Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
LE CH'TI BETHUNOIS

Le Duel Petite Mortier et le Shérif

30 Novembre 2009 , Rédigé par le journaliste



Le Duel Petite Mortier et le Shérif

On nous rapporté que vendredi  27 novembre,  Mme Mortier, adjointe chargée de l’animation , avait pris à parti le shérif Toubinon, devant l’ampleur des dégâts  dans la préparation  du marché de Noël, rien n’était prét, sale , les chalets prêtés à l’extérieur, n’étaient pas entretenus, avec des clous partout, des fuites provocant évidemment la colère des commerçants, tout avait été fait à la va vite, les employés municipaux présents ne savaient plus ou se mettre tellement  l’altercation était violente. Le Monsieur commerce titularisé avait lui opté pour la position du hérisson, tout en boule, car il n’est pas du tout responsable !!!!

 

Ci-dessous commentaire trouvé dans les " Gens du béthunois"  site honarique qui montre bien que même  chez les supporters de son altesse, on n’est plus tout à fait en accord avec les errements de cette équipe d’incompétents.

 

 Cité de Noel

     

Auteur

Message

Ciceron



Nombre de messages: 83
Date d'inscription: 17/01/2008

Sujet: Cité de Noel    Aujourd'hui à 11:17


Ben oué c'est assez joli .....mais pas facile de circuler entre ces chalets et surtout avec ces pavés embellis de qqs déjections Canines

Ah j'vous l'dis y'en a qui sont jamais content !!

Mais quel plaisir de voir patiner ces enfants, ils ont retrouver une Patinoire !
Faut croire que ça leur manquait et que ça leur manque encore !!

Et ça c'est pas normal ....mais bon ...alors la municipalité ferait quand même bien de faire qqchose pour ces enfants ....d'autant plus qu'on en avait une avant ...y'a même les Duchesney qui sont venus c'est dire !!

Oui une patinoire où l'on puisse y emmener nos petits enfants ...comme y sont allés leurs parents ....Et je suis sur que les Béthunois seraient fier d'avoir EUX aussi Leur Patinoire !!

Maintenant ces gravas ou cailloux qu'ils ont mis sur cette place du Beffroi ..c'est vraiment n'importe quoi ??
Je suis quand même étonné qu'il n'y est pas un Technicien de la Ville qui ai pu prévoir cette installation et y faire qqchose de plus " Pratique " et de moins SALE !!

Mais bon c'est Le Béthune d'aujourd'hui !!

En quoi les Services de la Ville étaient Eux meilleurs y'a vingt ans que ceux d'aujourd'hui ??

   
Lire la suite

Bel exemple de démagogie

29 Novembre 2009 , Rédigé par le journaliste



Jean-Luc Wéry surpris

Président du syndicat mixte des transports (SMT), Jean-Luc Wéry se déclare d'autant plus surpris par le courrier de Stéphane Saint-André que rien de cette proposition n'avait filtré jusqu'alors. « Je me demande quelle mouche l'a piqué. Je l'ai rencontré à plusieurs reprises. Il ne m'a pas interpellé là-dessus », commente-t-il en s'étonnant que le maire de Béthune redécouvre une solution déjà examinée « bien en amont ». Et écartée. Au motif principal qu'elle ne permettrait pas la connexion avec le réseau tram-train de l'aire métropolitaine. « Le problème va se poser avec nos voisins de Douai, qui n'ont pas choisi un tram mais un bus amélioré. Nous sommes en train d'y réfléchir. Il faudra que les réseaux soient reliés mais il y aura forcément une rupture de charge. » Le président du SMT garde en tête que Stéphane Saint-André souhaitait un autre itinéraire dans sa ville, desservant mieux le centre. « C'est le type de demande que je peux comprendre. Les études vont démarrer en 2010. Nous reviendrons voir les maires avec de nouvelles propositions et organiserons, s'ils le souhaitent, de nouvelles réunions publiques », explique-t-il.

Prêt à rediscuter de telle ou telle variante du parcours, le SMT semble intraitable sur un point : la remise en cause du rail, qui compromettrait la continuité entre l'arc sud du bassin minier et l'aire métropolitaine.

Voila la preuve d’une démagogie parfaite pour mentir par omission!!!

Lire la suite

JUSTE POUR RIRE UN PEU !

28 Novembre 2009 , Rédigé par Alain térieur

VOICI DES EXTRAITS D'UN ARTICLE PARU DANS LE JOURNAL COMMUNISTE "LIBERTE 62 n°799 -4- Le 7 Mars 2008" JUSTE POUR RIRE UN PEU !

RASSEMBLER BETHUNE AVEC STEPHANE SAINT ANDRE ET HENRI TOBO

Vivre dans la sérénité dans une ville où le quotidien doit retrouver sa place

Par Pierre Pirierros

“ Il y a tellement de choses à dire” souligne Stéphane Saint-André, à quelques jours du premier tour des élections municipales, lui, dont la campagne a débuté le 7 janvier, ce qui a permit de frapper à quelques 12 000 portes, c’est-à-dire, dans tous les quartiers sans exception. Ses colistiers ont mouillé la chemise, à commencer par les candidats communistes, présents sur la liste “Rassembler Béthune”, notamment, Henri Tobo, figure d’un militantisme exemplaire. Cette liste s’appelle également “La liste du renouveau 2008-2014”

Le triptyque “économies budgétaires, services de proximité, rénovations des quartiers” résume les priorités à mettre en place pour changer la vie des Béthunois. 43 ans, ancien assistant parlementaire, Stéphane Saint-André, connaît les arcanes de la vie locale avec une expérience précise. Avec Henri Tobo, Pascal Lécaille, Martine Bottineau, Dominique Guérout, les militants PCF - présents sur la liste - partagent cette confiance et cette volonté de tout faire pour que Béthune devienne une ville facile à vivre au quotidien. Ce thème est porteur, les habitants rencontrés apportent un vibrant témoignage allant dans ce sens.

“Je ne suis dans aucune revanche, dans aucun slogan “tout sauf Mellick”, commente Stéphane Saint-André, dans une récente rencontre avec la presse, mais il faut bien se dire que le maire sortant est prêt à tout pour conserver son fauteuil de maire.

Tout va se jouer au premier tour, car ensuite, c’est à un nouveau rassemblement éventuel pour Béthune, et nous sommes prêts à assumer notre rôle.”

Des idées neuves sont indispensables


MERCI AUX COMMUNISTES POUR AVOIR AMENER A LA MAIRIE DE BETHUNE CELUI QUE L'ON CONNAIT !
LES BETHUNOIS VIVENT DESORMAIS DANS LA SERENITE OU LE QUOTIDIEN A RETROUVE SA PLACE, IL N'Y A PAS DE DOUTE LES HABITANTS L'ONT BIEN CONSTATE ! JAMAIS ON AURA AUTANT PARLE DE BETHUNE ! COMME C'EST TRISTE, HENRI !

Alain Térieur

Lire la suite

Anticor : JP Deruelle d'accord avec D Boys

28 Novembre 2009 , Rédigé par le journaliste

Jean-Pierre DERUELLE
47 rue Paul Doumer
62400 BETHUNE


ANTICOR
Monsieur Jean-Pierre

ROUX
Président
5 Avenue des Piliers
94210 LA VARENNE SAINT HILAIRE



Objet : Ville de Béthune - Décision du Conseil Municipal


Monsieur le Président,

Je tiens par la présente à vous relater les faits et actes dans l'action municipale à Béthune, qui me paraissent importants et antinomiques au regard des termes de la Charte Ethique des collectivités territoriales présentée au Conseil Municipal du 9 novembre 2008 par Monsieur le Maire.

1/ Situation d'un Adjoint au Maire

Monsieur Michel Piard disposait, jusqu'au 24 octobre 2008 du mandat d'Adjoint au Maire en charge du Budget et des finances. Il a alerté le Maire à de nombreuses reprises dès l'élection en mars 2008, en bureau municipal, puis par courrier, et enfin par une conférence de presse, sur des dysfonctionnements malsains, contraignant de manière sensible la bonne marche municipale en matière décisionnelle, de désorganisation fonctionnelle, de la commande publique et leurs conséquences financières à terme.

Lors d'une conférence en date du 23 octobre, le Maire a annoncé à la presse sans apporter de réponses au questionnements de Michel Piard qu'il lui retirait sa délégation, sans pour autant évoquer ou mettre en place de solutions, malgré un argumentaire en 15 points que M. Piard avait communiquer au Premier Adjoint le matin même de leur conférence de presse.

Par voie de conséquence, Monsieur le Maire a proposé au conseil municipal du 9 novembre le retrait de son mandat d'adjoint. Le vote a été défavorable au Maire puisqu'une majorité s'est clairement prononcée pour son maintien comme Adjoint sans délégation, mettant ainsi le Maire en minorité.

Le lendemain, Monsieur le Maire fait une conférence de presse où il explique "qu'il pourra représenter autant de fois que nécessaire la délibération de retrait", qui a été pourtant rejetée la veille en conseil municipal. Pour un premier magistrat d'une ville c'est un déni de démocratie particulièrement intolérable !!

Plus précisément il a annoncé à cette même conférence de presse, refuser que M. PIARD siège aux bureaux municipaux en tant qu'Adjoint sans délégation, violant de ce fait l'article 4 du règlement intérieur, malgré tout voté en conseil municipal. Pourtant de nombreux élus ont demandé à ce qu'il soit présent, voire qu'il soit réintégré dans sa délégation !!

Tout ces faits et actes constituent, en outre que le fait que des lois et règlements sont manifestement et officiellement (cf : Conférence de presse) bafoués, un harcèlement manifeste.

2/ Non cumul des Mandats

Monsieur le Maire, signant et vantant les mérites de la Charte Anticor , en bafoue pourtant les dispositions contractuelles en ce qui concerne le non-cumul de mandats. En effet, non seulement il cumule celui de Maire, de Vice-président de l'agglomération et vice-président du SIVOM, mais il briguait également l'investiture pour les élections régionales. Mal lui en a pris car il a été battu sèchement aux primaires du PRG.

Mais pour faire plus fort, le Maire touche en parallèle de toutes ses indemnités d'élu et voiture de fonction non déclarée, des indemnités d'ASSEDIC pour 2.400 €uros par mois. Ce n'est pas de l'illégalité, c'est de l'immoralité !

3/ Gestion des deniers publics

A travers l'alinéa 2 de la Charte, des dispositions sont assez précises pour définir le bon emploi des deniers publics. Or, force est de constater que des travaux de voirie notamment, sont lancés depuis quelques semaines sans concertation avec la population, dans des conditions hasardeuses de passations des marchés et en dehors de toute programmation budgétaire, sans observation préalable de crédits suffisants. Les nombreuses pétitions et articles de presse en témoignent...

En ce sens et en conclusion, je vous demande, Monsieur Le Président, de ne pas labelliser la Ville de Béthune, qui ne respecte délibérément pas les critères et dispositions de la charte d'éthique, alors que son Maire enjoint à en respecter les principes édictés.

Espérant que ce courrier retienne votre attention, je vous prie de croire, Monsieur le Président, en l'assurance de ma considération distinguée.

Jean-Pierre DERUELLE
Conseiller Municipal

Lire la suite

Réponse de D Boys à Honnart et Bultel

28 Novembre 2009 , Rédigé par le journaliste





Monsieur le rédacteur en chef

Suite aux articles des gens du Béthunois du 23 Novembre et d’Yvon Bultel du 26 Novembre, j’aimerai apporter des réponses face à des informations erronées

A la lecture de ces 2 articles, je me demande si la majorité municipale n’est pas frappée de la maladie d’Alzheimer.

    Les gens du Béthunois et Yvon Bultel affirment chacun que rien n’existait avant eux .Passons sur l’immodestie de tels propos, mais s’ils étaient de bonne foi , s’ils n’étaient pas dans l’aveuglement de leur combat stérile contre la précédente municipalité, s’ils avaient consulté les procès verbaux ces conseils municipaux , s’ils avaient consulté les services ils n’auraient pas dit de telles contre-vérités .Mais pour obtenir des réponses des services encore aurait-il fallu ne pas les désorganiser aux seuls critères des règlements de compte politiciens

.         Pour le plan de circulation je rappellerai à Monsieur Honnart ce que je lui ai dit en commission urbanisme de Juin 2009 devant  Messieurs Deruelle et Delhaye,  qui peuvent en témoigner, qu’un plan de circulation avait été étudié par Groep Planning  , présenté en commission urbanisme  , débattu en séance plénière du conseil municipal ,  soumis aux débats des riverains en réunion de quartier, et adopté en conseil municipal. Toutes les traces existent en mairie, notamment des traces financières, et affirmer le contraire relève au mieux de la mauvaise foi au pire de la manipulation d’opinion. Mais Monsieur Honnart  a-t’il la suffisance de croire que les préconisations d’une agence d’urbanisme qui a mis en place les plans de circulation de Bruges et de Prague ne sont rien à coté d’un plan photocopié du centre ville stabiloté sorti du cerveau génial du nouvel Haussmann béthunois.

      Pour les antennes de téléphonie mobile , je veux dire à Monsieur Bultel que la charte de Téléphonie mobile a été présenté en conseil municipal , qu’elle figure comme telle dans les procès verbaux ,et qu’elle a été signé en mairie en présence de la presse Les 3 opérateurs de téléphonie mobile , les associations de consommateurs comme la CLCV , les associations de défense de l’environnement comme Béthune nature , le Docteur Sarrazin pour les Verts , peuvent témoigner que la concertation a toujours été au rendez-vous. Dès la signature de la charte, des mesures de champ électromagnétique ont été fait en présence des différents partenaires et chaque fois qu’une nouvelle demande de modification d’antennes était demandée en préfecture, elle était présentée pour avis à la commission locale de téléphonie mobile. De plus chaque année des mesures étaient effectuées pour suivre la conformité des valeurs aux normes.

Je crois tout simplement que les articles de Messieurs Honnart et Bultel traduisent de manière évidente leur conception de la démocratie. Comment peuvent-ils parler de démocratie participative, de charte anticor, d’éthique en politique quand ils mentent sciemment  pour cacher leur incompétence et leur amateurisme qui éclate chaque jour avec un peu plus d’évidence aux yeux des béthunois victimes dans leur vie quotidienne de leurs décisions irresponsables.

 

 

                                                                        Daniel BOYS

Lire la suite

Henri Boulet lève le voile...

28 Novembre 2009 , Rédigé par le journaliste



 

·         Où en est la défusion Béthune-Verquigneul ? Henri Boulet lève le voile...

samedi 28.11.2009, 05:02 - La Voix du Nord

Henri Boulet rencontrera en décembre son homologue béthunois Stéphane Saint-André.

|  ON EN PARLE |

Après l'élection municipale de mars 2008, a débuté le long cheminement de la défusion ... entre les communes de Verquigneul et de Béthune, au 31 décembre 2008 à minuit.

Qui doit à qui, c'est bien évidemment la question que tout le monde se pose.

Mais dans ce long parcours semé d'embûches, il y a eu plusieurs étapes. Et la plus importante, avant de démarrer quoi que ce soit, a été de connaître la décision des juges après le recours déposé par Jacques Mellick après le résultat des élections. On a su seulement en juillet 2009 que l'ancien maire avait été débouté.

Alors, comme le rappelait Henri Boulet, maire de Verquigneul, jeudi soir lors de l'assemblée générale de l'association Préservons l'identité de notre village Verquigneul, « les premières rencontres avec les deux administrations n'ont pu avoir lieu qu'à partir d'octobre. Dans une quinzaine de jours, j'aurai rendez-vous avec le maire de Béthune ».

Henri Boulet a ensuite passé en revue la situation actuelle et antérieure de sa commune : « L'excèdent de 2008 s'élève à 700 000E. » Il pointe du doigt le fait que, depuis 2002, grâce à la taxe professionnelle, « Béthune avait enregistré 700 000 E d'excédent chaque année sur Verquigneul... sans aucun investissement ! » (car les investissements étaient déduits de la dotation, chaque année...). Henri Boulet affirme donc n'avoir pas besoin de calculette pour constater que tout cela fait 4,9M d'E d'excédent. « Je revendique les excédents, et donc, je ne dois rien », a-t-il affirmé devant l'assistance. Et il s'empresse d'ajouter... « sauf pour la crèche ! » Le maire de Verquigneul a même rencontré l'avocat de la ville de Béthune qui lui aurait dit : « Vous ne devez rien, monsieur le maire.  » Mais, est-il prêt à endosser la crèche ? : « Oui », a répondu Henri Boulet. •

J.-P. G.

 

J'aime bien le conditionnel dans : « Béthune avait enregistré 700 000 E d'excédent chaque année sur Verquigneul... sans aucun investissement ! » (Car les investissements étaient déduits de la dotation, chaque année...). Henri Boulet affirme donc n'avoir pas besoin de calculette pour constater que tout cela fait 4,9M d'E d'excédent. Henri Boulet, bave homme par ailleurs devrait prendre un peu de leçons de fiscalité locales  car ce n’est pas tout à fait comme ça que ça marche !!! De plus pour quoi attendre juillet 2009, je sais qu’il n’y avait personne à la mairie de Béthune, mais ils n’ont pas attendu juillet pour inscrire une recette de 6 millions et quelques au budget 2009

Lire la suite

J.-P. Deruelle : suite et pas... fin

28 Novembre 2009 , Rédigé par le journaliste

  • SOIT DIT EN PASSANT

samedi 28.11.2009, 05:02 - La Voix du Nord

J.-P. Deruelle : suite et pas... fin

Comme on pouvait s'en douter, Jean-Pierre Deruelle n'a pas apprécié les ralliements de ses adversaires ou anciens amis. Pour évoquer Jean-Claude Schmidt, il dit : « Il n'est pas à la recherche de profits personnels, mais de reconnaissances et de petites médailles. Ressasser le passé n'est pas bon pour la santé physique et mentale ». Concernant Hakim Elazouzi, il dit qu'il est la voix de son maître, missionné par Olivier Gacquerre à la mairie. Jean-Pierre Deruelle se dit un homme libre, sans attache politicienne depuis la disparition de l'UDF : « Le jeune caniche de M. Gacquerre a déjà tenté de mordre Philippe Preud’homme en le mettant en cause quant à son honnêteté professionnelle », dit-il. Jean-Pierre Deruelle persiste et signe donc, refusant la décadence de Béthune. « J'ai répondu à l'appel du représentant du groupe socialiste qui représente plus de 40 % de l'électorat du premier tour, et presque 50 % au second tour. Quant à savoir ce que je représente aujourd'hui ? Une vérification s'impose. Retournons devant les électeurs. Mais les "courageux" de la majorité-minorité actuelle ne prendront pas ce risque. Ce serait désastreux pour eux.  » Et il conclut en rappelant son positionnement au conseil municipal, celui d'un indépendant solidaire du groupe « Aimer Béthune ».

Lire la suite

Nos lecteurs s'expriment

27 Novembre 2009 , Rédigé par le journaliste

Nous y voilà... Plus le droit de parler ou de penser! Seul le Maire semble digne de s'exprimer! C'est scandaleux! Quand je pense que j'ai voté pour cette liste, déçu que je fusse des dérapages de la précédente majorité (que j'avais pourtant soutenue pendant des années).
Et aujourd'hui c'est pire!
Du temps de Mellick, on savait où se placer : on était du bon ou du mauvais côté.
Aujourd'hui, personne ne sait. Tout le monde tremble! Les pros Mellick sont soutenus, SSA ayant peur qu'ils l'attaquent et espérant les retourner à sa cause (quelle naïveté). Ce sont eux qui ont les avancements en commission paritaire.  Ceux qui ont soutenu l'actuelle "majorité" s'en prennent plein la tête dès qu'un des vauriens qui entourent le Maire estime n'avoir pas été correctement adulé.
Ras-le-bol de ce mode de fonctionnement que tout le monde rejette, sans trop oser le dire de peur de subir les foudres du cabinet. Eh oui! Il faut bien travailler pour vivre, et donc fermer sa gueule, puisque le pouvoir est entre les mains de gens qui en abusent plus qu'ils n'en usent.
Monsieur St André, vous pouvez bien m'attaquer devant tous les tribunaux, je continuerai à regretter mon dernier vote, en attendant les prochaines élections, et en espérant que les élus actuels prendront leurs responsabilités afin que ces élections arrivent le plus tôt possible, quitte à perdre leur siège et les indemnités qui vont avec. Il faut, à un moment, avoir le courage de ses opinions.

Sinon, pour en revenir à la réunion de ce jour, que de perte de temps, d'argent public et de service public! TOUT le personnel convoqué pour 10 malheureuses minutes de "discours". Le personnel s'est empressé de filer à l'anglaise à la fin de ce monologue, sans reprendre son service, pour le peu de temps qu'il restait avant midi...  (Le temps de faire la route, de se garer, de reprendre son poste.. il était midi).
Mais il semble bien qu'on se moque pas mal de l'argent public au cabinet de SSA!

Aller... Courage! Tout ça finira bien par s'arrêter un jour

Lire la suite

Y aurait-il emploi fictif ? du site Aimerbéthune

26 Novembre 2009 , Rédigé par le journaliste

Y aurait-il emploi fictif ?  du site Aimerbéthune

Certes plus d'un emploi de complaisance ! Des membres des listes Saint André- Gacquerre embauchés en mairie et aussi des relations politiques : bonjour la charte Anticor, l'éthique et le reste. Les mauvais exemples viennent d'en haut : le maire avec ses cumuls d'indemnités et ses 2400 € d'ASSEDIC ; sa voiture de fonction (une Laguna) " piquée " à Mr Lecocq, ex- DGS, viré et recasé à Artois Com ; un commerçant (membre de sa famille ?) Qui était sur sa liste, embauché, stagiairisé et titularisé au bout de 6 mois;son ancienne secrétaire de Douvrin recasée à Béthune ; un autre membre de sa liste recasé en mairie et membre du groupe Agir (on l'a vu récemment en photo avec Dubout ; vous avez  dit neutralité du personnel municipal ... mais qu'en pense ce personnel ?);etc.....la liste s'allonge. Le vice-maire n'est pas mieux : son conjoint adjoint (par ici le cumul des indemnités !) ; des membres de sa liste et des amis du Modem..Embauchés. Des noms ? Renseignez-vous en mairie ...les langues se délient. D’autres adjoints et collaborateurs profitent aussi des " libéralités "du maire : nous en reparlerons ultérieurement. Tous : adjoints et conseillers de ce groupe majoritaire-minoritaire, émargent au budget de la ville au travers d'indemnités .Ils sont tous tenus en laisse. Un véritable système de copinage s'est mis en place et " ils " critiquaient l'ancien maire sur ses pratiques ? On pourrait évoquer les méthodes de travail qui sont celles d'amateurs : on l'a déjà évoqué sur ce blog ; pas assez !
Vous pouvez comprendre qu'un honnête homme comme Me André Delahaye est excédé et préfère le silence ....éloquent ! Les " coups de gueule " d'un Bernard Seux qui en a vu d'autres dans sa vie politique... mais pareille situation ! Que Jean Pierre Déréelle , totalement libre et indépendant,  monte au créneau car cette situation le révolte au plus haut point ; il n'a aucune arrière pensée de carrière : elle est derrière lui et c'est le cadet de ses soucis !
Que certains nous rabâchent les oreilles par un argument suprême : vous faites le jeu de Mellick, ne tient plus debout. Faut-il laisser faire sans rien dire et se cacher la tête comme l'autruche ? Ce serait lâche !!!

Lire la suite

Yvon le terrible

26 Novembre 2009 , Rédigé par le journaliste

 

 

  • Antennes-relais : la ville met un technicien au service des habitants
  • jeudi 26.11.2009, 05:02 - La Voix du Nord
  • Le technicien s'est rendu hier rue Ferry pour prendre des mesures dans l'enceinte de l'école primaire et chez des particuliers.
  • |  ON EN PARLE |
  • Une dizaine d'antennes-relais existent aujourd'hui à Béthune, implantées pour la plupart sous l'ex-municipalité. Est-ce la raison qui a poussé l'adjoint au maire Yvon Bultel, en charge du dossier, à entamer de nouvelles études sanitaires ? Toujours est-il que, cette semaine, un technicien est mis à la disposition de la population...
  • PAR CÉLINE WLODARSKI
  • André habite l'avenue du Maréchal-Juin depuis 1977. On l'aperçoit de son jardin. Elle est plantée à une dizaine de mètres plus loin. Au début, il pensait que cette antenne servait à la SNCF. Mais depuis qu'il connaît la véritable raison de son existence, il ne la voit plus d'un bon œil. Alors quand la municipalité lui a proposé la visite d'un expert, il n'a pas hésité. « Nous avons contacté des Béthunois, au hasard, via l'annuaire, indique Yvon Bultel. Six à huit visites ont ainsi été programmées. Sur les douze personnes que j'ai personnellement contactées, la moitié ont accepté. » Le technicien de mesure a pris la température de la chambre, située à l'étage de l'habitation. Le nombre de volts par mètre carré est « plus que raisonnable », tranche l'expert. ll avoisine même les 0,6 V/m, seuil de précaution sanitaire défendu par les scientifiques internationaux indépendants. Les seuils actuels maximaux sont compris entre 41 et 61 V/m. La ville de Béthune s'est portée candidate à la mise en place d'une expérimentation de ce seuil de précaution.
  • Alors, à Béthune, tout va bien ? Si Yvon Bultel a décidé que la municipalité financerait elle-même l'étude en cours, c'est qu'il a des doutes. « Nous avons appris récemment par Bouygues, qui déplore nos démarches au passage, l'existence d'une charte signée en 2004 entre la municipalité de l'époque et les trois opérateurs, explique l'adjoint. Une charte qui, selon Bouygues, autorise un "développement concerté et harmonieux" des antennes-relais, "dans le respect de la transparence". J'ai cherché la charte à la mairie. Elle est introuvable ! » Mais ce qui compte au-delà de la polémique, insiste-t-il, c'est le bien-être des concitoyens.

 

 

Comme ça Yvon n’arrive plus à trouver la charte des opérateurs de téléphonie mobile, il me semble pourtant que ce dossier  a été confié à P……. qui travaille toujours, je pense, aux services techniques de la Ville de Béthune…qui dépendent du shérif Toubinon…

Ce vassal de Bultel raconte, une fois de plus, n’importe quoi et il ment devant la presse car s’ il ne retrouvait vraiment plus la charte, les trois opérateurs sont en mesure de lui en fournir une copie.

Lire la suite
1 2 3 4 5 6 7 > >>