Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
LE CH'TI BETHUNOIS

Le salut pour la gauche l'unité

29 Mars 2017 , Rédigé par le journaliste

 

 

Quel orgueil montre Hamon en appelant Mélenchon à se retirer pour lui alors qu'il est à 10% loin derrière les 15% de "la France Insoumise" Hamon se grandirait en se retirant et prendrait date pour l'avenir. Mitterrand l'a fait en laissant Defferre aller à là présidentielle. C'est certainement la dernière campagne présidentielle de Mélenchon. Quand il y à 2 candidats de gauche en liste la règle républicaine est le désistement pour le candidat arrivé en tête. C'est vrai qu'à Bethune on ne connaît pas cette règle! A 2 occasions St André arrivé second derrière Mellick ne s'est pas désister. Il a préféré se faire élire avec la droite en 2008 et faire élire la droite en 2014. Ces 2 exemples illustrent le résultat de la future présidentielle: la gauche sera éliminée dès le 1er tour. Pierre Gallus

Lire la suite

Et un de + !!!

29 Mars 2017 , Rédigé par le journaliste

Et un de + !!!
 
 
 
 

C'était attendu depuis plusieurs semaines, ce mercredi matin l'ancien Premier ministre a annoncé qu'il soutenait Emmanuel Macron. Et ce malgré son engagement lors de la primaire socialiste à soutenir le vainqueur. 

«Non», a-t-il répondu il ne votera pas pour Benoît Hamon. «Je voterai pour Emmanuel Macron», a-t-il assuré.

 

«Je ne veux prendre aucun risque pour la République», a justifié Manuel Valls mettant en avant «le danger du populisme, de l'extrême droite, du Front national». 

 

C'est en partie au nom du vote utile donc que Manuel Valls revient sur ses engagements lors de la primaire socialiste. Dans les débats du premier tour, comme tous les autres candidats, il avait en effet répondu «oui» à la question sur le soutien au vainqueur. Les choses se sont gâtées avant le second tour, avec l'avance de Benoît Hamon face à lui. Plusieurs fois interrogé dans les médias pour savoir s'il soutiendrait l'ancien ministre en cas de victoire de ce dernier au second tour, il avait copieusement botté en touche. «J'attends dimanche, je ne réponds pas aux questions avant qu'elles ne se posent», avait-il lâché sur France Info le 24 janvier avant de reconnaître qu'«il y a des règles bien évidemment». A deux jours du second tour, Manuel Valls avait expliqué qu'il ne défendrait pas le programme de Benoît Hamon mais avait ajouté qu'il «s'effacerait» devant le vainqueur parce qu'il est... «loyal».

«Moi j'ai un principe la loyauté...»

Manuel Valls et Emmanuel Macron n'ont pas eu des rapports simples lorsqu'ils étaient au gouvernement. Le Premier ministre, encore assez haut dans les sondages en 2014 à l'arrivée de l'ancien secrétaire général adjoint de l'Elysée dans son gouvernement, a d'abord apprécié travaillé avec lui. Mais rapidement les deux hommes ont été en concurrence. Petit à petit, Emmanuel Macron a pris de l'ampleur et a voulu imposer sa marque, quitte à marcher sur les pieds d'autres ministres. Contraint de rester loyal à François Hollande, Manuel Valls a dû laisser le ministre lui voler la carte du réformisme. Le lancement de son mouvement En Marche en avait agacé plus d'un au sein du gouvernement. Et Emmanuel Macron a encore devancé le Premier ministre dans sa course à l'Elysée en démissionnant du gouvernement à la fin de l'été 2016. La réaction alors de Manuel avait été claire : «moi, j'ai un principe la loyauté».

Lire la suite

Les forains et OG : une grande histoire d'amour...

28 Mars 2017 , Rédigé par le journaliste

Les forains et OG : une grande histoire d'amour...

Les manèges désertent les places où la foire était censée se poursuivre jusqu’à mercredi

 

Lire la suite

Heureusement Mitterrand veille, enfin pour l'instant .....

28 Mars 2017 , Rédigé par le journaliste

Heureusement Mitterrand veille, enfin pour l'instant .....

Les travaux d'aménagement et de modernisation du parvis nord de la gare de Béthune ont débuté. Un chantier qui durera huit semaines.

Lire la suite

Présidentielle 2017...

26 Mars 2017 , Rédigé par le journaliste

Lire la suite

Sarkozy "prêt à prendre ses responsabilités" ou le retour de "Zéro" ou du "Zozo" chez les LR

24 Mars 2017 , Rédigé par le journaliste

 

L'ancien président a beau avoir pris ses distances, il n'a pas raccroché. Si Fillon perd, il prédit le chaos, à droite comme en France. Et lui en recours.

 
Nicolas Sarkozy disait vouloir « plus de passion privée et moins de passion publique » après son échec à la primaire de la droite.
 
 
Lire la suite

Le débat sur la carte intercommunale  à l'agglomération de Béthune-Bruay Artois Lys romane.

24 Mars 2017 , Rédigé par le journaliste

Le débat sur la carte intercommunale  à l'agglomération de Béthune-Bruay Artois Lys romane.

Alain Wacheux reconnaît  que le périmètre avec l’Arrageois et le Douaisis a sa pertinence. «  C’est pour cette raison qu’on a créé le pôle métropolitain de l’Artois. Si une phase supplémentaire doit être envisagée, il est clair que le calendrier est d’autant plus inapproprié. Le 12 janvier, on installe une nouvelle agglomération et on doit décider avant le 15 avril de sa disparition.  »

Les communistes et la droite dure toujours en retard !!!

«  Foutez-nous la paix.  » Le coup de gueule est signé Bernard Blondel après la proposition du préfet de créer une communauté urbaine de l’Artois. «  On vous demande de nous laisser travailler, il y a des choses plus urgentes à faire pour garder une proximité acceptable, » souligne-t-il, au nom des élus communistes. «  Il est temps de nous poser entre nous pour réussir cette fusion avant de se projeter sur une communauté urbaine  », estime également Pierre-Emmanuel Gibson, premier adjoint béthunois.

Lire la suite

Le "cabinet noir de l'Elysée" ???

24 Mars 2017 , Rédigé par le journaliste

Le "cabinet noir de l'Elysée" ???

Le "cabinet noir de l'Elysée" évoqué par Fillon existe-t-il vraiment ? 


Les auteurs du livre "Bienvenue Place Beauvau : les secrets inavouables du quinquennat" dont a parlé François Fillon jeudi soir se sentent instrumentalisés.
 

Un candidat à la présidentielle qui crie au scandale d'Etat, l'Elysée qui crie aux "mensonges", et des journalistes qui rajoutent leur grain de sel… La campagne présidentielle a pris un tour encore un peu plus stupéfiant jeudi soir, lors de L'Emission politique de France 2.
Pas de "preuve" de l'existence d'un cabinet noir
En effet, selon François Fillon, François Hollande suit et influence quasiment toutes les procédures politico-judiciaires, grâce à un puissant réseau de fidèles haut placés. François Fillon ose aller aussi loin après avoir lu les bonnes feuilles d'un livre intitulé Bienvenue Place Beauvau : les secrets inavouables du quinquennat. Mais vendredi matin, les auteurs du livre se sentent instrumentalisés.
"C'est sa lecture, ce n'est pas celle que nous avons, ni le travail que nous avons fait. Nous écrivons noir sur blanc que nous n'avons pas trouvé la preuve de l'existence d'un cabinet noir. On le regrette d'ailleurs, parce qu'on a cherché. Mais ce n'est pas le cas, malheureusement pour lui", assure Didier Hassoux, journaliste au Canard Enchaîné et l'un des auteurs du livre.
Une enquête tout de même accablante
Didier Hassoux se montre bien plus prudent que dans son livre. Europe 1 l'a lu de A à Z, jeudi soir, et cette minutieuse enquête est accablante. "Plusieurs observateurs bien placés dans l'appareil policier nous ont décrit l'existence d'une structure clandestine, aux ramifications complexes", peut-on notamment lire dans ce livre.
Parole contre parole
Jeudi soir, dans un communiqué, l'Elysée a démenti en bloc ces accusations, assurant "n'être jamais intervenu dans aucune procédure judiciaire depuis 2012", et n'avoir été "informé que par la presse" de l’affaire Fillon. Pour l'instant, c'est donc parole contre parole au plus haut sommet. Le "cabinet noir de l'Elysée" évoqué par Fillon existe-t-il vraiment ? 4/14

 
 

 

 

 

Lire la suite

"Vous ne reculez devant rien?":

24 Mars 2017 , Rédigé par le journaliste

Lire la suite

Les plaques d'amiante ou la surprise du siècle

23 Mars 2017 , Rédigé par le journaliste

Démolition de la halle SERNAM : les 450 places de parking attendues

 

Avec la démolition des deux entrepôts inoccupés à quelques mètres de la gare et d’une maison délabrée, les automobilistes qui prennent le train à Béthune vont apprécier.

 

 

 

C’est déjà en partie le cas ! La première étape de cette opération à tiroirs vient de s’achever. L’espace libéré par la démolition de l’entrepôt frigorifique Saint-Hubert permet à 250 véhicules de stationner gratuitement. La capacité de ce parking « pôle Gare » sera doublée. Il est calibré pour accueillir 450 véhicules, sur une surface de 1,7 ha.

 

 

IMG_0281 (2)

 

Deux mois de retard

Initialement, le chantier devait durer six mois, de septembre 2016 à février 2017. Mais la découverte d’amiante dans des espaces recouverts par la végétation a contraint l’Établissement public foncier, en charge de la maîtrise d’ouvrage pour le compte de la ville de Béthune, à modifier son mode opératoire initial. La coupe des arbustes et broussailles s’est faite à la main et non pas de façon mécanique.

 

Construction du cinéma en septembre 2017

Charge ensuite à la collectivité d’aménager ce parking dont la première raison d’être est d’absorber les places qui disparaîtront avec la construction du cinéma. Ce chantier devait débuter en décembre 2016. Mardi, en conseil municipal, le maire Olivier Gacquerre a annoncé la pose de la première pierre du cinéma en septembre 2017. À suivre..

Enfin si on ne trouve pas de vestiges romains sous le sol, le cinéma a des chances de voir le jour en 2019 (pas une coïncidence), presque 10 ans de retard quand même !!!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
 
Lire la suite
1 2 3 4 5 > >>