Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
LE CH'TI BETHUNOIS

L'ESPOIR FAIT VIVRE : APRES

30 Mars 2010 , Rédigé par le journaliste

img063.jpg

Lire la suite

PENDANT

30 Mars 2010 , Rédigé par le journaliste

les-vamps-de-lmairie.jpg

Lire la suite

Quel beau couple

30 Mars 2010 , Rédigé par le journaliste

AVANT

le-couple-de-l-executif-348554.jpg

Lire la suite

Intervention de Michel Piard sur le budget 2010

28 Mars 2010 , Rédigé par le journaliste

Monsieur le Maire,

 

Nous venons d’entendre le rapport de présentation du BP 2010 et je pense que c’est avec la légitimité d’ancien adjoint aux finances que l’ouverture du débat m’échoit.

 

Tout d’abord, je tiens à souligner le fait que vous avez maintenu ce que j’avais présenté il y a plus d’un an, à savoir la suppression du Budget Supplémentaire en cours d’année. Nous votons maintenant en parallèle le Compte administratif 2009 et le Budget Primitif 2010 qui intègre directement les résultats et reports de 2009. Par ce biais, une collectivité respecte mieux les principes d’annualité et d’unité budgétaire qui aident j’en suis convaincu, à une plus grande compréhension de la part des élus et une meilleure visibilité dans le pilotage budgétaire.

 

Je tiens à souligner également que la lettre de cadrage que j’avais fixé en 2009 à une réduction minimum de 5 % des charges à caractère général (C/011) a été respectée par les services lors des réunions d’arbitrage en octobre 2009. Ceci étant, il s’agit au BP de prévisions, j’espère que les réalisations seront conformes.

 

Ceci étant, j’avoue être un peu perplexe à l’analyse générale du Budget 2010. Perplexe car des interrogations perdurent, aussi bien par des contraintes exogènes (extérieures à Béthune) qu’endogènes (propres à l’action municipale).

 

Exogènes tout d’abord parce que vous êtes confronté, Monsieur le Maire, à ce que connaissent tous les élus locaux : boucler des budgets avec des dotations qui se raréfient, avec des cotisations de plus en plus importantes, des transferts de compétences sans compensation financière et, surtout, une réforme des collectivités territoriales qui se profile à très court terme avec l’avènement des aires métropolitaines.

 

Endogènes ensuite car des problèmes persistent :

 

1/ Les charges de personnel en particulier. Il n’est pas normal qu’elles aient augmenté de 2 M€ en 2 ans. Or, en cette matière, vous devez montrer l’exemple M. le Maire. La loi vous autorise à 2 collaborateurs immédiats à votre cabinet et non 8 comme actuellement. Si des collaborateurs ont des compétences techniques manifestes, ils doivent passer sous l’autorité hiérarchique du Directeur Général des Services. Je suis convaincu que des redéploiements internes peuvent être faits, sans recrutements externes sauf pour les catégories A.

 

2/ Les recettes ensuite posent problème, paradoxalement. D’une part car elles sont le fruit à ce BP 2010 d’un caractère ponctuel, à savoir les remboursements de sinistres (1,1 M€). D’autre part au niveau des recettes fiscales, les bases n’évoluent que très peu. Cela signifie que l’observatoire fiscal que j’ai impulsé il y a un an ne fonctionne pas au quotidien. Plus précisément, au titre de la fiscalité, vous avez décidé M le Maire, de fiscaliser l’intégralité des compétences du SIVOM (soit une économie budgétaire de 540.000 €). Je suis entièrement d’accord avec cela, car c’est celui qui exerce la compétence qui doit payer l’impôt. J’aurais aimé, à l’identique de ce que vous m’aviez accordé en 2009, que vous baissiez d’autant et mécaniquement les taux communaux par honnêteté envers les béthunois. Là, c’est vraiment une augmentation déguisée des impôts et je suis farouchement opposé à ces tours de passe-passe !!

 

 

A l’évocation de ces quelques problèmes persistants, on arrive donc à une analyse financière délicate, notamment à travers « les grands soldes de gestion » du rapport de présentation qui sont assez révélateurs.

 

Au BP 2009, selon le rapport de présentation que vous nous avez remis, nous étions à une épargne nette de 90.000 €. Heureusement que j’ai mis en place les travaux en régie car sinon, elle aurait été déficitaire de 1,6 M€ !! Au BP 2010, les travaux en régie étant constants, ce sont les remboursements exceptionnels de sinistres qui font que l’épargne nette est à 957.000 €. Sinon, elle serait à nouveau négative de 200.000 € !! Ca veut donc dire que le fonctionnement de la Ville est structurellement déficitaire !! Or, vu les montants prévus en emprunt en 2010, je me demande comment on va faire pour assurer leur remboursement, car un emprunt de 12 M€ par exemple, suppose un remboursement de 1 M€ par an sur 15 ans.

 

 

Cela m’amène donc à revenir en liminaire de mon intervention, sur l’évocation des contraintes exogènes. Béthune est aujourd’hui plus que jamais engoncée dans un bassin de vie qui va grosso-modo d’Hénin-Carvin jusqu’à Auchel. Si nous voulons présenter une spécificité et une attractivité béthunoise, il faut donc que nous nous donnions les moyens de nos ambitions, ce qui suppose une impulsion politique forte, convaincante, mais qui suppose surtout d’avoir une indépendance financière indiscutable, pour ne pas être tributaires des investisseurs privés, ni des partenaires publics qui nous imposent leur point de vue.

 

 

 

Or, le courage d’un Maire ne se mesure pas à l’aune de la section d’investissement, dans laquelle il « suffit » d’inscrire un emprunt pour financer les dépenses. C’est plutôt sa capacité à imposer sa vision dynamique au quotidien et donc à réduire la section de fonctionnement et le plus souvent, à savoir dire « non » aussi bien à la population qu’aux élus !!

 

 

En l’état actuel des choses et à la lecture du budget primitif, les efforts ne sont pas suffisants ! Si nous voulons voir sereinement un avenir budgétaire et négocier en toute indépendance nos projets de développement, il faut que la section de fonctionnement dégage une épargne brute deux fois supérieure à ce que nous remboursons en capital de la dette. Je vous ai aidé en cela M le Maire en 2008 en renégociant coûte que coûte la dette. Il vous appartient dès à présent et je vous en conjure, de prendre toute la mesure de ces enjeux. Un gros chantier vous attend, le courage ne doit pas vous manquer !!

 

Je vous remercie de m’avoir écouté.

 

Lire la suite

Daniel Boys nous parle du budget 2010

27 Mars 2010 , Rédigé par le journaliste

Concernant le budget 2010, je veux vous dire , et je ne voudrais pas être une cassandre , qu’avec un tel budget manipulateur, vous serez rapidement rattrapés par la réalité de votre mauvaise gestion .Très vite au cours des prochains mois , les masques vont tomber , et l’état calamiteux de la situation financière de la ville que vous avez tenté de masquer par un budget en trompe l’œil , vous conduira  dans une impasse et mènera la ville en situation de cessation de paiement. Pour une dernière fois , vous aurez recours à un ultime subterfuge qui consistera à ne pas rembourser la ligne de trésorerie de 6 millions d’euros qu’il est obligatoire de rembourser avant la fin de l’année 2010 et que vous reporterez en 2011 pour vous donner une illusoire bouffée d’oxygène En 2011 les béthunois paieront chers par une augmentation d’au moins 15% de leurs impôts les emprunts et les lignes de trésorerie qui ne préparent  pas l’avenir mais servent simplement , à cacher une gestion irresponsable .

Avec ce budget la ville de Béthune est au bord de la rupture  .La 6eme ville du Pas de Calais , les béthunoises et les béthunois méritent mieux qu’une équipe sans projet et sans unité sinon celle du lien des indemnités substantielles que vous vous êtes octroyés dans le seul but d’acheter le silence des composantes de votre majorité et éviter l’explosion inéluctable liée à votre alliance contre nature .

Avec les béthunoises et les béthunois je suis triste pour Béthune .Ils méritent mieux que ce vaudeville pitoyable que vous nous infligez tous les jours .Cela conduit à l’affaiblissement de la ville centre et de son arrondissement, ce dont se plaint le Président de la communauté d’agglomération car, lorsque Béthune piétine, ce sont toutes les communes qui en pâtissent.

Votre bilan aujourd’hui : une ville en cessation de paiement dans quelques mois , voire sous tutelle , une ville qui est la risée de tous par l’étalage de vos rivalités mesquines , une ville qui ne pèse plus dans l’arrondissement et la région , une ville dont les responsables politiques de tous bords , en premier lieu le député  qui a pourtant contribué à la chimère politique que vous êtes ,considèrent que Béthune est gérée par des irresponsables , une ville que les investisseurs ont déserté par manque de visibilité et de projet politique cohérent, une ville qui n’est plus aujourd’hui que l’ombre d’elle-même.

Après 2ans de gestion de votre majorité vous aurez réussi cette prouesse de faire d’une ville attractive, dynamique, reconnue, une ville au bord du gouffre et qui ne compte plus .Vous avez mis 6 ans à Douvrin pour aboutir à ce même résultat, mais votre expérience aidant dans la mise en faillite des villes vous y êtes arrivés en 2 ans à Béthune.

Au nom de tous ceux qui aiment Béthune , des forces politiques , associatives économiques qui se sont battus pour la transformer , lui donner la place qu’elle avait encore il y a 2 ans , je vous demande de vous ressaisir .Si vous ne le faites pas , vous porterez la lourde responsabilité historique d’effacer du paysage une des plus importantes villes de la région , celle qui de tout temps a structuré l’Artois , l’ouest du bassin minier et qui a contribué à son dynamisme et son développement .

Nous voterons donc contre ce budget qui est le symbole de votre faillite et de votre incapacité à gérer une ville de la dimension de Béthune. Mais au-delà de notre groupe je demande aux membres de votre majorité qui aiment sincèrement Béthune et qui ont pu s’égarer dans l’illusion d’une victoire éphémère, de ne pas jouer aux apprentis sorciers et de se ressaisir car ce qui est en jeu ce soir, ce n’est pas l’avenir de tel ou tel groupe politique mais l’avenir de Béthune

Si ce budget était voté nous nous réservons le droit de saisir le Préfet sur sa sincérité.

 

                                               Daniel Boys

Lire la suite

putain 4 ans

27 Mars 2010 , Rédigé par le journaliste

Petit résumé de la situation des élus béthunois

1 maire

13 adjoints

9 conseillers délégués

1 conseiller spécial

 

Hier soir 2 adjoints de moins + 2 adjoints de plus, d’accord, il faut suivre … mais deviennent conseiller délégué

La preuve : nous avons rajouté
Les indemnités :
indemnité 1

Ce petit tableau pour la ¨Prava béthunoise¨

Donc 24 personnes payées

Les indemnités : sont peut être revues à la hausse ce tableau date de 1 an.

 

 

24 moins  M Piard, E Pruvot = 22

 

 22, chiffre fatidique et le budget adopté 22 à 12

 

Mesdames, Messieurs les béthunois faut il vraiment vous faire un beau dessin ???

Ce n’est pas l’intérêt de Béthune, c’est leurs intérêts

Putain 4 ans !!!!!

 

Lire la suite

Madame courage (site aimerbethune)

27 Mars 2010 , Rédigé par le journaliste

Estelle PRUVOT

48, rue Saint Pry

62400 BETHUNE

 

 

Béthune, le 26 mars 2010

 

 

 

Monsieur Stéphane SAINT ANDRE

Maire de Béthune

Place du 4 septembre

62400 BETHUNE

 

 

Objet : Demande de retrait de délégations.

 

 

 

 

 

Monsieur le Maire,

 

Par la présente, je vous demande de me retirer les délégations que m’aviez confiées.

 

En effet, étant donné la situation actuelle de votre majorité municipale, il n’est plus éthiquement possible d’associer mon action et mes compétences à une équipe qui donne depuis ces derniers mois une image si négative à la population béthunoise. Image pathétique qui a connu son apogée (apogée que je crains provisoire malheureusement) lors du Conseil Municipal d’hier soir.

 

Les Béthunois méritent beaucoup mieux que ces approximations et manques de compétences.

 

L’attitude de « vos amis » au travers de leur blog a éteint la patience et la compassion que je pouvais encore avoir à votre égard.

 

Je suis très heureuse de récupérer ma liberté de parole et de pouvoir enfin librement défendre haut et fort les intérêts des Béthunois qui comme moi paient leurs impôts à Béthune.

 

            Recevez, Monsieur Le Maire, mes salutations les meilleures.

 

 

 

 

                                                                                                  Estelle PRUVOT

  Pas grand choses à rajouter sinon à un grand BRAVO

Lire la suite

A faux cul faux cul 1/2

26 Mars 2010 , Rédigé par le journaliste

epicerie-social-336729.jpg

  •  
  • La première pierre de l'épicerie sociale et solidaire et de la Maison verte est posée

Mercredi 24.03.2010, 05:03 - La Voix du Nord

Lundi, les élus ont convergé vers cette première pierre. Neuf mois de travaux sont désormais engagés.

|  RÉHABILITATION |

On annonçait, en novembre 2009, le début des travaux pour janvier 2010. Finalement, la première pierre a seulement été posée ce lundi. Cette fois, c'est bon, la réhabilitation de l'ancienne crèche du Mont-Liébaut, rue de Schwerte, va commencer la semaine prochaine. Chantier qui, neuf mois plus tard, donnera naissance à une belle cohabitation : celle de la Maison verte et de l'épicerie sociale et solidaire.

PAR CÉLINE WLODARSKI

Il s'agit d'un projet global estimé à environ 400 000 E. Comme partenaires financiers, on trouve l'État, par le biais de l'ANRU (150 000 E), le conseil régional, Artois Comm. et la Caisse d'allocations familiales.

 

 •Encore une action prévue dans le programme de Jacques Mellick aux élections municipales donc encore une fois son altesse  admirable,  une fois de plus, pas inventé la poudre, non plutôt la poudre aux yeux.

Donc Descamps le gaucho de service que ce soit ssa o g qui le termine, grosse erreur Eric…mais avec toi on peut s’attendre à tout.

Autre remarque Son altesse n’aime pas le ciment, on voit sa tête sur la photo. OG pendant ce temps la, a l’air d’avoir les pieds dans les strarting Block pour fouttre le camp au plus vite

Dernière remarque  sur le site on remarque , A flajolet est la, enchanté et souriant, il y a quinze jours à peine, il écrivait : pour le versement de la subvention, pas de démarrage de travaux (lettre du Député au maire et adjoints reprise sur le site aimerbethune que vous  pouvez, allez voir, nous vous le recommandons
Lire la suite

Version sport pour tous

26 Mars 2010 , Rédigé par le journaliste

 

 

Et voilà la grande idée de la municipalité sur le sport, le bouleversement annoncé depuis le 1er jour. Le voile est levé sur les

critères de subvention aux clubs avec cette nouveauté: accorder plus de poids aux licenciés béthunois qu'aux licenciés habitant une autre commune.

 

C'est ça la merveilleuse solution?, la politique de l'escargot, le repliement sur soi-même?.

 

Finie la ville centre, finie l'attractivité de Béthune, concentrons nous

sur nous mêmes.

Espérons que l'idée fera des émules, tiens par exemple des prix différenciés dans les commerces ou alors des points de plus pour les notes dans les écoles. Allons-y, cherchons, tiens, j'ai une idée, recréons les remparts de la ville et pour les payer rétablissons les droits d'octroi, compte tenu du nombre de gens qui viennent travailler à Béthune, on devrait pouvoir d'ores et déjà reconstruire les portes du

Rivage, Saint-Pry etc..pour le reste et pour l'instant on pourrait se limiter au creusement d'un fossé tout autour de la ville.

On arriverait ainsi à ce rêve fou, une ville, certes morte, mais réservée aux Béthunois seuls...

 

Mais non, arrêtons, ce n'est pas un rêve, c'est un cauchemar.

Béthune ne peut pas mourir, c'est une ville centre. A vol d'oiseau à 5 kilomètres autour de son beffroi il y a 70 000 habitants, à 10

kilomètres c'est 130 000 et 260 000 à 15 kilomètres.

Ce sont ces gens là qui font de Béthune ce qu'elle est encore, ils viennent chez nous pour le travail, l'éducation, la culture, les

loisirs, les commerces, le sport et autres.

Les clubs sportifs trouvent leurs licenciés dans les écoles libres et publiques, les collèges, les lycées ,l'université et jusqu'à preuve du contraire ces établissements ne sont pas réservés aux seuls Béthunois.

J'ajouterai que de plus, en prenant  pour exemple la construction de la piscine, une partie du financement vient de la Région, du Département et avec la participation de la communauté de communes et encore que pendant les travaux de cette piscine les clubs s'entraînaient à Beuvry, Noeux,

Auchel etc..et non, nous ne sommes pas seuls.

Alors, ne nous fermons pas, ouvrons nous plutôt aux autres dans tous les domaines et en particulier dans celui du sport, pour la plus grande gloire de la cité.

 

                          Jean-Marc Dendiével

Lire la suite

Yes they can !!!

26 Mars 2010 , Rédigé par le journaliste

 

L'article  L. 2121-19 du CGCT. L’intérimaire ne connait pas, en effet il coupe la parole et ne réponds pas aux questions posées. Je pense qu’on a plus de chance d’avoir la recette du Foie gras périgourdin ? pour le CGCT (code général des collectivités territoriales) le vide absolu.

Pour le reste :

Pour la 2èmeannée consécutive les 6 millions de Verquigneul servent à équilibrer un compte Administratif pour paraitre excédentaire.

Dixit la Voix du Nord, propos de Michel Cauche :

 

 Pensez bien que dans l'opposition, on n'est pas d'accord sur ce chiffre. Où sont passés les 6 ME de l'emprunt inscrit au budget 2009 pour compenser la défusion ? Michel Cauche, ancien adjoint aux finances de Jacques Mellick, pense les avoir trouvés « dans les restes à réaliser ». Sur sa calculette, le compte n'y était donc pas. « Vous avez en réalité un déficit de 3,6 M E », a-t-il dit. Cet emprunt existe, rappellera-t-il par ailleurs.

 

Ils nous ont rappelé que le personnel coute cher 57 % du budget de fonctionnement vu dans VdN. Une chose que nous comprenons très bien mais nous rajoutons vos indemnités aussi.

Lire la suite
1 2 3 4 5 > >>