Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LE CH'TI BETHUNOIS

LE CH'TI BETHUNOIS

Peut on dire maintenant que l'Amérique du sud est débarassée de ses tyrans profiteurs et sanguinaires, 50 ans après l'autre ???

L'ancien président et père de la révolution cubaine Fidel Castro est mort à 90 ans

Il a survécu à un débarquement et à plusieurs tentatives d’assassinats. Il a tenu tête à 11 présidents américains et à la pression de 48 années d'embargo. Décédé le 25 novembre 2016, Fidel Castro a régné durant 50 ans sur la vie cubaine.

Juan Mabromata, AFP

Pour certains, Fidel Castro incarnait le défenseur de la justice sociale, héros de la révolution cubaine. Pour d'autres, il n’était qu’un dictateur accroché au pouvoir. L'ancien président cubain et père de la révolution est mort vendredi 25 novembre, à La Havane, à l'âge de 90 ans, a annoncé samedi son frère Raul.

De tout temps, "El commandante" a déchaîné les passions. "Sa personnalité est si complexe que chacun peut repartir d'une même entrevue avec lui avec une impression différente", a dit de lui son ami et écrivain colombien prix Nobel de la paix, Gabriel Garcia Marquez*.

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

le journaliste


Voir le profil de le journaliste sur le portail Overblog

Commenter cet article

Jean Pierre 26/11/2016 18:11

Juste quelques mots empruntés à Jean Ferrat

Ce socialisme était une caricature
Si les temps ont changé, des ombres sont restées
J'en garde au fond du cœur la sombre meurtrissure
Dans ma bouche, à jamais, la soif de vérité

Au nom de l'idéal qui nous faisait combattre
Et qui nous pousse encore à nous battre aujourd'hui

C'est un autre avenir qu'il faut qu'on réinvente
Sans idole ou modèle, pas à pas, humblement
Sans vérité tracée, sans lendemains qui chantent
Un bonheur inventé définitivement
Un avenir naissant d'un peu moins de souffrance
Avec nos yeux ouverts en grand sur le réel
Un avenir conduit par notre vigilance
Envers tous les pouvoirs de la Terre et du Ciel

Au nom de l'idéal qui nous faisait combattre
Et qui nous pousse encore à nous battre aujourd'hui