Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LE CH'TI BETHUNOIS

QUAND LES "FILLONISTES"GIBSON-GACQUERRE S'ATTAQUENT AUX ACQUIS SOCIAUX A BETHUNE

8 Décembre 2016 , Rédigé par le journaliste

Nous avons appris par de nombreux habitants attributaires d'aides en matière de chauffage que les bons d'énergie seraient délivrés en janvier 2017. Beau tour de passe-passe de nos deux dirigeants municipaux hier Sarkoziste et Juppéiste et aujourd'hui adeptes de Fillon, le Thatcher  français avec son programme de sueur et de larmes pour les plus faibles et les classes moyennes. Ainsi, nos deux compères Gibson Gacquerre devancent leur candidat Fillon à la présidentielle en s'attaquant aux plus faibles des Béthunois. Donc pas de distribution des chèques énergie en 2016 comme chaque année. Ils raconteront ou ferons raconter par leur personnel que c'est pareil en décembre ou en janvier et non messieurs si vous vous penchiez sur la situation de ceux pour qui le 9 du mois il n'y a plus de sous pour se nourrir vous sauriez que ce chèque chauffage fait chaud au cœur et au porte monnaie en cette période de fêtes. Mais on ne peut pas demander à la droite béthunoise municipale aujourd'hui "Filloniste" puisqu'en participant à la primaire de la droite et du centre, elle s'est engagée à soutenir le vainqueur, d'appliquer une mesure dure avec les plus faibles de nos concitoyens: pas de bon de chauffage en décembre 2016!

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Jean Pierre 10/12/2016 12:44

Ces deux là ne connaissent surement pas cette chanson...

Aux Exclus François Béranger

https://www.youtube.com/watch?v=wcBeG56FgA0
Je sais que tu flippes, l'ami
Tout seul à te demander
Quelles conneries t'as pu faire
Pour en arriver là

Ton proprio te vire
Ta femme se fait la malle
Tes enfants ont la honte
Et tes copains ricanent

Tout le monde te fait croire
Que t'es un bon à rien
Que t'es pas un gagneur
Que t'es pas un battant

T'as du mal à penser
Tu vas à la dérive
Alors, tu penses au gaz
Mais le gaz est coupé

Ta dignité, l'ami
Tu crois qu'elle est bafouée
Car ta vie, tu l'as vouée
À de fausses valeurs

La morale du travail
La productivité
L'État et les patrons
Leurs mensonges et leurs lois

Tu n'es que la victime
D'un complot bien monté
Celui de l'exclusion
Parfaitement planifiée

Pour faire marcher le monde
Hier on t'exploitait
Aujourd'hui on te jette
Ça s'appelle le progrès

Tu n'es pas responsable
De cette apocalypse
On est seulement coupables
D'avoir été aveugles

Nos brillants décideurs
Que vont-ils faire de nous ?
Partager les richesses ?
Faut pas rêver, l'ami

Mettons-nous une étoile
Pour bien nous reconnaître
Repoussons l'exclusion
Et la pensée unique

Creusons-nous les méninges
Caressons l'utopie
Réinventons le monde
Réinventons la vie