voix du Nord

L'hypothétique tramway n'est pas un obstacle au projet.

Où en est le projet Hammerson, à la Rotonde ? Le Béthunois s'interroge, craint l'Arlésienne. La mairie jure que non, que le manque de communication n'empêche pas le dossier d'avancer. Début des travaux annoncé « d'ici la fin du mandat ». Ouverture « vers 2016 ». Qu'est-ce qui leur fait dire ça ?

PAR ISABELLE MASTIN

Le maire et son adjoint se défendent qu'un manque de communication (Hammerson préfère pour l'instant rester sourd aux sollicitations) ne signifie pas une absence d'avancées.

Le maire assure que « les problèmes de maîtrise foncière seront réglés avant la fin de l'année 2011 ». Ils ne sont que quatre propriétaires mais les négociations sont serrées. Ne resterait qu'un cas à solutionner. Bricodépôt restera finalement sur la zone mais sera déplacé. « Les représentants d'Hammerson étaient encore ici la semaine dernière. »

Rotonde et centre-ville « complémentaires »

Le pire casse-tête, ce sont les accès. Et le nom des payeurs, surtout. L'adjoint parle de 17 millions d'euros dans l'absolu. C'est-à-dire que l'avenue de Bruay n'est en soi pas un obstacle à l'ouverture du futur centre commercial mais que dans l'idéal, on pourrait par la suite créer une trémie pour séparer le flux entrant et le flux traversant. Le plus urgent, estime le maire, c'est « qu'il faut une voirie supplémentaire » qui desserve l'arrière du site. On parle d'un rond-point à hauteur de l'école d'infirmières et d'un axe traversant le champ entre l'IFSI et l'avenue Churchill, le but étant de se raccorder à hauteur de l'école de musique. Un kilomètre qui pourrait être financé pour moitié par le conseil général et pour moitié par la ville ou des financeurs à l'étude...

Bel article dans notre quotidien,

Mais qui sont les leaders en démocratie participative ?

Ca veut dire quoi, ça avance ?

 

Pourquoi ce blackout sur ce projet ? L’opposition n’a pas le droit de savoir et pire la population non plus !!!

Et si tout ça ne plaisait pas à la population ???

Le gros problème reste la voirie, le pseudo maire disait dans ses réunions de quartier qu’il ne pouvait pas faire toutes les rues en même temps faute d’argent, la à la limite, va comme je te pousse….le Conseil Général va payer….à quel  titre ?????

Encore de la com….les problèmes de voirie ne sont toujours pas réglés le 24 novembre fin décembre, plus d’Hammerson.

Rien n’a bougé depuis 6 mois par contre l’absence d’Olivier Gacquerre est inquiétante sur cette photo, il n’était pas en charge de ce projet ??????

 

Et enfin petit rappel :

 auchan-hamerson.jpg

Pour les 50 ans d'Auchan, l'hyper rêve du nouveau magasin et des 1 000 emplois annoncés

jeudi 27.01.2011, 05:04

Entériné avant fin 2011.- « Si le permis de construire n'est pas déposé avant le 31 décembre, le projet n'aura pas lieu », affirme Olivier Louis. Pas une menace. Simplement de la lucidité... économique. Auchan n'est pas le seul à avoir des projets d'agrandissement. Carrefour à Auchy-les-Mines l'a précédé et Leclerc à Noeux-les-Mines y réfléchit aussi. Olivier Louis est confiant dans le partenariat entre Auchan, Hammerson et la municipalité. Les conditions pour que ce projet aboutisse ? La maîtrise foncière déjà. En voie d'être faite. Mais aussi et surtout les infrastructures routières. « On peut avoir le plus bel outil du monde, si on n'a pas les infrastructures routières pour y accéder, le projet n'aura pas lieu. » Autrement dit, une route qui part de la rocade jusqu'à l'hyper et un rond-point. « Avec la ville et le sous-préfet, on avance sur le montage financier, avec la participation active des collectivités locales. » Dans le meilleur des cas, une partie du projet pourrait sortir de terre fin 2012. Et si le projet capote, un plan B pour Auchan ? « On n'a pas voulu travailler sur un plan B. Si ça ne se fait pas, Hammerson ira mettre ses billes ailleurs. C'est ça le risque. Il y a plein d'autres lieux. »

 

A titre d'information, le rond point ¨Leroy Merlin ¨à Verquin a couté 5 millions d'euros au Conseil Général, avec une infrastructure  routière existante

Lire la suite

COMMUNIQUE

23 Octobre 2011 , Rédigé par le journaliste

videosurveillance-vie.jpg

 

 

Dans « Soi-dit en passant », l’article intitulé « la vidéosurveillance : le débat est ouvert », se conclut ainsi: En 2008, l’actuelle majorité avait déjà choisi d’abonner un projet de vidéosurveillance porté par l’équipe précédente.

 

Il me semble plus juste de préciser, afin de ne pas induire les lecteurs en erreur, que si effectivement l’équipe précédente avait un projet de vidéosurveillance, ce projet ne concernait que les établissements scolaires afin d’une part garantir la sécurité des élèves, de leurs familles et des riverains importunés par des « bandes » (ce sujet a d’ailleurs été évoqué dernièrement lors de réunions de quartier) et d’autre part réduire les dégradations et/ou détériorations sur ces biens publiques constatées presque chaque matin et qui représentaient pour la ville une charge financière importante.

 

Pour rappel, un essai de vidéosurveillance à l’école Michelet avait été convaincant puisque durant le temps où la caméra était en fonction les actes de vandalisme aux abords de cet établissement avaient nettement diminués.

 

Par contre, jamais l’ancienne équipe n’a évoqué la possibilité d’installer des caméras de vidéosurveillance en centre ville ou dans les quartiers !

 

 

 

Marie-France Massard

Ancienne Adjointe au Maire

Lire la suite

"Je vous donne rendez-vous avec la France"

23 Octobre 2011 , Rédigé par le journaliste

                           

 

 

       

 

                           

 

Cher-e ami-e,

 

Je suis aujourd'hui officiellement le candidat des socialistes et des radicaux de gauche pour porter la victoire de la gauche en mai prochain.

Qu'est-ce que la gauche, sinon le refus de la résignation, de la fatalité et du découragement. Qu'est-ce que la gauche sinon la voix la plus rapide pour traduire en acte le rêve français. Celui qui transmet le flambeau du progrès à la jeunesse impatiente, celui qui donne à la Nation française sa fierté d'avancer et de dépasser les intérêts particuliers pour se donner un destin commun qui nous élève et nous rassemble.

 

Cette espérance n'est pas vaine. Elle est le fil qui renoue le récit républicain.

 

Je vous propose que la France redevienne un exemple pour les Nations.

Je vous propose que la République redevienne un espoir pour les citoyens.

Je vous propose que la gauche représente une force utile et efficace pour relever notre pays.

Je vous propose un projet qui réconcilie, rassemble autour de la plus belle des causes, la réussite de la génération nouvelle.

 

Je donne rendez-vous aux quatre millions de Français qui se sont mis en marche pour les primaires et je donne rendez-vous aux millions d'autres qui vont nous rejoindre durant cette campagne qui commence.

Je vous donne rendez-vous le 6 mai pour la victoire.

Je vous donne rendez-vous avec la République.

Je vous donne rendez-vous avec la France.

 

                           

 

                 

François HOLLANDE

 

 

                           

 

               

   

 

Lire la suite

Rendons à Jacques ce qui n'est pas à Stéphane

22 Octobre 2011 , Rédigé par le journaliste

numerisation0010.jpg

numerisation0011.jpg

 Ci dessus le programmme de Jacques Mellick et de son équipe en 2008.

Ci dessous la Belle communication avec les priorités de son altesse. Nos lecteurs remarqueront que l'épicerie solidaire n'y est pas.Et que les priorités restent au même stade.

Nous ne faisons que faire remarquer que l'initiative de l'épicerie solidaire était d'Eric Descamps bien connu au Mont Liébaut et de François Queste ancien adjoint à la solidarité.

 

 

 

numerisation0012.jpg

 

numerisation0013.jpg

 

Lire la suite
1 2 3 4 5 6 > >>