Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
LE CH'TI BETHUNOIS

64 % !!!

31 Août 2013 , Rédigé par le journaliste

64% des Français sont contre une intervention française

 

hol-syrie.jpg

 


C’est un non franc et massif. Selon un sondage  les Français sont très majoritairement hostiles à une participation de notre pays à une intervention militaire (64 %) contre le régime de Bachar al-Assad.

Dans le détail, ils redoutent que cette intervention fasse basculer la Syrie vers un régime islamiste (37 %), qu’
elle embrase la région (35 %) et qu’au final elle ne change rien à la situation des habitants au quotidien (22 %). 

Autres préoccupations : le manque de preuves claires de l’implication du pouvoir dans l’utilisation des gaz chimiques (17 %) ou encore le risque d’attentats, de représailles du régime et de ses alliés contre les intérêts français (18 %).

De plus tous les partis socialiste européens sont aussi contre cette intervention 

«Réflexe patriotique» dès que l'opération est déclenchée

Bref, il faudra que 
François Hollande fasse preuve de pédagogie s’il veut renverser la tendance alors que plusieurs pays occidentaux ont d’ores et déjà annoncé qu’ils ne participeraient pas à d’éventuelles frappes. « Attention, les Français ne sont pas des va-t-en-guerre, mais ils se rangent majoritairement derrière le chef de l’Etat — par réflexe patriotique — dès que l’opération est déclenchée ». 

Mais cette fois c'est le consensus du "NON"

Les français ne veulent pas voir un régime terroriste s'installé en Syrie avec le soutien de la France, alors qu'il était d'accord au Mali

Les instances internationales sont la pour ça et il faut en accepter les règles.

Même Barak Obama , le scoop du soir va demander au congrès et tiendra compte de son avis.

Pas de français, pas d'européens, pas d'américains, François Hollande va t'il y aller seul ? pour par l'unité nationale, cacher les "ploufs"

Nous lui rappelons que l'année prochaine c'est le centième anniversaire de la mort d'un grand pacifiste : Jean Jaurès


         

Lire la suite

Encore 1 an après.

31 Août 2013 , Rédigé par le journaliste

photo-1.JPG

Zoom sur les dossiers prioritaires qui préoccupent Stéphane Saint-André

Par la rédaction pour Nord Eclair,Publié le 26/10/2012

 

Stéphane Saint-André a tenu une conférence de presse pour faire le point sur les dossiers et les enjeux.

 

Béthune va mieux parole d'honneur « Je me rends compte du chemin parcouru en quatre ans. Il n'y a pas une friche dans Béthune qui n'ait pas de solution. En ce qui concerne les friches commerciales de la Grand-Place, le problème est réglé. Sur tous les dossiers, on avance. Les Béthunois jugeront en 2014 mais le bilan est déjà très satisfaisant. Les comptes de la ville sont redressés et la pression fiscale maîtrisée. Sur la durée du mandat, la part communale de la pression fiscale n'a augmenté que de 4,5 %. On va même un peu plus vite que ce que nous annoncions en mai 2010 lors de l'exposition « Béthune, la ville qui s'invente », qu'il s'agisse de la rue de Lille, des projets ANRU, de l'écoquartier, du cinéma rue de la Gare. Je me bats depuis quatre ans pour le centre équestre. C'est une excellente nouvelle de savoir qu'il est désormais d'intérêt communautaire. Cela dit, j'ai bien conscience de la nécessité d'un pôle urbain fort alliant Béthune et Bruay-La Buissière. Je discute aussi avec les maires de Lens, Arras, Douai pour que l'Artois pèse davantage à l'échelle de l'Eurorégion. »

 

La rituelle phrase classique : "le poids des mots et le choc des photos"

Béthune c'est ça ...

photo.JPG

 

photo-2.JPG

 

 

echafeau 1

 

horlo 2

 tabac

 BV1

 ex auchan

ferry

 

 

 

 

Lire la suite

La politique degré ZERO

30 Août 2013 , Rédigé par le journaliste

degre-0.gif

 

Pierre-Emmanuel Gibson est peut être très fier de ses déclarations dans l’Avenir de l’Artois, mais bon, pfff...

C’est bien de vouloir exister, jeune homme, mais il faudrait quand même en savoir un peu plus sur Béthune pour pouvoir y jouer un rôle, du moins je l’espère.

« Les gens en ont ras le bol des élus qui sont là depuis 30 ans et qui se partagent le gâteau », dîtes-vous, seriez-vous jaloux , vous donnez en tous cas l’impression de vouloir vous en payer une tranche.

« Se partager le gâteau », c’est une notion très réductrice de la politique, il n’y a vraiment pas tout à fait que ça, notamment dans la politique municipale. Puisque vous le citez, et bien que pas chargé de le défendre, je vais prendre l’exemple d’Henri Tobo, il n’est pas élu actuellement parce qu’il a refusé de s’allier avec la droite béthunoise en 2008 mais auparavant il avait fait au moins 6 mandats comme conseiller municipal ou comme adjoint, mais il a à son compteur beaucoup plus d’années sans indemnités qu’avec. Il continue pourtant à se dévouer pour les autres et pas pour lui, il continue à participer à la vie béthunoise par idéal et pas par lucre, l’école du syndicalisme c’est l’école du partage, mais le partage des valeurs, pas le partage du pognon. Je ne partage pas toutes ses idées mais je dirai, avec modération par peur de le faire rougir, que je suis plutôt fier de le connaître.  Et oui il est en « politique locale » depuis plus de 30 ans et alors! Une liste municipale c’est à Béthune 35 personnes, il faut de hommes et des femmes, des jeunes et des vieux, des novices et des expérimentés, il faut représenter la population, les quartiers, les professions et être les élus de tous donc commencer par ne pas exclure comme vous le faites.

Vous faites une grosse découverte et vous vous engagez à diminuer le nombre d’adjoints et de le ramener de 13 à 10. Mais si vous connaissiez un tout petit peu l’histoire de notre ville vous sauriez qu’il n’ y a jamais eu plus de 10 adjoints sauf pour cette majorité là et SSA a augmenté le nombre de gens qui touchent pour s’assurer de la fidélité de sa majorité, bien joué, ça a tenu le coup beaucoup plus longtemps que ça aurait dû. Je pense que vous savez quand même que 3 ou 4 UMP ont ainsi perçu des indemnités pendant 5 ans même si certains (es) ont changé d’écurie en cours de route (pas mieux que les autres hein ? plutôt même moins bien).

Je trouve le bilan du dépité-maire particulièrement plat, Béthune a perdu 6 ans, mais quand même je ne souhaite pas que mon parti organise, comme l’UMP semble-t’il, une réunion tous les mois pour dire du mal des autres. Il y  a un programme à bâtir et c’est autrement plus important

crepes.jpg

Ah, oui, au fait, Henri Tobo, il fait d’excellentes crêpes, je ne connais pas ses gaufres, mais il faut dire, je viens du Touquet et je ne connais pas Béthune comme Gibson. Je pense d’ailleurs que ce grand garçon ferait bien d’aller faire un tour sur la côte, il y aurait plus de chances.

Grégoire.

Lire la suite

Il arrive qu’il ait raison !!!

30 Août 2013 , Rédigé par le journaliste

Bruxelles ? "Des connards !", selon Montebourg

 arnaud-montebourg-arrive-en-gare-de-la a75c10415ee7c1eade48

"Bruxelles ? Des connards !" Le ministre du Redressement productif n'y va pas par le dos de la cuillère, dans le portrait qui lui est consacré, Montebourg semble avoir des poussées d'urticaire à la seule mention de la politique de rigueur de l'Union européenne, et n'a de cesse d'éructer contre "le bilan de Barroso".

"Remettre l'industrie au premier plan" : voilà sa ligne politique à lui. Exhibant partout son portable à coque tricolore et prônant une politique "moins gestionnaire, plus audacieuse", l'excentrique ministre fanfaronne : "Mittal, je lui en ai mis une ; depuis, il fait moins le malin".

Mais les dérives reprennent de plus belle !!!

 

"Je suis invirable !"

Celui qui a fait une intrusion fracassante à la primaire socialiste, faisant 17%, a conscience de son poids politique. S'il n'avait pas appelé à voter Hollande au second tour de la primaire, peut-être Martine Aubry serait-elle aujourd'hui dans le fauteuil présidentiel. "Je suis invirable !", fanfaronne-t-il. François Hollande, lui aussi interrogé par Le Monde, l'assure pourtant : "Il n'y a d'immunité pour personne"."On lui pardonne beaucoup parce qu'il est nécessaire", reconnaît le socialiste Jean-Marie Le Guen.

"On m'appelle le ministre du Dressement reproductif"

Quelque 18 % des femmes interrogées par l'Ifop dans Elle voient en lui un "fantasme d'amour de vacances". Rien de moins. "On m'appelle le ministre du 'dressement reproductif'". Il est content de son bon mot. Dragueur au point d'être surnommé "Love, love" au gouvernement, parce qu'il a la manie de faire des clins d'œil à toutes les ministres femmes en les saluant d'un "love, love". "Il est énorme" et "lourdingue", assure, hilare, une de ses collègues.

Ensuite on comprend mieux le grand amour entre Montebourg et SSA d’un coté la rosette, de l’autre le foie gras

Son grand-père était un militaire algérien, et du côté de sa mère, on est charcutiers. La devise du magasin familial, toujours visible dans son ancienne circonscription, c'est déjà tout un programme : "La rosette Montebourg, le régal de toujours".

 

Lire la suite

La Syrie, le grand débat.

30 Août 2013 , Rédigé par le journaliste

presse-anglaise.jpg 

 «La plus grande humiliation du mandat de David Cameron»

 

Sur le fond, c'est-à-dire la légitimité d'un engagement en Syrie, la presse britannique se félicite dans l’ensemble du brutal refus des élus de la Chambre de communes d’intervenir militairement en représailles contre l'usage fortement présumé d'armes chimiques par le régime.

Les Anglais, très échaudés par le soutien de Tony Blair à l’offensive en Irak en 2003, sont majoritairement contre un engagement en Syrie.

Intervenir en Syrie aurait été la «guerre occidentale la plus stupide du monde moderne». «Des milliers et des milliers de gens sont morts dans la tragédie syrienne, et maintenant, tout à coup, on s’excite pour quelques centaines de morts ? Ce qu'il se passe en Syrie est terrible. Inadmissible. D’accord. Mais nous aurions dû intervenir en 2011. Et en 2012.

Les députés anglais ont suivis les sondages effectués auprès de la population qui est défavorable à plus de 60% à cette intervention.

En France aussi les français sont défavorables à cette intervention à 58%.

François Hollande va-t-il consulter les députés ?

Les députés sont-ils encore en connexion avec les vœux des français ? Nous en doutons il suffit de voir l’application du non cumul, et autres besoins et nécessités des français, par rapport aux décisions du gouvernement et des élus de l’Assemblée ou du Sénat  

 

Mais, comme en Grande-Bretagne, ce vote n'a qu'une valeur consultative. Et un refus des députés n'empêcherait pas le chef de l'Etat de tout de même intervenir.

Ce sont les articles 16 et 35 de la Constitution qui définissent les  modalités démocratiques d'une intervention armée.

En France aussi ça serait une grossière erreur, ne commettons pas les mêmes erreurs que Sarkozy en Egypte ou en Lybie et essayons d’avoir un peu de cohérence en politique internationale, la France envoie des troupes au Mali pour détrôner un régime islamique, pourquoi  favoriser son arrivée  en Syrie ???

Les français ne veulent pas, il y a déjà eu assez de morts pour des résultats plus qu’incohérents, sommes nous dans une situation économique qui nous permet de « se mêler des affaires des autres » tant il y a de priorités couteuses dans notre pays…

 

Lire la suite

Scoop...2 ans pour rien !!!

29 Août 2013 , Rédigé par le journaliste

echafeau-1.jpg                     

Celui-ci a été monté en septembre 2011 par l’entreprise BEL BOIS pour poser une charpente identique à celle d’origine.

J’ai pu constater personnellement le 30 mars 2012 que la charpente était stockée dans les locaux de l’entreprise et que les chiens-assis de toiture étaient préfabriqués. On peut penser qu’à l’époque le bâtiment devait être réhabilité.

Depuis rien ne s’est passé.

Fin Juillet début Aout 2013 l’échafaudage a été démonté (la photo  en atteste  elle est du 02/08/13)

On peut penser que maintenant le bâtiment est voué à la démolition.

Quel aura été le coût financier pour la Ville de Béthune de cette ”belle opération immobilière”. Il serait intéressant de le savoir.

 

Voila c'est formidable, Béthune revit, Béthune va bien, les projets avancent ...

On ne parlera pas aujourd'hui du "nomansland" de la rue de Lille, ni du parking de la Gare avec son "cinoche", ni de l'ancienne patinoire et du projet Auchan ....

Lire la suite

Stéphane Saint André est un imposteur.

29 Août 2013 , Rédigé par le journaliste

usurpateur-double-face.jpg

 

Stéphane Saint André est un imposteur. J’aurais pu écrire qu’il est un menteur, un mystificateur, un usurpateur, un tartufe, … Peu importe, la vérité est tellement criante. Mais comme l’opposition est bien timide, Stéphane Saint André en profite, en abuse presque. Après tout, il aurait tort de s’en priver. Pourvu que ça dure …

Son antienne sur la gestion et les dérives de Jacques Mellick est éculée. L’avenir ne se construit pas en ressassant sans cesse le passé. Mensonges ou pas. Il va falloir qu’il change de refrain pour espérer des lendemains qui chantent. Mais peu importe.

Oui, Stéphane Saint André est un imposteur. Il n’hésite pas à signer une charte où il s’engage publiquement à : « afin de servir au mieux l’intérêt général, un député doit se consacrer entièrement et exclusivement à son mandat ».usurpateru-anticor.jpg

Pris la main dans le sac, il s’en défend « j’ai effectivement signé la Charte Anticor et j’en suis fier ». Mais aujourd’hui Député et Maire serait la panacée pour faire avancer les dossiers. Tout le contraire de ce qu’il signait il y  a peu. Quelle audace !!!! Pinocchio a trouvé son maître !!!! usurpateru-suppo.jpg

Non seulement Stéphane Saint André est un imposteur, mais il est fier. Un vrai petit coq (en pâte). usurpateur--cocq.jpg

En décembre 2011, il nous disait sa « fierté d’avoir tenu parole ». Si les paroles s’envolent, les écrits restent. Quel dommage pour lui que nous ne soyons pas tous atteint d’Alzheimer.

Comme chaque année à sa soirée frites moules héritée de son maître à penser, il débite un certain nombre d’inepties.

A propos du cumul de mandats, il assène cette année « On ne pourra plus être député et adjoint d’un village de 40 habitants ». Comme chacun le sait, cette situation ubuesque existe !!!! C’est mieux que chez Disneyland de son ex-complice associé.

A quand chez lui, l’interdiction de la chasse au dahu au nom de l’écologie ?

MDR comme disent les jeunes par sms. La vérité, c’est qu’il est difficile de se couper d’une source de revenus confortable.

Mais le pompon, c’est à propos du cinéma. « Je suis fier  (çà on le sait) d’avoir trouvé une solution non coûteuse ».

Si à presqu’un million d’euros au bas mot,  cela n’est pas couteux, c’est que nous n’avons pas les mêmes valeurs. Si Stéphane Saint André ne vend plus de foie gras, il pourrait désormais vendre des rillettes ! Halal ou pas.

Et pour finir comment ne pas souligner cette déclaration « Je m’opposerais que l’on touche à l’âge légal de la retraite ou à la durée des cotisations ».

S’il s’y oppose comme il s’est opposé à la fermeture de la Segpa du collège Verlaine, on n’a pas fini de travailler…

Mais osera-t-il remettre en cause, au nom de l’équité sociale, le système avantageux de retraite des députés ? Cela est moins sûr. Pourtant avec moins d’un cotisant pour 4 retraités (niveau moyen 2 700 euros par mois pour un député), il y aurait franchement de quoi. Tous les privilèges n’ont pas été abolis le 4 août 1789 !

 

L’imposture « c’est faites ce que je dis, pas ce que je fais ».                                                                  

Merci Monsieur Saint André d’en donner une parfaite illustration puisque vous venez de déclarer « la pédagogie c’est maintenant ». Pour une fois, vous tenez votre promesse.

 

 

 

Hervé ABOUADAOU

 

Lire la suite

Le bilan revu et corrigé

28 Août 2013 , Rédigé par le journaliste

Sa Superbe Altesse c’est fendu d’un beau discours et d’un article dans la presse locale, à la super soirée Moules frites rassemblant 130 personnes, ce qui ne fait que 50 familles de responsables du PRG ou d’employés municipaux depuis 2008, comme le disent JPC et HCH, il a voulu faire du Mellick, mais pale imitation à la salle Olof Palm ou à Verquin le PS et Jacques Mellick rassemblait plus de 500 personnes.

Force est de constater que SSA est en campagne avec des attaques sur  2 hommes,  

«Il faut rappeler la situation de la ville que nous avons trouvée en 2008. Une ville à la dérive, un maire sans vision qui n'avait que l'obsession des travaux pharaoniques, des impôts élevés qui avaient augmenté de 60% en 10ans, une dette de 60 millions, des commerces fermés, des friches, pas de cinéma, la privatisation du stationnement payant, un projet de privatisation du marché avec une halle au pied du beffroi qui défigurait notre magnifique place, un projet de construction de tours de 10 étages rue de Lille ou encore un ensemble patinoire-cinéma qui aurait coûté 80millions aux contribuables...»

 Halle.jpg

 

Jacques Mellick avec les projets pharaoniques, JM manque de vision, et bla, bla, bla,bla ….Déjà une nouveauté, faut-il rappeler La piscine, l’ancien projet du cinéma, l’ancien projet de la halle, le parking grand place, la gare TGV, sans oublier la 2ème phase de l’ANRU et la tour Borel, ce petit monsieur s’est contenté d’inaugurer

borel

Lui, sa vision est à hauteur de son nombril seule chose concrète : « la pissotière à clébard »

 vrai piscine

La situation  financière tant décriée à sa funeste arrivée, ne s’est pas améliorée, voir le tout dernier rapport de la cour des comptes…

Le 2ème homme attaqué c’est  le « picsou » la référence à Disneyland en fait foi.  

«Il n'est plus crédible. Après avoir soutenu la majorité pendant 6 ans, c'est notre plus farouche opposant. J'ai aperçu son stand à la braderie. C'était Disneyland. C'est symptomatique et comme lui: des paillettes, du décor et derrière, du vent!»

 picsou.jpg

Olivier Gacquerre, Picsou on veut bien le comprendre, il travaille dans une banque, mais Disneyland, ou en sont les amours de circonstance de 2008... 

Et pis c’est pas tout les autres, son mentor Dubout et son « urbaniste caviste » HCH.

 

«Certains candidats mettent en avant cet argument pour justifier leur refus de mon appel au rassemblement de la gauche.

Pourtant, ils ont souvent cumulé eux-mêmes voire même cumulent encore et n'ont jamais rien trouvé à redire avant.»

 testud

Le voila son véritable  bilan une équipe de bouillabaisse « bancale » comme le dit bien HCH qui a volé en éclat au fil du temps tant par son incompétence et son « moi je »  qui a brouillé les cartes et a mis la ville de Béthune à un niveau plus bas que certaines villes, sans projet, sans avenir et il voudrait en reprendre pour 6 ans ???

Lire la suite

Un essai venu d'ailleurs

28 Août 2013 , Rédigé par le journaliste

L’inégalité politique en démocratie

Incompétence, impuissance, immoralité, autant de qualificatifs utilisés pour révéler le décalage existant entre les représentants et les représentés.

Une figure de l’élite politique : le représentant national
La philosophie de la démocratie représentative et la théorie de l’élitisme politique postulent la sélectivité, pas seulement électorale, de la fonction de « représentant-gouvernant ». Avec le glissement de la « représentation-mandat » à la « représentation nationale », la bourgeoisie (revendicatrice) s’est accaparée le concept de représentation pour l’articuler avec le mythe de la Nation et l’inscrire dans un discours de légitimation du pouvoir par une élite élue. D’ailleurs, les prévisions pessimistes, ou du moins cycliques, de la théorie élitiste italienne se voient comme confirmées : les progrès formels de l’égalité politique contrastent avec la crise de représentativité réelle de la représentation nationale.

Représentants de la Nation et représentation de la société
Le déficit de représentativité politique et sociologique des élus nationaux nourrit la montée en puissance de l’exigence de « ressemblance » entre représentants et représentés. Avec près de quarante nouveaux députés élus, les résultats des élections législatives de juin 2012 semblaient amorcer un renouvellement générationnel avec un progrès de la parité et l’entrée « en force » de la diversité. En réalité, la morphologie du corps législatif demeure décalée par rapport à la société (prééminence de l’homme blanc, sous-représentation des jeunes, des femmes, de la diversité visible et de nombreuses catégories professionnelles). Une forme de distribution sociale inégalitaire des mandats politiques continue de s’opérer en fonction des origines sociales, de l’âge, du sexe, etc. Une élite sociale exerce une véritable emprise sur les mandats électifs. En réaction, une politiké de la ressemblance tend à se substituer à la politiké de la représentation. Un équilibre entre les deux logiques est nécessaire en vue de démocratiser la démocratie.

Pour une démocratisation de la démocratie
La « démocratisation de la démocratie » suppose le renforcement de la représentativité (politique et sociologique) de la représentation nationale, d’une part ; l’amélioration des modalités de la participation politique au-delà du jeu électoral, d’autre part.
Le premier axe suppose notamment : de modifier le mode de scrutin aux élections législatives en vue d’instiller une dose de proportionnelle pour les élections législatives, avec l’institution d’une réserve de 20 % des sièges ; de combiner une interdiction du cumul d’un mandat parlementaire avec un mandat d’exécutif local dès (les élections municipales de) 2014 avec une interdiction du cumul des mandats dans le temps (deux mandats parlementaires successifs au maximum) ; d’instituer un âge maximal pour se présenter à un mandat parlementaire sur la base de l’âge limite du départ à la retraite (70 ans).
Le second axe de la démocratisation s’inscrit au-delà de la sphère électorale représentative. La crise de la « représentation politique » entendue comme une crise des institutions représentatives classiques donne lieu à des expériences nouvelles à travers des modes de participation non-électorale (modèle participatif et délibératif, procédure de question prioritaire de constitutionnalité, droit de pétition, tirage au sort, jurys citoyens, etc.) qu’il convient de perfectionner dans la perspective d’une « République des citoyens ».

 

Lire la suite

La colère gronde toujours !!!

28 Août 2013 , Rédigé par le journaliste

 Un ministre à Béthune et Verquigneul mercredi
La bonne nouvelle est arrivée par mail lundi matin. George Pau-Langevin, ministre déléguée en charge de la réussite éducative, sera en déplacement dans le Béthunois la semaine prochaine. Après avoir été sollicitée en juin par le député Stéphane-Saint-André, elle viendra inaugurer le groupe scolaire de Verquigneul qui fera sa première rentrée. Une des plus belles écoles de la région. La ministre fera une halte d’une heure avant à Béthune. Le programme de la visite est en cours d’élaboration avec le rectorat et l’inspection d’académie.

segpa-bethune.jpg

 Le chef d'établissement du collège Verlaine a contacté quelques enseignant depuis quelques jours mais
je suis à Brest et de toute façon je ne suis pas invité, qui sait, j'aurais pu lui parler de réussite scolaire et ...
- prise en charge de la difficultés scolaires
- conditions de travail et effectifs
- ZUS et éducations prioritaires

On a fermé la Segpa (64 places), on aura des effectifs de classe préparatoire ( de 27 à 29 ) mais on est toujours en ZUS, sauf si le quartier a connu un glissement de terrain pendant les vacances

Et les sourires seront évidemment attendus sur la photo .. Tout cela est bien décourageant… Et un grand merci pour le (catastrophique) coup de main du maire

 

 

Lire la suite
1 2 3 4 5 6 > >>